Gyaku Zuki : Coup de poing du bras arrière - Cours de Karaté en ligne
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Gyaku Zuki : Coup de poing du bras arrière

par Bruno Bandelier

Gyaku Zuki : Coup de poing du bras arrièreGyaku Zuki est le coup de poing du bras arrière :

Nous avons étudié précédemment Choku Zuki, le coup de poing fondamentale et Zenkutsu Dachi, la position avec jambe avant pliée.

C’est donc tout naturellement que nous étudierons Gyaku Zuki, car ce coup de poing est essentiellement utilisé dans la position Zenkutsu Dachi (ou aussi Fudo Dachi pour les karatéka avancées). Gyaku Zuki est extrêmement connu des compétiteurs car il est redoutable en contre attaque. Il est plus rarement appliqué en tant qu’attaque directe car contrairement à Oi Zuki, où le coup arrive en même temps que le déplacement, pour Gyaku Zuki, on doit d’abord se positionner pour ensuite lancer la technique. Cette 1ère phase de positionnement sera difficile à placer en combat sans éveiller l’attention de votre adversaire, vous devrez feinter judicieusement avec un bon timing.

Par contre, Gyaku Zuki est idéal en contre attaque, car vous pouvez vous positionner pendant la phase de blocage ou d’esquive pour ensuite lancer Gyaku Zuki en contre par une vive rotation des hanches.

Décomposition de Gyaku Zuki :

Comme je vous ai dis, Gyaku Zuki, se décompose en 2 phases :

  • Phase N°1 : Positionnement : Vous allez prendre une position de base (Zenkutsu Dachi, Kokutsu Dachi,etc.). Pour faciliter la compréhension, nous n’étudierons, dans cet article, le Gyaku Zuki qu’en position Zenkutsu Dachi. Vous vous positionnez donc en Zenkutsu Dachi de ¾ face par rapport à votre adversaire. C’est ce qu’on appelle Hanmi. Le bras avant est plus ou moins tendu devant. Le poing arrière se trouve à la hanche (Ikité) paume tournée vers le haut. On tire bien le coude vers l’arrière en contractant les muscles du dos, les omoplates se rapprochent, le dos est bien droit.
  • Phase N°2 : Exécution de Gyaku Zuki : Vous faites tout simplement une sorte de Choku Zuki du bras arrière. Vous tournez vivement le bassin en prenant appuis sur la jambe arrière et sur le dos. Cette rotation de hanches se propage au tronc jusqu’aux épaules. On laisse alors partir le bras arrière vers la cible tout en tirant le bras avant en Ikité vers la hanche opposée. On verrouille au moment du Kimé par une contraction des abdominaux et du dos pour « encaisser » l’énergie de retour.

Comme pour Choku Zuki, toute l’énergie part du ventre (Hara). C’est cette énergie interne que l’on va laisser « exploser » dans la rotation de hanche. Vous devez garder le talon arrière « planté » dans le sol, le pied tourné le plus possible vers l’avant. Vous ne devez pas soulevez le talon en vous appuyant sur l’avant du pied, vous perdriez alors la liaison avec le sol qui va vous permettre d’encaisser l’énergie de retour à l’impacte.

Synchronisation bras et jambe :

La jambe arrière se tend en même temps que le bras qui frappe :

  • L’impulsion part du centre :
    • contraction des abdominaux,
    • rotation de la hanche, du tronc et des épaules
  • et se propage dans les membres :
    • contraction de la cuisse et des triceps brachial
    • contraction du mollet et de l’avant bras avec rotation du poignet
  • Pour finir dans les extrémités :
    • poussée dans le talon et contraction du poing.

Le corps forme alors un bloc homogène.

On dit qu’il est monolithique (comme une pierre)


Voilà, j’espère avoir pu vous éclairer dans la compréhension de cette technique de poing du bras arrière qu’est Gyaku Zuki.

Vous allez pouvoir maintenant vous entrainer avec la vidéo que je vous ai préparé.

J’y ai intégré au début des exercices sur la rotations de hanche et à la fin des étirements spécifiques pour le Gyaku Zuki.

Je vous retrouve tout de suite!…   à vos kimonos!

(N’oubliez pas de vous échauffez avant grâce aux conseils que je vous donne dans l’ABC des échauffement , mon livre à télécharger gratuitement ;-))


>>> Télécharger la vidéo

Alors? Comment s’est passé l’entrainement? la vidéo vous à plus? J’espère qu’elle vous permettra de progresser dans vos Gyaku Zuki

Donnez moi vos impressions ou remarques dans un commentaire ci-dessous. Merci 😉

A bientôt,
Bruno


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

gyaku tsuki, oi zuki, gyaku zuki, gyaku zuki karate, karate shotokan technique de combat, bruno bandelier gyaku zuki, karate gyaku vs gYaku, gyakuzuki, difference between chokuzuki and gyaku zuki, zuki karate
[Total : 8    Moyenne : 3.3/5]
Déjà 12 commentaires laissez le votre ci-dessous !!! →

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS

*

Tags:
Separate individual tags by commas
  1. hannoun permalien

    Bonjour ,
    merci infiniment pour cette claire et net explication ^_^
    je voudrais juste vous demander si il y avait d’autres exercices pour la rotation de la hanche.
    je suis debutatn au Karatè (j’ai commencè il y a environ un mois) , et je dois vous avouer que j’ai du mal a tourner ma hanche correctement , pour l’instant je ne connais que 2 exercises sur sujet qui m’ont bien aider mais je voudrais bien en apprendre d’autres .
    Merci Mr.Bruno et bonne continuation

    • Bonjour Hannoun,
      Tu peux me tutoyer, ce seras plus sympa.
      Si tu débutes, ne t’en fais pas, c’est normal que tu es encore des difficultés avec la rotation de hanches car c’est un exercice qu’on ne fait pas dans la vie courante. En général on arrive pas à bouger sa hanche car les muscles tout autour, et ce sont les plus puissants du corps, sont sous tension. Il faut donc petit à petit se détendre par un travail d’étirement et par un travail interne de détente. Tu dois essayer de visualiser ton bassin, bien connaitre les muscles qui s’y rattachent et les détendre au maximum.
      Les exercices dans cette vidéos sont une première approche, j’en referai d’autres.
      Mais un conseil, en Karaté, il faut de la patience. Tu as l’air motivé, tu finiras pas y arriver.
      Bon courage.
      Bruno

  2. Markoki92 permalien

    Bonsoir Bruno,

    Et bien ce soir j’ai révisé Gyaku-Zuki, c’est très intéressant de redécomposer la définition de ce Tsuki-Waza, cette attaque est très puissante, et tu as raison d’insister sur le travail de la hanche.

    Il est important d’avoir une solide ceinture pelvienne, et de travailler sa souplesse par des étirements doux en rotation, le dos à plat sur le sol,
    Hannoun aura tôt fait de résoudre son petit problème.

    Bravo pour ton sens didactique.

    Bonne soirée, et à bientôt.

    Marc

  3. milane permalien

    Bonjour bruno

    Je m’appelle milane et j’ai 8 ans et demi. C’est ma premiére année de karaté. Je voudrais connaître la différence entre choku zuki et gyaku zuki.
    merci pour votre site il m’aide beaucoup

    milane

    • Bonjour Milane,
      Le Choku Zuki est le coup de point fondamental quelque soit la position. Le fait de mettre un coup de point s’appelle Choku Zuki alors que le Gyaku Zuki est le coup de point fait avec le bras arrière.
      Vas voir la vidéo de Choku Zuki, peut être que tu comprendras mieux.
      En fait, on pourrait dire que Gyaku Zuki est un Choku Zuki du bras arrière ou que Oizuki est un Choku Zuki en avançant.
      Bon entrainement, Milane,
      Bruno

  4. Théo Wafer permalien

    Je me suis inscri mais reçu l’ABC des échauffements

  5. Bonjour Bruno,
    Dans un autre post tu parles de la notion de “nige” et il me semble que dans ton explication du gyaku tsuki tu es en plein dedans !!! c’est une notion ou je ne suis pas 100% d’accord mais sur cette technique elle prend tout son sens (à mon sens 😉 dans le passage entre les 9ème et 10min (si je m’en trompe pas) tu dis que la force de rotation des hanches se divise en deux, une partie qui va vers la frappe du poing l’autre vers la jambe arrivée ! Alors qu’au début de la vidéo tu dit bien que c’est la jambe qui pousse ! La puissance des techniques, et ceci peut importe laquelle, prenne leur force de la terre. Donc pour ma part ce n’est pas la hanche qui donne la puissance mais bien les pieds ! La retation de la hanche va empliffier la puissance en spirale pour la guider jusqu’au membre supérieur.
    Voila, je pensais que ce petit détail avais on importance. Mais il n’engage que moi et mon amble experiance.

    • Bonjour Pascal,
      Non ça n’a rien à voir avec “Nigé“. Cette notion n’a pas de rapport avec la direction de la force mais est une notion de fuite en arrière d’une partie du corps. Dans Gyaku Zuki, la jambe ne part pas en arrière, par contre la force qu’elle génère est dirigée vers l’arrière :
      Dans mon explication de GyakuZuki, je dis bien que c’est la jambe qui pousse, et donc la force va vers l’arrière pour s’appuyer sur le sol. C’est le sol par le principe de l’action/réaction qui renvois cette force dans la jambe puis le bras.
      Pour moi tout part du centre dans le Hara et les muscles de la jambe et du bras se contracte comme une onde du centre vers les extrémités comme je l’explique dans le chapitre “Synchronisation bras et jambe ” de l’article.
      C’est en fin de course, au moment de l’impact quand les muscles sont en contraction que la force de poussée de la jambe dans le sol vient par réaction remonter dans la jambe et le bras pour s’ajouter à la force propre du bras.
      J’espère avoir été clair (et net) mais si tu as encore un doute, n’hésites pas.

      Amicalement,
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Le karate est il un Art Martial externe ou interneMy Profile

  6. lionel .. permalien

    Supers explications comme d’habitude.Merci.

  7. Odile permalien

    Bonjour Bruno,

    Merci beaucoup pour cette vidéo qui m’a été d’une aide précieuse car je ne parvenais pas à faire pivoter mes hanches pour le Gyaku zuki. Je ne serrais pas non plus mes abducteurs.
    Tes explications sont précises et claires.
    Y a plus qu’à maintenant…

  8. Karine permalien

    Bonsoir Bruno,

    Je pratique le karaté shotokan deux fois par semaine depuis mi-novembre dans un club.

    Afin de progresser plus rapidement je m’exerce à la maison à l’aide de vos excellentes vidéos, très explicites.
    Vous êtes un formidable pédagogue.

    Merci beaucoup de nous faire tous profiter de votre expérience. Vous faites preuve d’une grande générosité.

    Cdlt.