Comment percevez vous la compétition dans les arts martiaux ?
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Comment percevez vous la compétition dans les arts martiaux ?

par Bruno Bandelier

sport de combatNous venons de vivre des moments magiques avec les Championnats du Monde Karaté 2012 à Paris Bercy et je voudrais en profiter pour rebondir sur la compétition par rapport à l’art martial et vous poser une question très simple mais pourtant pleine de bon sens et qui demande une réelle réflexion :

Comment percevez vous la compétition dans les arts martiaux ?

Bon, pour être franc, ce n’est pas moi qui me pose la question, mais Antoine Thibaut, le rédacteur en chef de l’Art de la voie, le magazine gratuit sur les arts martiaux.

En effet Antoine est en train de faire des recherche sur “les risques du développement sportif des arts martiaux”.
Il a déjà commencé une analyse détaillée mais aurait néanmoins besoin de votre avis.

Pour cela, Antoine a mis en ligne un sondage (très très court) afin de voir la manière dont les pratiquants perçoivent la compétition et les arts martiaux :

>>> Sondage : Arts martiaux et sports de combats

Vous verrez le sondage est hyper court (4 questions) et complètement anonyme.
(Attention : Plusieurs réponses possibles dans les questions 1 et 4)

Les réponses, après analyse, vont lui permettre de comprendre ce que les pratiquants pensent du développement sportif dans les arts martiaux.

Antoine nous gratifie tous les mois d’un magazine complet sur les arts martiaux, c’est à nous maintenant de lui donner un petit coup de main en répondant à ce sondage. D’avance je vous remercie pour lui.

Comme vous pourrez le comprendre, je préfère ne pas vous donner mon avis sur le sujet afin de ne pas influencer vos réponses.

Vous pouvez bien entendu compléter vos réponses dans un commentaire si dessous. Je suis sûr qu’Antoine ne manquera pas de s’en servir pour sa recherche.

A bientôt,
Bruno

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

france souchon karate, pause avant combat pour art martiaux
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Dans Divers

Déjà 29 commentaires laissez le votre ci-dessous !!! →

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS

*

Tags:
Separate individual tags by commas
  1. Fabrice Morel permalien

    Personnellement ce n’est pas la compétition en elle-même qui est à incriminer. C’est le pourquoi on la fait. Si c’est dans l’unique but de vaincre autrui alors la compétition est à prohiber. Mais si c’est pour se vaincre soi-même alors là on est dans le “Budo”.

  2. Julien permalien

    Bonjour,

    Je trouve que la compétition est un bon complément à la pratique d’un art martial.
    Se “mettre en danger” (pas au sens strict bien sûr) permet d’apprendre à gérer son stress, de mettre en pratique des notions de stratégie de combat.
    Cela permet également de se confronter à des inconnus, qui font généralement moins de sentiments que les partenaires du club dans lequel on exerce.

    Dans le cas précis du karaté, la compétition, de part ses règles, permet de développer la vivacité et “l’intelligence de combat” sans pour autant mettre en danger “cette fois au sens strict” le combattant.

    Julien

  3. Je suis partiellement d’accord avec toi Fabrice les raisons de faire de la compétition en elle même sont très importante mais à mon sens le développement sportif (la tournure sportive que tendent à prendre les arts martiaux) et donc le développement de la compétition comporte son lot de risque pour les arts martiaux en eux mêmes.

  4. Eldiabloto permalien

    Je pense que la compétition pour les arts martiaux n’est pas indispensable mais peut être utile au développement de ses techniques, après tout dépend (comme le dit Fabrice) du but rechercher. Personnellement je n’en ai jamais encore fait je peux pas plus juger… 🙂

  5. Pour mon vécu d’ex-combattant en compète,je vous avouerais qu’il est utile de pouvoir l’avoir “vécu” ou utile de pouvoir le “vivre” car voyez -vous on se trouve en situation de combat où celui qui est en face de vous “cherche” à gagner ou vous neutraliser par telles ou telles techniques ,combien de “fois” je suis entré sur le tatami la “peur” au ventre à l’appel de mon nom,la question lancinante dans ma tête:”mais qu’est-ce-que je fous là? aïe!aïe! l’adversaire m’attaque avec ses poings,jambes….le contrer,bonne ou mauvaise contre-attaque,le souffle court,les équipiers qui vous encouragent,le public qui vous scrute,l’entraîneur qui vous coache…..mille et une choses,le corps qui vibre….toutes ces sensations:j’ai aimé les vivre……le plus que je retiens de cette expérience était que je me transcendais lorsque je combattais en “équipes”,je sortais à ce “moment” le meilleur de moi-même au bénéfice du “groupe” et j’en ai conclus concernant ma “personnalité” que j’ai aimé oeuvré pour un “collectif” et m’amène à penser en cela que je suis “bienveillant” pour autrui autant que ces personnes en vaillent la “peine”…pour finir le combat peut te permettre de te “découvrir”,”dévoilé” ……..ton être…ton “moi”….certes,je suis bavard mais j’aime rendre mon “vécu”…voilà!.. Merci de m’avoir lu…….YAME….YASME……….

  6. philippe 42 permalien

    J’ ai participé à une compétition il y a de nombreuse année, cela m’a apporté beaucoup sur moi même, d’abord le trac avant la compété( sur qui vais-je tomber ?) , puis la trouille en découvrant l’adversaire plus charpenté, et après le départ du combat, la trouille s’en va pour laisser place à une sorte de rage, on est dedans…
    C’est assez bizzare, en fait on risque peu de chose et on apprend beaucoup sur soit même
    Je pense que le karaté est plus vers un coté coopération que compétition..( coopération au dojo avec les partenaires…ben oui si il y a violence délibérée, y’a plus personnes pour passer avec vous).
    La compétition ne sert amha que si elle permet une introspection.
    Mais d’un autre côté voir les techniques, les combats, les katas des champions et championnes ça fait vibrer..
    Je vois la compétition comme un combat d’escrime ( on touche on ne blesse pas sinon faute).
    N’oublions pas le côté spirituel de cet art martial…un refuge pour les jours difficiles, une source de réconfort et un point d’ancrage quand le moral est dans les chaussettes
    Tout cela pour vous dire que je crois que deux ou plusieurs sortes de karaté se cotoient, se mêlent parfois, c’est ce qui fait le charme du karaté, chacun pourrait décrire d’une façon différente cet art martial et ce sport.
    Ce que je crains c’est que dans l’avenir plus en plus de clubs recherchent la performance au mépris de l’Art …..

  7. Il n’y a pas de compétition en art martial…La question est vite pliée, si on fait de la compétition, on ne fait pas de l’art martial. Apres la compet’ peut etre intéressante, au meme titre que le yoga, le pilate etc…Mais n’a fondamentalement, rien à voir avec le combat martial.

  8. Mariann Szedres permalien

    komment bloghoz,like!!

  9. Art martial et compétition ne font pas bon ménage. Il ne faut surtout pas les confondre. L´essence du Budo élimine la compétition de même qu’elle élimine la possibilité du combat gratuit. Si je tire mon sabre, je sais que c´est pour tuer ou mourir. Il n´existe aucune autre alternative. Et encore faut il que si je gagne je le fasse dans l´honneur. Tout est dit donc sur le sujet. La compétition apparaît pour à peine populariser la pratique, pour qu’untel puisse dire “je suis le meilleur”. Pourtant le meilleur n’est jamais que celui qui survit dans des conditions extrêmes. La compétition n’apporte rien sinon quelques petites médailles, quelque petite parcelle d´éternité qui ne dure tout juste à peine jusque à la prochaine rencontre. Alors comme il faut briller et laisser libre expression à sa vanité personnelle on court après ces petites lumières fugitives. Pourvu que cela ne fasse de mal à personne, pourvu que le compétiteur soit heureux, pourquoi le priver de son petit orgueil personnel. Entre trucider son voisin de palier et pratiquer pour lutter sur un koto, bien sûr on encouragera la seconde option.
    Toutefois la compétition devient pernicieuse quand elle adultère l´esprit et même la technique. On privilégie en compétition le côté esthétique. On travaille une séquence particulière qui sera le coup parfait à caser en Kumité. Parfois on voit aussi inventer ou “avaler” des mouvements parce que cela plait au public.
    Je ne recommande et n’entraîne aucun de mes élèves à faire de la compétition.
    D´ailleurs nous menons de rares séances de kumité libre. Par contre, les fondamentaux sont eux répétés inlassablement de même que les katas dont chacun en choisit un selon son ressenti et sa convenance de telle manière à s´en imprégner.
    Et je leur répète: respectez certaines valeurs morales de justice, de loyauté et pratiquez pour être prêt à tout donner, ou à mourir, si l´opportunité se présente un jour. Des considérations tout à fait éloignés du manque de valeur, de discipline et de respect (je pense au récent épisode des juniors de l´équipe de France de judo au Japon) actuellement déploré dans la culture sportive et compétitive…

  10. Launay permalien

    pour avoir regarder un peu les championnat du monde de karaté
    j’ai été circonspect sur ce que j’ai vu car cela n’avait grand chose à voir avec l’application que j’apprends au dojo, hormis les katas qui sont vraiment impressionnants, les combats ressembles plus à de la boxe Française qu’a du karaté et c’est finalement celui qui lèvera plus la jambe le plus haut qui gagnera des points, j’exagère un peu, beaucoup surement même…

  11. D’accord avec Launay !

  12. Et dire que certain osait critiquer le Taekwondo parce qu’a part sauté sur place les cambattants ne faisaient pas grand choses. Bien finalement le karaté n’est pas meilleur. hihi un partout balle au centre

    • Bonjour Rick,
      Je ne suis pas trop d’accord avec ton analyse. Certains combats sont parfois stériles, c’est vrai. Mais pour les autres combats, dans l’ensemble, c’est assez complet avec l’utilisation des poings, des pieds, des projections…

  13. Max permalien

    Répondu !
    Merci Bruno de nous avoir fait vivre les mondiaux de Karaté à travers ton blog, c’était fait avec beaucoup de passion et de zèle et certains “médias de haut-rang” feraient bien d’en prendre de la graine !!
    Sur le débat Arts Martiaux / Sports “de combat” ; j’aurais tendance à être carrément CONTRE la dérive sportive, surtout dans notre pays où ce genre de choses pourrit bien vites les mentalités et amène vite des hordes de parents revenchards jouer leur vie sur le banc de touche pendant que leur “gamin champion” s’exécute. Je parle en connaissance de cause, j’ai filé un coup de main à mon prof l’an dernier concernant la surveillance/sécurité à la coupe de france Sud et ce que j’y ai vu chez certains compétiteurs/supporters était gerbant. Mais aussi parce que j’ai pas mal fait de tennis dans mon enfance (encore une fois, un sport où l’étiquette est censée primer) mais que bien souvent vu la mentalité des gens qui assistaient aux matchs, j’avais l’impression d’être sur un ring de catch !
    Deuxièmement, le Karaté est censé être un art pour tous, l’entraînement de toute une vie. Grands, Gros, Fillettes, Vieillards… Les techniques du Karaté doivent permettre de renforcer le corps tout en lui faisant du bien, d’augmenter la force et la tranquillité du pratiquant et de lui permettre, dans le pire scénario, de se défendre. Je ne crois pas que tout le monde soit fait pour sautiller pensant des heures, balancer des ura-mawashigeri jodan et autres galipettes. Mais bon, encore, cela passerait si l’on faisait une distinction entre le sport et l’art martial (dans combien de clubs n’ai-je pas vu des pratiquants délaissés, bossant un Kata sans surveillance parce que le prof était en train de faire bosser des enchaînements type compet’ à ses 2-3 jeunes les plus prometteurs ?! Dans ce cas, ne vaudrait-il pas mieux faire des distingos selon les clubs, ne pas tromper le chaland avec un “oui oui, venez, c’est pour tous, la fédération le dit”) seulement…
    Où est le Karaté dans cette touchette ?! J’ai eu la chance de pratiquer l’escrime (je me débrouillais bien au sabre) dans l’un des seuls collèges de France qui disposait encore d’une salle de combat, et tout ça me rappelle énormément les compétitions d’escrime !! Ligne droite de déplacements, engagements / feinte / contre, c’est très convenu et il n’y a aucun KIME dans les techniques, il s’agit simplement de venir toucher le plus rapidement possible. Prenons l’exemple de la finale homme France / Japon : les deux se foncent dessus, le français prend le japonais de vitesse en plaçant un tsuki (enfin, en posant rapidement son bras sur le plastron de l’adversaire) puis fait tomber le japonais qui, immédiatement au sol, n’ayant rien senti, lui balance un beau mawashi “de survie”. Le point aurait du revenir au japonais, car selon moi ça c’est du Karaté !
    Comment éviter les critiques que reçoit notre art tant aimé après de tels spectacles ? Serait-on passé d’un Karaté Chuck Norris tout en force et en brutalité à une gymnastique sportive, bien souvent dangereuse pour ses pratiquants (il suffit de faire le tour des clubs de Karaté dans votre coin et de regarder les élèves débutants pratiquer tsuki. Chez la plupart l’articulation arrive en butée, l’épaule est contractée, et ils se tapent les 50 répétitions… Donc en plus d’avoir 0 efficacité, ils se font du mal) ?!

    Attention, je ne crache pas sur les athlètes de cette belle compétition !! Mais bon, quand on regarde sur Youtube des Kumite de la JKA dans les années 60/70, on se dit que c’était quand même autre chose (engagement total, esprit budo, nécessité d’arrêter la technique assez tôt sinon…). Et heureusement qu’il y a des gens comme Lyoto Machida (champion UFC jusqu’en 2009, fils de l’instricteur JKA Brésil, a eu le nez dans le Shotokan depuis ses 5 ans) ou certains profs pour donner encore une version efficace de cet art. Malheureusement aujourd’hui, beaucoup de gens cherchent un art martial (c’est à dire les formant à la défense tout en comportant une dimension plus grande, l’idée de quête. Et qui dit art martial dit entraînement dur, rigoureux, et bienfaits physiques) et signent dans des clubs où part de la cardio, ils ne feront pas grand chose (si, peut-être se faire mal aux articulations et enrichier les osthéopathes)

    Je ne suis pas un expert de Karaté, pourtant on m’a souvent répété qu’il devait évoluer, et ces gens là poussaient très loin leur recherche pour moderniser l’art, et c’est une bonne chose. Mais il faudrait savoir faire la distinction entre plusieurs types de pratiques, et promouvoir un peu plus l’aspect martial du Karaté.

  14. Thibaud permalien

    Par le biais de la compétition le karatéka a l’occasion de tester sa maîtrise de la distance donc de son contrôle, trop loin pas de point marqué, trop prés un contact, la bonne distance c’est la sensation parfaite, celle qui procure une grande satisfaction car on ne blesse pas tout en sachant qu’a quelques centimètre, en fonction de la cible c’est un KO potentiel.

    La est l’essence du karaté, au delà des apparences et tant que le contrôle primera on sera plus dans l’art martial que dans le sport.

    Pour moi nos champions(nes) sont de grands karatékas.

  15. Toujours se battre pour la victoire. Les premiers combattants présentera le fair-play et de montrer côté artistique des arts martiaux. Toutefois, il est venu erreur bizarre dans les combats transe!

  16. oss salut en attend vos analyse sur le championnat

  17. salim permalien

    effectivement la compétition peut être un danger pour le côté technique de l’art martial mais on a un adversaire en face ça travail le coeil…etc
    Cela dit l’idéal serait de faire comme en karaté kyokushinkai car on utilisera toutes les techniques du shotokan

  18. j aime pas trop la competition car lors d un combat il n y a plus aucune technique valable et les participants ne pense plus qua toucher le premier par n importe quel moyen. bien dommage.

  19. et sa dans tous les sports pas seulement dans le karate.

  20. il ya de base en competition il faut etre pret a tous le situation psycologique et corp et esprit

  21. alex ryu permalien

    Bonjour a tous pour ma part je trouve la competition interressante pour tester sa gestion du stress voir comment l’on ce comporte face a un adversaire ect… Par contre lorsque que l’on sentraine pour des combats nous ne sommes plus dans lart martial . Dans l’art martial quel quil soit il n’y a pas de regles on utilise tout nos moyens naturel possible en cas de combat chose que l’on ne fait pas n compétition et heureusement car les blessures serait plus que fréquente.Dnc attentions a ne pas confondre les 2 . Ensuite en ce qui concerne la competition en karaté shotokan ( que je pratique ) je trouve la competition bien trop limitée dans c regles ce qui denature bocoup notre art martial je pense que d’autres style de karaté propose des competitions bien plus adapté pour tester c réel aptitude en combat. Ce n’est que mon avis 🙂

  22. Personnellement cela m’a beaucoup apporté pour mettre en application les techniques apprises en cour. Mais pas seulement.

    On apprend aussi la patience, car parfois on peut attendre longtemps avant son tour 😉
    On y apprend le respect, car on a devant nous meilleur, mais aussi mon expérimenté.
    On y apprend l’honneur et le respect du partenaire.
    On y apprend la coopération et l’amitié, il n’y a pas d’adversaire.
    On y apprend le partage.
    On y apprend la politique et les règles.
    On y apprend l’humour et les moments de joie.
    On y apprend qu’il n’y a pas de défaite, mais que des expériences qui rendent plus fort et qui nous font grandir.

    Mais comme dans tout système avec des règles et des gens pas toujours qualifiés pour juger, on y vois aussi beaucoup d’injustices et de tricheries.

    Il est intéressant de faire un championnat au moins une fois dans sa vie de pratiquant, car ce n’est que de l’enrichissement personnel quoi qu’il arrive.

    Fabien
    Article récent de Fabien M : L’art martial et les points vitauxMy Profile

  23. SIDIBE permalien

    pas de commentaire

  24. kamikaze permalien

    Tiens Bruno si tu faisais le championnat de Bourgogne kumité Vétérans pour nous donner tes impressions?????? lol

    • Salut Bruno,
      Je me doutais bien que tu allais venir essayer de me narguer ici! enf…é! 🙂
      Vétéran…rien que le nom, ça fait peur…nous qui étions si jeunes…
      Désolé je ne pense pas que je pourrai venir te mettre une volée (si, si, j’y crois!) mais je le regrette 😉
      Pour le ressenti, tu pourras revenir nous donner ton avis.
      Si je peux je viendrai t’encourager mais je ne te promets rien.
      A+
      Bruno

  25. kamikaze permalien

    Posté par Bruno BandelierSalut Bruno,
    Je me doutais bien que tu allais venir essayer de me narguer ici! enf…é! 🙂
    Vétéran…rien que le nom, ça fait peur…nous qui étions si jeunes…
    Désolé je ne pense pas que je pourrai venir te mettre une volée (si, si, j’y crois!) mais je le regrette 😉
    Pour le ressenti, tu pourras revenir nous donner ton avis.
    Si je peux je viendrai t’encourager mais je ne te promets rien.
    A+
    Bruno

    Finalement pas de vétérans au chpts de bourgogne, donc ça sera senior!!
    Pffff dégonflé lol
    Pis je te signale que c’est toi quia lancé le truc, pas moi!!!! lol

    • Même pas peur 🙂

      En tout cas bonne chance, pour ce championnat et pour ton ambitieux projet dont tu m’as parlé.

      Je crois en toi 😉

      Normal, “Kami”, tu es un dieu !

  26. kamikaze permalien

    Posté par Bruno BandelierMême pas peur 🙂

    En tout cas bonne chance, pour ce championnat et pour ton ambitieux projet dont tu m’as parlé.

    Je crois en toi 😉

    Normal, “Kami”, tu es un dieu !

    Les bourgognes kumité (Surtout en sénior avec les petits jeunes lol) et Kata (là en vétéran), ne sont là que pour la préparation!! Juste pour réengranger des sensations, du stress, voir où j’en suis techniquement, tactiquement, et corriger le tout, pour la suite et mon réel objectif!!
    Merci de tes encouragements, dommage que tu ne sois pas là!!!

    Mais petit rectificatif, un kami n’est pas un dieu, mais plutôt une sorte d’esprit!!!!