Bunkai d'Heian Shodan - Se défendre avec un kata de base.
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Bunkai d’Heian Shodan – Se défendre avec un kata de base

par Bruno Bandelier

Bunkai d'Heian Shodan Bunkai d’Heian Shodan…l’art de se défendre avec un kata de base.

Heian Shodan est un kata de base, très basique que l’on considère souvent (moi le premier) comme un kata d’apprentissage qui permettrait surtout d’apprendre les bases et les premières techniques de la boîte à outil du Karatéka.
Cependant, si l’on fait une recherche (Bunkai) et que l’on analyse un peu plus profondément Heian Shodan, on s’aperçoit qu’il peut renfermer bien plus qu’un simple enchaînement de base pour débutant.
Avec l’étude des Bunkai d’Heian Shodan que je vais vous proposer, vous verrez qu’avec un simple kata de base, on peut être capable de se défendre et répondre quasiment à tout type d’agression .

Introduction : Un bunkai, c’est quoi ?

Je vous ai déjà expliqué dans l’article “bunkai, l’art d’analyser un Kata”, ce qu’est un Bunkai et comment décortiquer un Kata pour en faire une méthode d’auto-défense.

Je vais vous rappeler les principes dans cette courte vidéo d’introduction et nous verrons ensuite en pratique comment avec le Bunkai, Heian Shodan qui est considéré comme un kata pour débutant, devient une véritable méthode de Self-défense à lui tout seul.

Voici d’abords en vidéo un récapitulatif de ce qu’est un bunkai :


>>> Télécharger la vidéo

Voilà, pour la mise en bouche. Il est temps maintenant de passer au choses sérieuses. Dans les vidéos qui suivent, nous allons décortiquer ensemble le Kata Heian Shodan afin de le transformer en véritable trousse à outils d’auto-défense.

Dans la vidéo d’introduction, je vous annonce DES partenaires, en fait il n’y en a qu’un… Alexandre que je remercie pour son aide.

Alexandre n’a que très peu d’expérience en Karaté, il en a fait un peu quand il était petit mais a très vite changé pour faire d’autre sport comme la gymnastique, le triathlon…Bref il est très sportif mais n’a que des bases en Karaté (quoique… vu que c’est mon fils, il est un peu tombé dans la marmite dès la naissance !).

Au final, ce n’est pas plus mal qu’Alexandre ne soit pas Karatéka car je préfère travailler avec un débutant qui ne va pas avoir tendance à faire des techniques purement karaté pour m’attaquer, car comme je vous l’ai déjà expliqué vous avez très peu de chance de vous faire agresser par un Karatéka (c’est trop gentil, ces bêtes là :-)).

Bunkai d’Heian Shodan Partie 1 :

Dans cette 1ère vidéo, nous allons analyser le début du kata avec le Gedan Baraï gauche suivi du Chudan Oizuki droit. Vous verrez que ces simples techniques peuvent répondre à de nombreuses agressions différentes.



>>> Télécharger la vidéo

Voilà, vous avez vu le principe, il ne faut pas prendre une technique et chercher ce qu’on peut faire avec, mais prendre un type d’agression (coup de pied, coup de poing, saisie, étranglement, poussée…) et chercher à trouver une réponse adéquate tout en restant dans le schéma moteur de la partie du kata que l’on étudie.

Bunkai d’Heian Shodan Partie 2 :

Dans la partie suivante nous allons devoir faire un demi-tour. Il y a plusieurs scénarii possibles avec un adversaire derrière par exemple, mais j’ai choisi d’avoir mon adversaire devant moi et d’utiliser sa force lors de l’attaque pour faire une projection.

En règle général pour vos Bunkai, vous devez considérer que votre adversaire vous fait face, mais vous pouvez très bien bien considérer que vous avez un adversaire dans le dos par exemple avec plusieurs adversaires mais ce n’est pas ce que j’ai choisi ici.

Je vais vous monter comment sur un coup de poing, utiliser la force de votre adversaire à votre avantage.

>>> Télécharger la vidéo

Dans la vidéo, j’utilise la force d’Alexandre pour le déséquilibrer et l’emmener derrière moi. Dans la réalité d’un combat, c’est vrai qu’il ne va pas être facile de réaliser ça sur un coup de poing. Mais dîtes vous bien que ce n’est pas un Karatéka qui vous agresse. Le mouvement que je vous ai montré sera très bien adapté par exemple à une poussée qui est un type d’agression assez fréquent. En fait dès que l’adversaire vient vers vous, vous pouvez utiliser l’énergie de ce mouvement à votre avantage pour le déséquilibrer.

 Bunkai d’Heian Shodan Partie 3 :

Nous voici arrivé au fameux coup de marteau (Tetsui Uchi) d’Heian Shodan et vous vous demandez sans doute qu’est ce que je vais bien pouvoir faire avec ça.

Vous allez voir qu’avec ce simple geste, je vais pouvoir me défendre et mettre mon adversaire hors de combat contre un coup de poing, un coup de pied ou une saisie.


>>> Télécharger la vidéo

Vous avez vu, je ne me contente pas de réfléchir au kata au premier degré, mais j’utilise tous les gestes du kata en essayant d’oublier ce qu’ils sont au 1er degré.

Par exemple dans le bunkai, j’utilise Ikité pour déséquilibrer mon agresseur et je transforme OiZuki en simple projection.

L’important pour trouver facilement des réponses de self défense aux agressions, et de ne pas rester sclérosé dans l’idée que l’on se fait d’un geste mais d’étudier chaque mouvement de chaque bras, de chaque jambe et de chercher à l’utiliser pour se défendre.

Bunkai d’Heian Shodan Partie 4 :

Nous allons maintenant aborder l’enchaînement des 3 Jodan Age Uke de la première ligne droite. Vous verrez que je transforme cette ligne droite en un enchaînement complet qui permet de mettre hors d’état de nuire votre adversaire.


>>> Télécharger la vidéo

Notez bien que dans un kata, lorsqu’il y a 3 fois le même mouvement vous ne devez pas présenter 3 fois le même Bunkai mais intégrer ces 3 techniques dans le même bunkai.

Vous noterez également que je ne reste pas enfermé dans une ligne pour les 3 Jodan Age Uke, mais je n’hésite pas à faire des rotations..

En effet, chacune de ces techniques inclus des rotations de hanches, vous pouvez très bien, dans le cadre du Bunkai, accentuer celles ci pour en faire des rotations du corps.

Bunkai d’Heian Shodan Partie 5 :

Nous allons maintenant travailler sur la rotation qui se trouve au bout de la première ligne droite, juste après le 1er Kiai, suivi du Gedan Barai et de OiZuki.

Dans ce Bunkai, je vais utiliser la rotation pour esquiver l’attaque de Tori et pour l’emmener avec moi dans la rotation tout en le déséquilibrant.

Ensuite, Tori se trouvant au sol, je ne vais pas utiliser Oizuki pour frapper avec le poing mais avec le genou ou le pied au moment du déplacement.

>>> Télécharger la vidéo

A un moment dans la vidéo, je vous explique que j’essaie toujours de faire des bunkai très simples qui peuvent être réalisés même pendant un stress intense comme par exemple lors d’une agression. Certains vont sans doute me dire que c’est très bien mais qu’il faut avant tout respecter le schéma moteur du kata.

Je suis entièrement d’accords avec ce principe, un Bunkai doit respecter le schéma moteur du Kata. En effet, le but du Kata est d’entraîner son corps à faire des gestes de façon quasiment automatique de manière à ce qu’en cas de conflit réel, on puisse appliquer cette gestuelle sans devoir réfléchir. Il peut y avoir quelques différences, mais elles doivent restées minimes, par exemple, changer de position, mais tout le reste est identique…

Par contre je voudrais vous montrer en quoi mon Bunkai même si mes mouvements paraissent différents du kata, respecte bien le schéma moteur du Kata :

Dans le kata, on a la main gauche qui monte à l’épaule droite pour armer et la main droite qui descend, mais tout ceci ce fait tout en pivotant sur le pied avant avec donc effacement du corps par rapport à l’attaque. Donc en fait la main gauche ne va pas vers la droite comme on pourrait le croire mais uniquement vers le haut. Dans l’espace, elle reste au même niveau et ne fait que monter. C’est le corps qui pivote (d’où l’impression que la main va à droite). Le bras droit, lui, part du haut (position Jodan Age Uke) et descend tout en se rapprochant du corps en même temps que le corps pivote.

Dans mon application, cet effacement du corps en s’enroulant à l’intérieur de l’attaque est très important et j’en parle d’ailleurs au début. Rien qu’en faisant la rotation, on ne prend pas le coup.

Mon bras gauche monte en protection pour arrêter le coup pendant la rotation.  Comme dans le kata, il reste au même niveau, il ne fait que monter et attrape le bras de Tori au passage pour redescendre ensuite comme dans Gedan Barai.

Mon bras droit (qui dans le kata est en l’air (Jodan Age Uke) ) descend pendant la rotation. Au passage, il attrape le cou de Tori (avec une frappe éventuelle, mais ce n’est pas une obligation) qui se retrouve dans le creux de mon coude que j’abaisse et que je viens comprimer vers moi comme dans le kata pour faire plier Tori et le déséquilibrer.

Pour moi, le schéma moteur du Kata est donc bien respecter, la seule différence par rapport au kata est que mon bras droit à un léger temps de retard qui est dû au temps nécessaire pour attraper le cou de Tori.

Sur la vidéo, je part avec le bras droit en bas mais pour coller un peu plus à la réalité du Kata, j’aurais pu partir avec le bras droit en l’air en garde haute.

Par contre, j’ai supprimé le Ikité du bras droit au moment de la projection (Gedan Barai dans le Kata), mais c’est volontairement car car je voulais accompagner Tori (Alexandre) dans sa chute dans un soucis de sécurité.

Bunkai d’Heian Shodan Partie 6 :

Cette parti du Kata correspond au même passage que le Bunkai N°2 du Kata. Nous allons cette fois étudier dans un premier temps un bunkai sur une attaque de pied (de type Mae Geri), puis nous verrons que faire avec le même passage mais sur une saisie au col.


>>> Télécharger la vidéo

Dans le début de la vidéo je fais le bunkai en partant avec la jambe gauche devant alors que dans le kata c’est la jambe droite qui est devant. En fait ça fonctionne dans les deux cas, sauf qu’en partant jambe droite devant, il ne va pas falloir reculer carrément comme sur le kata mas plutôt travailler en absorption sinon on risque de s’éloigner trop de Tori pour faire la clé de jambe.

Dans la deuxième parti de la vidéo, je vous montre une improvisation totale pour que vous compreniez comment construire un Bunkai. Tori me saisi au cou et j’essaie de voir quelle réponse je peux donner à cette attaque tout en restant dans le schéma moteur (le revoilà !) du Kata.

Bunkai d’Heian Shodan Partie 7 :

Cette partie du Kata correspond à la deuxième grande ligne droite du Kata en commençant par Gedan Barai puis les 3 Oizuki.


>>> Télécharger la vidéo

Dans un premier temps Tori me saisi le bras gauche. Je me sers du mouvement de Gedan Barai pour me dégager de la saisi et je frappe le premier Zuki. Ensuite j’utilise le deuxième Zuki (Ikité main droite + Zuki main gauche) pour faire une clé de bras à Tori.

Sur le dernier OiZuki, je ne vais pas frapper non plus mais utiliser le déplacement du Kata pour pousser Tori hors de la zone de combat.
Dans le cadre de la légitime défense, ce serait une décision judicieuse car après la clé de bras, Tori ne représente plus un danger et il vaut donc mieux le pousser plutôt que de le frapper encore.

Bunkai d’Heian Shodan Partie 8 :

Nous allons maintenant aborder la toute dernière partie du Kata après le 2ème Kiai avec la série des 4 Shuto


>>> Télécharger la vidéo

 

Tori me fais face et m’attaque par un coup de poing (mais ça marcherait aussi avec un coup de pied ).

J’esquive en pivotant sur le pied avant et je frappe avec le coude droite dans les côtes de Tori (c’est l’Ikité du premier Shuto).
Ensuite, je pivote sur la droite et frappe Shuto Uchi à la carotide de Tori, puis j’utilise les deux derniers Shuto non plus pour frapper mais pour déséquilibrer Tori et le projeter au sol.

Je vous montre également sur cette vidéo différentes applications possiblse avec Shuto. Vous verrez que cette technique a énormément de ressource et qu’on pourrait se sortir de multiples situations dans le cadre de la self défense.

Voilà, nous voici au terme de ce bunkai. J’ai terminé la présentation de ma recherche sur Heian Shodan mais il y a d’innombrable autres bunkai qui pourrait être présenté sur Heian Shodan.

L’important est surtout que vous compreniez que le Bunkai doit avant tout venir d’une recherche personnelle. Vous pouvez vous inspirer de la recherche d’autre personne mais il faut que vous mettiez votre touche personnelle en fonction de votre ressent, de votre aisance dans tel ou tel passage…

J’insiste sur le fait que vous devez toujours vous imaginer faire vos Bunkai dans des situations de stress intense comme lors de combats ou d’agressions. Ne faites donc pas de chose trop complexe à exécuter. Vous devez pouvoir faire votre Bunkai aussi vite que votre Kata et surtout celui ci doit vous permettre de vous sortir de la situation critique (Combat, Agression…) dans laquelle vous vous trouvez.

J’espère sincèrement que ma présentation vous a plus et qu’elle vous a apporté beaucoup.

A bientôt,
Bruno 🙂

 

 

Laissez moi un commentaire ci-dessous et n’hésitez pas à débattre et à donner votre vision des Bunkai ! Merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

bunkai, bunkai heian shodan, karate bunkai, lire video gratuit kata heian shodan, heian sho dan, décortiquer katas, chodan karate, kata bunkai, kata karate chotokan bankai, bunkai photo heian shodan telechargeable
[Total : 36    Moyenne : 4.3/5]

Dans Bunkai

Comment Tags : J'AIME BIEN | I AM HAPY
Déjà 29 commentaires laissez le votre ci-dessous !!! →

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS

*

Tags:
Separate individual tags by commas
  1. Mohamed permalien

    Bonjour Bruno; J’ai bien apprécié votre Bunkai d’Heian shodan mais je pense qu’il est incomplet! peut être qu’il y a une suite! En outre, j’ai une question qui me taraude de puis que j’ai commencé à consulter votre site certes très instructif et je me permets de vous la poser aujourd’hui vu que je me suis un peu familiarisé avec vous: Si vous avez autant de savoir en Karaté, pourquoi vous n’avez pas avancé plus loin? des karatékas avec votre niveau et même moins que le votre ont un meilleur grade! du moins ici au Maroc. P.S: j’espère que vous n’êtes pas choqué par ma question!

    • Chantal permalien

      nous ici, on a un “prof” de judo de 70 ans…qui est 2ème dan très vénéré ds le monde du judo ! beaucoup de gradés ne l’égalent pas ! je pense que ce ne sont pas les dans qui reflètent la valeur ! c’est un leurre. la course aux grades, aux dans .. ..?? certes cela fait bien sans plus !

    • Bonjour Mohamed,

      Ne t’inquiète pas, ta question ne me choque pas. Tout d’abords, je n’ai pas tant de connaissances que ça, je cherche beaucoup mais je suis lin d’avoir tout trouvé.
      Pour mes dans, j’ai eu une période comme beaucoup de gens où je pratiquais beaucoup moins à cause de mon emploi du temps (Travail, famille…). En outre, je ne suis pas à la course aux dans. Je pense qu’il faut obtenir la ceinture noire rapidement car c’est le début de l’apprentissage du véritable karaté, mais après on peut aller à son rythme et progresser sans obligatoirement passer des grades.
      Ceci dit, je prépare mon 4ème dan pour dans 2 ans 🙂

      Amicalement,
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Pétition pour le Karate aux Jeux OlympiquesMy Profile

      • Plus on avance plus cela correspond a un positionnement dans un organisme (fd). Donc il y a aussi des enjeux qui ne sont pas que techniques voir politique dans le sens large.
        Pour les grades, que quelqu’un soit brillant, haut grade, etc… prouve ses qualités, selon des critères, mais n’implique pas qu’il puisse m’aider. Comme je me porte mieux en arrêtant certain traitement l’herboriste horrifiée me dit “mais les docteurs ont fait huit ans d’étude” et taquin je lui ai répondu “certes, mais il ne m’ont pas étudier,…MOI”
        C’est le critère d’appréciation imparable : est qu’il m’aide ou pas? sauf si l’on vient en tant que pompom girl, la c’est different.

  2. Christophe permalien

    Très instructif ! Merci pour ces vidéos.

  3. christine permalien

    Merci pour ses explications sur le bunkai. Je vais toujours sur ton site quand j’ai besoin d’infos et je trouve toujours ce dont j’ai besoin. Tu expliques vraiment très bien.

  4. lahlali permalien

    C est vraiment une bonne interpretation de HEIN SHODAN je vous presente un grand OSS contuniez bon courage.

  5. lahlali permalien

    Vraiment c est une bonne interpretation de Hein shodan je vous encourage continuez.

  6. Didier permalien

    Salut Bruno,
    Je suis prof de karaté, ton approche du bunkai est pas mal, il faudrait que tu expliques les différentes positions ainsi que leur but dans les katas, je m’explique:
    Ex1: Shiko dashi est une position pour descendre son centre de gravité.
    Ex2: neko ashi est une position pour absorber…
    Régulièrement je juge des candidats qui ne font pas la différence entre les positions éducatives (musculation et assouplissement) et les positions de combats. Lorsque je vois un candidats en zenkutsu “shotokan” en bunkai, c’est qu’il n’a pas compris ce qu’est le bunkai…
    En attendant, bonne continuation et respect pour ce que tu fais.

    Didier

  7. reynald permalien

    Bonjour,

    Dans un premier temps, je trouve votre site internet très bien réalisé. Grace à votre site j’ai pu apprendre Bassai Dai.
    Votre Bunkaï de Hein Shodan je le trouve assez réussi et il m’a donné de bonne idée pour la suite. Grace à vous j’ai une autre approche du Kata et je m’y intéresse de plus en plus.
    Au plaisir de pouvoir vous rencontrer.

  8. kabir abdelfetah permalien

    formidable que je prendre le Bunkai avec toi Bruno Bandelier

  9. bouguerne permalien

    ali bouguerne merci bruno

  10. Tom Brian permalien

    Moi qui est débutant en karaté (ceinture blanche-jaune) m’améliore de plus en plus grâce à ce site que je trouve exellent . Ce cours sur le bunkai est bien mais pour moi il me manque quelque chose … Tu aurais pu le décomposer en deux vidéos après tout quatre vidéos c’est un peut trop mais tout de même merci pour tes cours que je trouve exellents.

  11. caroline permalien

    Merci pour vos explications toujours très claires et pédagogiques !!

  12. yves medi permalien

    Merci! j’ai aimer les vidéos et tacherais de les apprendre.

  13. PAPE DIOUF permalien

    FRANCHEMENT RIEN A DIRE. JAI TROP AIME C COOL

    Comment Tags: J’AIME BIEN
  14. PAPE DIOUF permalien

    J’AIMERAIS BIEN AVOIR DES VIDEO DE BASE SI POSSIBLE ET MERCI DE VOTRE COMPREHENSION

    Comment Tags: I AM HAPY
  15. Chantal permalien

    Bonjour Bruno

    merci beaucoup pour ce bunkai même si je suis wado-ryu !! mais bon, on peut toujours apprendre autrement non ?
    j’ai toujours plaisir à suivre ce que tu fais
    Bonne continuation

    Chantal

  16. sophie permalien

    Bonjour Bruno et merci pour tes explications,je suis passée ceinture marron et je pense passer la noire au mois de décembre,j’ai choisi pinan nidan pour mon bonkai, je suis wado,mais je pense me servir de tes conseils pour le présenter,hormis quelque petites differences sur la fin,je retrouve le kata dans tes démonstrations,encore merci pour tout, tu m’ es d’une aides précieuse pour moi.

    • Bonjour Sophie,

      Oui Pinan Nidan et Heian shodan sont très proches donc les bunkai aussi. Par contre n’oublie pas que tu dois faire aussi une recherche personnelle car ce que tu trouveras de toi même, tu auras beaucoup de facilité à l’exécuter et à le présenter au passage de grade.

      Amicalement,
      Bruno

  17. Pierre permalien

    Bonjour Bruno,
    je tiens à te remercier pour tout ce que tu fais pour cet art martial. pour ton approche sur le bunkai de Heian Shodan je me pose quelques questions:
    – est ce que le fait de vouloir respecter les séquences du kata (2 ou 3 mouvements) donne un réalisme à l’application que tu proposes?
    – Est ce que les mouvements que tu proposes ne sont pas un peu trop évoluer pour ce niveau ?
    Je pense qu’il est préférable de faire des applications de maximum 2 mouvements avec naturellement une finalité sur le dernier (hors combat), mais surtout que le mouvement soit acquis par l’élève avec une bonne stabilité (ancrage au sol).
    Encore merci pour tout ce que tu fais, et je me permet ces quelques lignes car je pars du principe que la critique est constructive.
    Merci
    Pierre

  18. malika permalien

    super j’adore j,aime ca aller voir ca me donne plus de pratique

  19. ali permalien

    très satisfait de ton bunkai sur héian shodan
    surtout lors d’un étranglement avec dégagement par un gédan barai
    un grand merci

  20. rene permalien

    merci j ai commancer le karate a 64 ans

  21. ALAIN permalien

    le 18 juin 2016

    Monsieur,

    Je n’ai pu rien voir des vidéos que j’ai essayé d’ouvrir. Elles renvoient à un message d’erreur.

  22. Bonjour,
    Pourtant ces vidéos sont hébergés publiquement sur youtube. Arrives tu as lire d’autres vidéos Youtube ?
    Amicalement
    Bruno
    Article récent de Bruno Bandelier : La karate aux Jeux Olympiques, bientôt une réalité !My Profile

  23. Sté permalien

    Bonjour
    Sympa les applications
    Juste des petites remarques sur etranglement peu de chance que certaines fonctionnent
    Le réflexe naturel sera de respirer donc les mains se porteront vers la gorge
    Il faut avoir un aguerrissement avec des etreintes proche du réel avant de séparer les mains au moins une en attaque simultané la détermination de l attaque fait la différence et provoquera une “réponse panique ”
    Pour expliquer le mouvement du Kate ce bien pour la self réelle attention !
    De plus les distances sont codifiées sur les coups de poing en réel c est plus près à moins de s y préparer en dialoguant si on a entrevue verbale avant le coup
    Puis les direct sont très rare le circulaire ou en marteau sont plus courant
    D’accord avec toi sur karaté est un art à la base de self mais trop codifié au fil du temps et édulcoré pour les enfants
    L essence est plus complexe
    Le kion moderne ne sert à rien en self
    Le kata c est autre chose

  24. Je vais étudier les bunkais de chaque kata cette année et dans les choix possibles, il me semble qu’il faut éviter certaine projection (ou l’on soulève) qui ne fonctionnent pas sur un gros gabarit, lourd et stable (sauf si l’on est soi-même ainsi fait).
    .Il semble qu’ainsi que l’avoue Me Funakoshi, on a un mélange de deux styles hautes / court, long / bas. Ex.: Yama zuki correspond a une saisie au cheveux ou le saisi s’abaisse, “vient”, et frappe visage et parties? Bas cela n’a plus de sens frappe ventre et tibia, la tete en bas pour se faire savater. Peut-Être est-ce une piste…C’est très convainquant sur le livre de Me Funakoshi.
    http://karate.philau.fr/KatasCompares/