Comment accélérer ses déplacements en Karaté : Le "lâcher prise"
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Comment accélérer ses déplacements en Karaté : principe du “lâcher prise”

par Bruno Bandelier

Dans les déplacements en Karaté, on se doit d’être très rapide afin de surprendre l’adversaire. Cependant en karaté, nous devons également être très stable sur nos positions afin de pouvoir transmettre efficacement l’énergie du Hara vers le point d’impact.

Donc pour créer un déplacement, il va falloir qu’il y ait rupture de l’équilibre. On va devoir passer d’un position très stable où l’on est ancré au sol  à un état de déplacement très rapide pour terminer à nouveau sur un position très stable.

C’est une alternance permanente entre des états de mouvements rapides et des états de stabilité très forte.

Je vous avais déjà parlé d’une alternance entre des phases de contraction et de relâchement dans l’article sur l‘enchainement de poing en Kihon, et j’ai commencez à aborder le principe du “lâcher prise” lorsque nous avons étudié Yori Ashi.

Nous allons essayez ici de clarifier ce principe du “lâcher prise”.

Qu’est ce que le principe du “lâcher prise” ?

Pour bien comprendre le principe du “lâcher prise”, nous allons imaginer notre centre de gravité, situé dans le Hara, comme une boule d’énergie. Attention, il n’y a rien de spirituel là dedans, c’est véritablement de ce centre que va partir chaque technique.

Vous le ressentez dans le ventre en contractant les muscles transverses (muscles abdominales profonds) et les muscles du plancher pelvien.

Une fois que vous ressentez bien votre centre et que vous le visualisez comme une boule (ou une balle), vous allez vous poser cette question :

Que dois je faire si je serre très fort une balle dans la main et que je veuille frapper dedans pour la déplacer très vite? …

Tous les joueurs de tennis connaisse la réponse, bien sur :

Je dois d’abord la lâcher.

Principe du Lâcher prise au karaté

On reste concentré sur la balle … :-)

Et oui, si vous essayez de frapper dans une balle sans la lâcher vous n’y arriverez pas car le mouvement sera gêné par votre prise. Il faut d’abord lâcher la balle pour ensuite frapper dedans. La balle doit être suspendu dans l’air pour pouvoir frapper dedans.

Pour notre déplacement, c’est sensiblement la même chose, vous allez considérer votre centre de gravité comme une balle.

Et bien, juste avant de pousser sur la jambe arrière, vous aller le lâcher, c’est à dire que vous allez cesser d’être très stable. Vos hanches se détendent afin de ne pas gêner le mouvement.

Attention, j’ai bien dis “le lâcher” et non le relâcher” : Le hara reste sous tension, mais vous ne le tenez plus, comme si vous tombiez sur place. Vous lâchez la prise que vous avez sur votre centre de gravité, mais lui, reste fort pour pouvoir générer l’énergie explosive dans la jambe arrière.

Imaginez que votre centre de gravité ne tient plus que par un fil, plus rien ne l’empêche de se déplacer. A ce moment là, la poussée sur la jambe arrière fera le même effet que la raquette sur la balle en l’air, elle créera un déplacement très rapide dans la direction souhaitée.

Ce “lâcher prise” est quasiment simultané à la poussée, il n’intervient qu’une fraction de seconde avant le déplacement. Un peu comme si vous sous laissiez tomber sur place, mais dès que vous êtes descendu d’un millimètre vous poussez sur la jambe arrière.

Je schématise et j’essaye de trouver des images frappantes (si je puis dire…) car tout ceci n’est pas facile à expliquer et encore moins à comprendre. J’espère ne pas trop vous embrouiller l’esprit 🙂

Nous allons essayé de comprendre autrement :

Imaginez un cycliste : D’après vous qu’est ce qui est le plus difficile et surtout le plus rapide : 1 – franchir une bosse (montée puis descente) ou 2 – franchir une vallée (descente puis montée)?

  • Dans le premier cas, il doit faire un gros effort pour grimper la côte et seulement ensuite pourra accélérer dans la descente.
  • Dans le deuxième cas, il pourra accélérer dès le départ dans la descente et utiliser l’énergie emmagasinée pour remonter facilement la pente.

Au final, il aura utilisez moins d’énergie dans le deuxième cas et aura mis moins de temps. Le deuxième cas est sans conteste le plus rapide et le moins fatiguant (Étant cycliste moi-même, je sais de quoi je parle ;-))

En fait en lâchant prise et en tombant sur place juste avant le déplacement, on va utiliser la force de gravitation (pour faire simple : notre propre poids!) pour accélérer notre mouvement (comme notre cycliste qui accélère dans la descente).

Du coup la trajectoire de notre centre de gravité va être légèrement incurvé. Les hanches descendent légèrement dans la première partie du déplacement.

Attention, quand je parle de “lâcher prise“, je ne parle pas d’un état mental ou physique où l’on s’abandonne. Au contraire, on reste toujours dans un état de vigilance active (Zanshin), mais on lâche volontairement la prise que l’on a sur son centre de gravité pour permettre un déplacement rapide. Il y a rupture de l’équilibre.

Tout ceci se fait très rapidement et ne se voit quasiment pas de l’extérieur.

Bon, je pense qu’il est temps maintenant de passer à la pratique car ce qui compte c’est surtout que vous ressentiez ce principe et la vidéo devrait vous aider.

N’oubliez pas de faire quelques échauffements articulaires, musculaires et cardio-vasculaires, en téléchargeant gratuitement mon livre : L’ABC des échauffements, puis je vous retrouve sur le tatamis.


>>> Télécharger la vidéo

Voilà, j’espère que vous avez saisi le principe du “lâcher prise”. Travaillez le tout le temps, en Kihon, Kata, Kumité…mais aussi dans votre vie de tous les jours…

Merci de me laissez votre commentaire ci-dessous.

A bientôt,
Bruno 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

NOEUD CEINTURE KARATE, prise de karaté, déplacement karate, principe du karaté, comment se deplacer vite en arts martiaux, techniques avancées karaté, Prise de Karaté Facile, etre un karateka, est ca que c est dur d aprendre le karate a l age adulte, Comment être un bon karateka
[Total : 28    Moyenne : 4/5]
Déjà 47 commentaires laissez le votre ci-dessous !!! →

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS

*

Tags:
Separate individual tags by commas
  1. DAVID MARTIMORT permalien

    Bonjour,

    Je pratique le combat complet et le grappling mais je m’inspire beaucoup du Karaté pour travailler mes déplacements et mon enracinement au sol. Par exemple je m’inspire des katas pour travailler mes déplacements avec des kettlebells.
    Site très pédagogique et qui a vraiment un intéret.

    • DAVID MARTIMORT permalien

      Vous êtes de Langres et j’habite Saint-Dizier.

    • Bonjour David,
      Je trouve ta démarche très bien : venir chercher dans un art martial les qualités d’entrainements dont tu as besoin pour ta propre discipline. Cela démontre une grande ouverture d’esprit.
      Et merci pour le compliment sur Karaté-Blog.net.
      Content de voir que l’on fait partie du même département, mais j’avoue que je vais très rarement à St Dizier, ça fait une trotte quand même 😉
      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Maître Funakoshi : sa voie, sa vie.My Profile

  2. Maurice Sainvet permalien

    Bonjour .
    Ce que vous appelez le ” lacher prise” est enseigné depuis la base, au Yoseikan Budo, sous le nom: ” d’ondulation montante vers l’avant”.
    Cette technique est pratiquement indispensable dans les attaques de pique au sabre.

    Salutations Maurice

  3. carta permalien

    Merci pour cette explication.
    J apprécie ta franchise et ton investissement dans la pédagogie.
    C est vrai que la pratique d un art quand elle est partagée est un vrai cadeau.
    Donc merci .

  4. paluc permalien

    Merci Bruno pour tes explications claires et nettes.

    Ton approche pédagogique mérite d’être soulignée car expliquer ce qu’est le lâcher prise, n’est pas évident.

    J’essaie de mettre en pratique ce que tu nous enseignes par ta vidéo. Je remarque aussi que le lâcher prise permet d’économiser de l’énergie. En tout cas, j’en ai cette sensation.

    Au fait difficile de se concentrer avec la photo de la tenniswoman…!

    Bien à toi et Merci

    • Bonjour Paluc,
      C’est moi qui te remercie pour tes éloges. Effectivement tu économises de l’énergie puisque tu n’as plus à lutter contre tes propres tensions.
      Fais bien attention de ne pas te laisser tomber vers l’avant tu dois descendre verticalement comme si tu n’avais plus de jambe d’un coup…
      Quelle tenniswoman? Je ne vois que la balle 🙂
      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Maître Funakoshi : sa voie, sa vie.My Profile

  5. Sandra permalien

    Merci Bruno pour toutes ces précisions. Je découvre vraiment le karaté à l’âge adulte (après avoir pratiqué enfant et adolescente) et je trouve fort dommage qu’on n’ait pas pu m’expliquer ceci bien avant. Le déplacement est très important et malheureusement on ne s’y attarde pas assez.
    Merci.
    PS: c’est vrai que les garçons ont du être ravis avec la photo de la Tenniswoman, pour ma part j’aurais préféré un Tennisman…

    • Bonjour Sandra,
      Effectivement les déplacements sont très important, sans eux nous ne sommes que des statues très vulnérables.
      Si un jour je fais le rapprochement entre le Karaté et la danse de ballet tu auras un homme en photo, promis 🙂
      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Sondage : Pour mieux vous connaitre…My Profile

  6. mido permalien

    Salut, mon cas est presque le même de Sandra,je pratique le karaté a l’âge adulte 20ans après avoir arrête enfant a l’âge de 13ans ceinture orange, presque je ne comprenais pas le vrai sens de karaté maintenant je le regrette(difficulté d’apprendre et d’exécuter les techniques a l’âge adulte, long a comprendre….)c’est pour cella je trouve votre blog est très intéressant explications clair et net
    Merci bien maitre bruno (une question si vous me permettez est ce que je pourrai me rattrape en karaté ? merci) .

    • Bonjour mido,
      Tu n’as aucun souci à te faire quand à ton age. Il n’y a pas d’age limite pour débuter et progresser en Karaté. Tu ne deviendras sans doute pas champion du monde, mais ce n’est sans doute pas ce que tu recherches.
      Tu sais j’ai commencé le Karaté à 26 ans et maintenant j’ai l’impression d’en avoir toujours fait.
      Amicalement,
      Bruno

  7. Dyda permalien

    Merci pour ton site, c’est une très bonne source d’information complémentaire, car je suis débutant dans le domaine (ceinture blanche). Ce site me permet de décomposer tout les mouvements ainsi que leurs noms, ce qui est très appréciable.
    J’applique ta séance d’étirement qui est très efficace.
    Encore merci , continu ainsi.
    Marc

  8. bonjour je aimerais participer au karaté et je voulais savoir les prix du karaté de l’année de 2012/2013 merci

    • Bonjour Clement,
      En fait les tarifs dépendent des clubs. Il faut que tu ailles demander dans un club.
      Mais pour commencer tu peux débuter sur Karaté-Blog.net, tout est gratuit, profites en.
      A+
      Bruno

  9. bonjour bruno peut-tu expliquer mieux la phrase parce que j’ai des pas comprie
    Article récent de clement : Lettre à Maître Foïs – Merci Tonio !!!My Profile

  10. je veux dire que si tu connais les prix du club de Melun stp si me arranger bien pour l’année de 2012/2013 merci
    Article récent de clement : Lettre à Maître Foïs – Merci Tonio !!!My Profile

  11. Franck P permalien

    Merci pour tes vidéos très utilent , je vient d avoir ma ceinture marron ,maintenant il va falloir me mettre au travail pour La noire le plus tôt possible j espere
    le plus difficile reste les kions pour moi et les enchaînements mais petit à petit je progresse

    • Salut Franck P,
      Je te félicite pour ta ceinture marron. Ne t’affole pas, tu as le temps pour la noire.
      Du travail, de la motivation et du temps et tu y arriveras.
      A+
      Bruno

  12. Patrick permalien

    Bonjour Bruno,
    Oui, le déplacement est vraiment une technique en elle-même. Moi qui suis grand (1m85), j’ai souvent tendance à perdre un peu l’équilibre au démarrage. Mon ancien professeur nous disait qu’il fallait imaginer que le toit du dojo frôlait le dessus de nos têtes, pour nous obliger à ne pas faire “l’ascenseur”! je vais donc parfaire ces déplacements avec le lâcher-prise.
    Bye.

  13. Excellente vidéo !

    Je dois avouer que j’ai une autre approche du ‘Lâcher prise”. Mais ton explication est très très bonne. Pour moi le lâcher prise c’est déjà dans la tête qu’il faut le travailler. Quelqu’un qui reste tendu dans la tête, n’arrivera pas à se déplacer souplement.

    D’un point de vue physique, je travail cette approche avec encore plus de souplesse. J’aime beaucoup travailler circulairement. C’est à dire que j’offre en plus un mouvement circulaire à mon bassin avant de me lancer. Pas simple à expliquer rien qu’avec des mots.

    Sinon, pour ceux qui sont intéressés d’en savoir plus sur l’enracinement, je vous conseil de regarder la vidéo n°1 des échauffements que Bruno nous propose.

    Il faut bien regarder à 20min52s. Vous verrez que pour donner un revers de point, Bruno commence par donner une petite impulsion des pieds, puis genoux, bassin, épaules et coude… il fini en contractant. Arrêtez vous sur ce détail.

    Il utilise là aussi son Hara pour créer de la puissance dans sa frappe.

    C’est cela l’enracinement! Très important dans votre pratique. Ceci est plus pour des confirmés, mais les débutants peuvent déjà en prendre conscience.
    Article récent de Fabien NOËL : 3 étapes pour avoir des déplacements et des esquives parfaitesMy Profile

  14. william permalien

    bonjour Bruno,tes commentaires sont très éclairants pour le débutant, merci.

  15. reda naji permalien

    salam

  16. hamid permalien

    tes explications sont toujours aussi intéressanteS et bien imagées.je pense que tu es un excellent pédago,mais avant tout passionné j’aime bien se que tu écrit,et ton engagement me donne la motivation pourpratiquer.
    Merci à toi

  17. Marc & Benji permalien

    Bonsoir Bruno,

    Pour un enfant (non débutant) est il déjà utile de travailler ce « lâcher prise » ?
    Ce principe est il le même afin d’accélérer les pivots (changements de direction) dans les katas ?

    Si oui, je ne sais pas, lorsque Benjamin travaille ses accélérations pivots si ce “lâcher prise” se fait naturellement car il n’y a jamais pensée de cette façon.

    • Bonjour Marc,

      Oui, bien sur un enfant peut travailler le lâcher prise, au contraire. Plus tôt on prend conscience du relâchement nécessaire au déplacement, mieux c’est.
      Et oui, le fait de lâcher la prise que tu as sur ton centre de gravité va également te permettre d’accélérer tes pivots. Il faut imaginer le centre comme une boule (ou une balle). Une fois cette boule relâcher, tu peux la faire aller devant, à gauche, à droite et la faire tourner.

  18. renaud patrick permalien

    tres utile car les jeunes eleves se penchent souvent en avent pour allez devant.pendant le deplacement

  19. Brahim permalien

    Bonjour
    C est toujours interessant ce que voue faites
    Merci infiniments pour vos exercices et videos
    Cordialement
    Brahim

  20. Salut Bruno,c’est une technique de progression que l’on ne m’a jamais expliquée mais que j’ai mise en pratique d’une manière naturelle. Tes explications sont excélentes. Pat.

  21. Marie-Jo permalien

    bonjour, Bruno,

    Merci infiniment pour tous ces détails expliqués sur le lâcher prise. En effet, j’ai un excellent prof, mais pour lui, cela semble si évident qu’il ne nous offre pas toujours ce genre de renseignements.
    Je viens seulement de comprendre pourquoi je ne suis pas toujours assez rapide dans mes déplacements !
    Je passerai le message aux personnes qui s’entrainent avec moi, et qui ont aussi des difficultés à ce niveau.
    Encore un grand merci et à bientôt.
    Marie-Jo

  22. jskin permalien

    Super
    le prof tres nature et grande qualité humaine :un sensei quoi !!!
    bien merci

  23. GREGOIRE permalien

    Bonjour,

    Etant cavalière, je suis venue à regarder cette vidéo afin de trouver un moyen de lâcher mon ventre tout en restant tonique. Cela dans le but précis de ne faire qu’un avec mon cheval et donc de ne pas le gêner. Cette vidéo m’a rappelé quelques souvenirs de karaté que j’ai pratiqué il y a quelque temps et c’est très intéressant car à cheval c’est EXACTEMENT le même principe au niveau du lâcher, de l’équilibre… je n’ai pas de souvenir de lâcher de mon “ventre” donc je ne sais pas vraiment ce qu’il faut ressentir au moment du lâcher et cela m’handicape vraiment, j’ai l’impression d’être dans une impasse et d’avoir le lâcher du ventre derrière le mur mais comment passer au-delà ???

  24. zakaria dabo permalien

    salut mettre commt va tu vraiment je vous remercis merci jai recut des video je conpte sur vous toujour

  25. Habib permalien

    Salue Bruno, sincèrement tu fais énormément d’efforts pour transmettre autant d’informations qui peuvent être au service du karaté. Tu mérite d’être récompensé, Pour qui concerne le sujet dont tu parle (lâcher prise). Si mes connaissances sont justes, cette technique est centrée autours de trois aspects: Souplesse, rapidité et force avec beaucoup de reflexe. Pour accéder à ceci il est nécessaire d’avoir des entrainements intensifs accompagnés de formations (stages…..etc.)afin de se corriger les positions du corps au cours de la pratique des mouvements et en retour, de piloter et planifier les entrainements d’une manière optimale en exploitant les erreurs fructueuses bien sûr. A mon avis il faut conjuguer l’énergie mentale et physique pour aboutir à une bonne maitrise de pratique dans le karaté, le fait de se mettre en place sur le tapis et d’être prés à tout moment de se déplacer que ce soit au katat ou kumité exige un certain type de concentration manifestant fort dans la souplesse, la force et la vitesse, en bon sens du termes on doit être actif et vigilant . Relâcher le corps à un moment donné et laisser partir les hanches avec une rapidité dans le déplacement et une force gérée par un plus haut degré de contrôle. La force vient de l’intérieur, du centre du corps , le niveau des hanches, c’est cette partie là qui doit être souvent bien placer par rapport au centre de gravité en coordination bien sur avec les autres parties du corps……comme je suis étranger à la langue française parfois ça m’échappe de m’exprimer les idées..

  26. Hervé permalien

    Bonjour,

    Comme d’habitude de bonnes vidéos très utiles. Pratiquant de Yoseikan Budo cela va me servir pour l’ondulation ou la technique de fouet. Bonne continuation et à bientôt sur tatamis pour un stage futut

  27. Aziz permalien

    Merci infiniment de vos explicatiions

  28. Ken permalien

    bonne vidéo. Avec l’expérience en karaté, je sentais, moi-même , qu’il était difficile de faire comprendre cet instant de lâchez prise lors des déplacements et des gestes. Alors, en 2006, suite à 3 pontages génétiques, je fus obligé d’interrompre mes entraînements en karaté pendant 2 bonnes années. Étant , moi-même, éducateur physique, je n’acceptais pas ce sort. Alors mon médecin, qui pratiquait le Tai chi , me demanda de suivre ses cours, ce que j’ai fait. Ce fut une grande découverte pour moi car, enfin j’avais trouvé un moyen de faire comprendre et de faire sentir ce relâchement (lâchez -prise) instantané en karaté mais, plus étiré dans le temps dans le Taichi ( interne) . Il y a deux sortes de Taichi ( chen et yang) donc il faut choisir celui qui incorpore les gestes rapides , plus près de notre objectif de lâchez-prise . Le fait de mieux ressentir plus longuement intérieurement cet état, me permettait de transférer ce même état dans le karaté ( externe ). Donc pour un enseignant, cette connaissance permettait d’utiliser des formes de Taichi pour expliquer le processus de lâchez-prise aux élèves . Évidemment , je pratique maintenant les deux arts ( interne et externe) l’un complémentaire à l’autre ce qui facilite la compréhension de plusieurs formes ou gestes en karaté. Merci de m’avoir lu et j’attends vos réactions constructives.

    • Bonjour,
      D’apres mes “recherches”, il y a plus que 2 styles en taichi, mais 3 connus : le style Yang, le Chen et le Wu, ensuite chaque maitre important y a rajouté une coloration particuliere ( ce qui donne plusieurs styles Yang par exemple). Certains mettent de l’interne d’autre ne propose qu’une gestuelle, ce qui n’est pas negatif mais peu être une impasse. J’avais pratique un style avec un chinois qui ne parlait quasiement pas le français, il matirisait l’interne, les chikongs mais faisait faire des mouvements extremement bas. Il y a un auteur interessant sur le sujet c’est Bruce Franzis, qui parle de “frame”, je crois qu’il parle d’amplitude des mouvements pour lui deux extremes : chen, tres large, les genoux pliés, bas, ou tres haut, style Wu, quasiement debout. Il dit que le cadre large abime les genoux, ce qui est possible (bien sur les gens qui pesent 40 kg n’ont pas se probleme). Il y a les élèves de PAtrick Kelly, et lui parle de connexion. Son style distingue plusieurs étapes chaque le mouvement (presser, pousser, simple fouet, coup d’epaul, etc..) et l’emission qui part d’un point de connexion au sol,bref, cette question de connexion est un mystere. mais c’est curieux de pousser quelqu’un qui repart contre vous, un peu comme si l’on poussait un elastique.
      Certain maitre ajoute des pratiques taoistes de manipulation de l’energie..
      Des maitres serieux font des demos et donnent des cours bidons en Asie, sans état d’âme. Sans doute qu’il attendre un engagement particulier pour enseigner (voir Gabriel Mansur).
      Nous avons un sens de la vérite qui n’est pas universel, je l’ai constaté a plusieurs reprises.
      Le problème du taichi c’est que certains l’on shotokanisé, sinon, a mon avis, c’est un circuit d’absorptin, de connexion et d’emission d’energie, que l’on pourrait qualitifer de défensif? Je crois que l’on comprend rien au karate okinawaien qui me semble dans la même logique:
      http://karate.philau.fr/videos/
      ( la partie ou Me Chinen parle de UKE)

  29. michel permalien

    BONJOUR Bruno

    la vidéo sur le lacher prise est très explicite et les explications sont claires et précises merci pour tes précieux conseils michel

  30. yann permalien

    Bonjour, sensei du net. Aprés avoir visionné, la vidéo sur le laché prise. Cette vidéo est trés claire. Personnellement on imagine facilement la bille bleu du centre de gravité. C’est vraiment trés TAi CHI, jambe vide et jambe pleine, l’encrage au sol. Tu as enrichie ma compréhension à ce sujet. Par contre vue la force qu’il y’a dans les jambes en exerçant la poussé (maintenant que je sais), l’encrage est tel que, je suis suis comme bloqué. Et j’ai comme un temps de réflexion pour avancer. Un truc psycho(moteur), vraiment difficile à débloqué. Entre le pas d’une marche normale, et un déplacement solide. J’ai pas trouvé ce juste milieu. Si il t’a un conseil…ça m’interresse..

    • Bonjour Yann,

      En fait le but de la poussée sur la jambe arrière n’est pas de s’ancrer dans le sol mais de se servir de l’action-réaction pour avancer. Essaies de ne plus penser à cette poussée, elle se fait de tout façon naturellement comme dans la marche, mais plutôt de ressentir l’instant de détente qui précède, le fameux “lâcher prise”. C’est là dessus qu’il faut que tu te concentres, le reste doit redevenir naturel.

      A+
      Bruno

  31. Tu le sais déjà, en karaté, la vitesse est
    très importante, mais le problème dans
    les déplacements, est que l’on doit
    passer d’une position stable,
    à une autre position également
    très stable le plus rapidement possible.

    VOILA POURQUOI LES POSITIONS DE BASE DOIVE ETRE CORRECT.!

    Et l’entainement est fait pour etre rapide entre 2 postitions ceci s’appel le deplacement ,pour ceci il faut etre concistant et perseverant, les Japonais sont tres forts avec ces techniques car ils ont compris cela vient du CHI . et surtout des mouvement des hanches rotatives . he bien oui..oss.

  32. HAMZA permalien

    slt maitre je suis un jeune karateka jai un gros probleme de souplesse que faire?