Heian Godan : Le concentré de self-défense - Cours de karaté en ligne
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Heian Godan : Le concentré de self-défense

par Bruno Bandelier

Heian Godan SautHeian Godan : Le concentré de self-défense

Nous voici arrivé au terme des 5 Katas Heian que nous a légués Maître Itosu.

Heian Godan, est à mon sens le plus dur de tous, ce qui parait normal vu la logique pédagogique qui accompagne chacun des Heian.

Dans ce dernier Kata de la série des Heian, on dirait que Maître Itosu a voulu intégrer la plupart des principes de base du Karaté dans le même Kata et c’est peut-être ce qui le rend si difficile :

Nous avons d’abord beaucoup de positions différentes : Heisoku Dachi, Kosa Dachi, Renoji Dachi,  et bien sur nos trois positions de base, Zenkutsu Dachi, Kokustu Dachi et Kiba Dachi.

Il y a également des techniques de défense à tous les niveaux avec des saisies, des clés, et même une esquive sautée sur une attaque aux jambes…

Mais ce qui caractérise le plus ce kata c’est le peu d’attaque franche et directe. Il n’y a que les deux Gyaku Tsuki en début de Kata et encore ils sont assez spéciaux puisqu’ils sont exécutés en Kokutsu Dachi et les deux Tsuki avant le premier Kiai.

Heian Godan est comme je l’ai déjà dit le Kata le plus difficile de la série. En effet, il demande une bonne connaissance des diverses positions et une très bonne stabilité.

Le rythme est très particulier avec des accélérations et des enchainements rapides entrecoupés de temps lents exécutés en respiration.

Heian Godan, le concentré de Self-Défense :

L’ensemble du Kata de part le peu d’attaque directe et le grand nombre de techniques de défenses nous fait penser à un concentré de Self-Défense. Comme si ce kata avait été fait volontairement dans une logique de Self-Défense et non plus d’apprentissage de technique et de position de base.

Avec Heian Godan, il n’est plus l’heure d’apprendre à mettre des coups pieds, des coups de poings et à bloquer des techniques en faisant des série de trois techniques d’affilés comme dans les précédents Heian.
Comme si Maitre Itosu voulait nous dire :

Il est temps d’utiliser le Karaté pour ce qu’il est fait, c’est à dire se défendre.

Heian Godan, décomposition du Kata:

Vous devriez commencez à retenir les noms des différentes techniques et vous familiariser avec car vous en aurez bientôt besoin pour le passage de votre ceinture noire.

(J’ai mis entre parenthèse le temps de pause que vous devez faire parfois.)

    1. Musubi Dachi, Reï (salut), annonce du kata. (le tout sans précipitation) (3s)
    2. Hachiji Dachi Yoï (3s)
    3. Kokutsu Dachi gauche, Chudan Uchi Uke gauche
    4. Sur place, Gyaku Zuki droit. Attention, pour lancer Gyaku Zuki, il n’y a qu’une vibration des hanches, elles ne doivent pas se déplacer comme pour un Gyaku Zuki en Zenkutsu Dachi. L’énergie du Hara vient s’appuyer sur une position solide et stable pour se propager dans le bras par l’intermédiaire du tronc et des épaules.
    5. Pivot sur le talon gauche, ramenez le pied droit vers le pied gauche et venez vous positionner en Heisoku Dachi, Kagi Kamae, tout en pivotant vers la droite. Le corps se retrouve de face et le regard va vers la droite.  La position en crochet (Kagi) du bras gauche, s’appelle aussi Mizu Nagare Kamae, c’est à dire “la position de l’eau qui coule” : Votre bras doit être positionné de manière qu’une goute d’eau posée sur votre épaule coulerait jusque vers votre poignet sans tomber avant. Je vous en reparlerai sur la vidéo, vous comprendrez mieux. (1s)
    6. Kokutsu Dachi droit, Chudan Uchi Uke droit – idem temps 3
    7. Sur place, Gyaku Zuki gauche. idem temps 4
    8. Pivot sur le talon droit, ramenez le pied gauche vers le pied droit et venez vous positionner en Heisoku Dachi, Kagi Kamae, tout en pivotant vers la gauche. Le corps se retrouve de face et le regard est devant vous.  idem temps 4. (1s)
    9. Avancez la jambe droite pour descendre en Kokutsu Dachi droit, Chudan Morote Uchi Uke droit
    10. En avançant d’un pas (Ayumi Ashi), ZenKutsu Dachi gauche, Gedan Juji Uke. La main droite est par dessus la main gauche.
    11. Sur place, Jodan Juji Uke, mains ouvertes, la main gauche se trouve alors vers l’avant. Attention pour passer de Gedan Juji Uke à Jodan Juji Uke, certains font l’erreur de rajouter un temps en ramenant les bras croisés vers le corps. En fait les bras viennent bien vers le corps, mais ce n’est pas un temps proprement dit, c’est juste un passage intermédiaire, mais sans temps d’arrêt. Vous bloquez Gedan Juji Uke, puis vous relâchez vos bras en les tirant vers vous, et immédiatement après, vous les redirigez vers le haut pour bloquer mains ouvertes en Jodan Juji Uke.
    12. Sur place Chudan Osae Uke gauche. De la position, Jodan Juji Uke mains ouvertes, vous pivotez vos mains en pliant vos poignets vers l’extérieur. Vous vous retrouvez les paumes face à face, formant un V, l’intérieur des poignets l’un contre l’autre. En conservant le contact au niveau du poignet, puis à la base des paumes, vous continuez cette rotation pour emmener la main gauche sur la main droite. La main gauche vient appuyer en Osae Uke sur la main droite qui elle, est orientée vers l’avant. Dès que les mains arrivent en dessous du pectoral droit, on enchaine sur le temps 13.
    13. Sur place, Chudan Zuki gauche. Attention, il s’agit d’un Tsuki et non d’un Tettsui. On frappe avec les Kentos. Il faut donc ramener la main un peu vers la gauche avant de la laisser partir vers l’avant pour le Tsuki. La distance de frappe est très courte et ce Tsuki va vous demander une bonne impulsion du ventre (Hara) pour que le poing puisse prendre très vite de la vitesse.
    14. ZenKutsu Dachi droit, Chudan Oi Zuki droit en enchainant très rapidement après le temps 13 – KIAI (2s)
    15. Vous tirez votre jambe avant vers vous et pivotez à 180° par la gauche sur le pied arrière pour passer en Kiba Dachi et faire Gedan Barai droit. Le genou se lève haut pendant la rotation et vous faites Fumikomi juste au moment de prendre la position.
    16. Votre regard passe à gauche, votre bras droit se tend vers la gauche et le gauche vient au niveau de la taille droite (c’est la phase de préparation du blocage.) puis vous faites lentement (en 2 s) Chudan Haishu Uke gauche.
    17. Sans bouger votre main gauche vous faites Chudan Mikazuki Geri droit dans votre main tendue.
    18. Puis vous pivotez vivement les hanches à 90° vers la gauche pour frapper Chudan Empi Uchi droit dans votre main gauche. Attention, ce ne sont pas les épaules qui frappent. La force doit littéralement vous sortir du ventre. Vos épaules restent bien verrouillées vers le bas avec une forte contraction sous les aisselles.
    19. Vous basculez tout votre poids sur la jambe droite est faites Chudan Morote Uchi Uke droit en Kosa Dachi. Ici aussi, vous devrez beaucoup utiliser la puissance de votre ventre pour mettre de la force dans votre technique.
    20. Sans bouger le pied droit, vous passez en Renoji Dachi et faites Morote Ushiro Age Zuki. Votre regard s’est complètement tourné à 90° sur la gauche
    21. Passez tout votre poids sur le pied gauche et propulsez vous tout en pivotant vers la gauche pour sauter le plus haut possible en ramenant les talons aux fesses et les points à la tailles en Ikité. Vous devez être le plus groupé possible lorsque vous êtes en l’air.
    22. Vous atterrissez en Kosa Dachi sur la jambe droite fortement pliée et faites Gedan Juji Uke (bras droit sur bras gauche). Attention, le buste reste bien droit, vous ne devez pas vous pencher en avant – KIAI (Pas de pause, on enchaine directement sur le temps 23. Le KIAI se confond souvent entre le temps 22 et 23. Il est un peu à cheval sur les deux)
    23. ZenKutsu Dachi droit, Morote Uchi Uke droit (1 à 2 s (c’est la pause qu’on n’a pas faite après le Kiai))
    24. Vous tournez le corps vers la gauche et l’arrière en pivotant sur le pied droit. Le pied gauche se décale dans la rotation. Vous tendez votre bras gauche et dans la rotation à 180° vous faites Shuto Gedan Barai gauche et levez le bras droit, main ouverte en préparation au niveau du front, coude vers l’arrière. Ce temps est un passage intermédiaire directement lié au temps suivant.
    25. Vous continuez votre rotation en pivotant vivement les hanches pour frapper Gedan Gyaku Shuto Uchi droit en ZenKutsu Dachi gauche. Dans le même temps, la main gauche protège le visage par Jodan Nagashi Uke.
    26. Kokutsu Dachi +  Gedan Barai gauche + Jodan Uchi Uke droit. Les temps 25 et 26 s’enchainent très rapidement et demandent une bonne maîtrise de votre centre de gravité. Je vous conseille de revoir la vidéo Kihon ; rotation des hanches où je détaille et vous fait travailler sur ce passage de Zenkutsu à Kokutsu Dachi. (1s)
    27. Sans bouger les bras, ramenez lentement la jambe gauche vers vous pour vous positionner en Heisoku Dachi
    28. Pivotez sur place vers la gauche en ouvrant les bras en l’air mains ouverte en préparation du temps 29.
    29. Vous tournez ensuite vos hanches dans l’autres sens pour frapper Gedan Gyaku Shuto Uchi gauche en ZenKutsu Dachi droit. Dans le même temps, la main droite protège le visage par Jodan Nagashi Uke. idem temps 25
    30. Kokutsu Dachi +  Gedan Barai droit + Jodan Uchi Uke gauche. Les temps 29 et 30 s’enchainent très rapidement. Idem temps 26 (1s)
    31. Retour Hachiji Dachi en ramenant la jambe gauche (3s)
    32. Retour Musubi Dachi (Ramener chaque pied de moitié l’un après l’autre, moitié droit, puis moitié gauche.)
    33. Reï (Salut) (3s)

Voilà vous avez maintenant toutes les cartes en main pour réussir Heian Godan.

Comme vous avez pu le constatez, il n’est pas facile. Il semble avoir été inspiré par Jion et Bassai, pourtant, personnellement  je le trouve presque plus dur à réaliser.

Maintenant, vous allez passer votre Kimono et vous échauffez grâce à ma méthode des 3 ABC et je vous retrouve tout de suite sur la vidéo. 😉



>>> Cliquez ici pour télécharger la vidéo

Voilà, j’espère que cette vidéo vous servira souvent pour voir et revoir Heian Godan.

En attendant, laissez moi un commentaire ci-dessous et partagez cet article avec vos amis. Merci.

A bientôt,
Bruno 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

heian godan, bunkai heian godan, kata self defence, heian godan explication, salf defanc karateka, self défense karaté, katas self défense, kata godan, karaté kata Heian Godan, hiean godan
[Total : 19    Moyenne : 4.2/5]
Déjà 49 commentaires laissez le votre ci-dessous !!! →

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS

*

Tags:
Separate individual tags by commas
  1. erick permalien

    merci pour godan justement je voulais travailler
    le 4 eme et le5 eme histoire de les connaitre un peu pour
    Septembre c est bien cool

  2. azebouch madriss permalien

    toujours superbement expliqué , a la porté de tous , un grand merci , madriss n’y est pas encore puisqu’il vient d’obtenir sa ceinture jaune a 7 ans mais il est demandeur pour évoluer donc il a beaucoup aimé regarder la vidéo et a de suite enchainé quelques mouvement dans le salon ! bonnes vacances a tous et encore merci bruno !
    sylvie , maman de madriss …

  3. Gilbert permalien

    Bonjour Bruno
    très beau kata bien expliqué mais tu vois je n’en suis pas encore là
    car je viens d’avoir la ceinture jaune. Je m’interresse surtout et
    commence à m’entrainer sur le Heian Nidan.
    Merçi pour tes explications et tes vidéos.
    Cordialement
    Gilbert

  4. Coucou
    allez vite fait avant de partir au travail :
    Attention au kagi stuki du bédut, tu fais mawaschi stuki, le poing doit tourner a partir du moment ou le coude quitte le corps, c’est comme stuki, coude au corps et a la fin le poing part de coté.

    Le haishu uké doit avoir une rotation finale, ne pas le développer deja à plat mais etre sur le tranchant pour à la fin tourner la mai et donc rajouter la rotation finale comme tout les uké. Ne pas bloquer au niveau de l’épaule non plus, c’est une “non” zone, un “non” niveau ni chudan, ni jodan.

    Le moroté uké en kosa, le kosa doit etre dans la même direction chez nous, c’est nigé, mais je sais que la plupart du temps cela se fait comme toi, chez moi c’est une abération.

    Bonne continuation
    a+

    • Bonjour Johnny,
      Merci pour tes explications.
      Sur Haishu Uke je suis surpris que le niveau de l’épaule ne soit pas bon pour toi. Dans les bunkai on voit souvent le blocage se faire justement dans le creux de l’épaule
      A+
      Bruno

  5. fabien permalien

    C’est ce que je te disais, c’est la mode en ce moment de trouver des bunkaï sur des vieuxw katas et de dire que c’est de la pure self-défense.

    Je trouve les positions de karaté trop figées pour permettre des mouvements fluides et rapides, et surtout de s’adapter aux attaques de l’adversaire.

    L’idée selon laquelle se “cache” dans ces mouvements les positions, les attaques et les angles d’attaques des points vitaux me parait plus réaliste.

    Osù !

    • Fabrice permalien

      Fabien es-tu sûr que le maître Itosu lorsqu’il élabora les 5 Kata Heian avait l’intention d’en faire un outil de self-défense? Tu parles des Bunkai des vieux Kata, mais les Heian ont-il vraiment des Bunkai? As-tu pris la peine de vérifier dans l’histoire et la tradition la genèse de ces 5 Heian et leur finalité?

    • fabien permalien

      Fabrice, je ne fais que reprendre ce que dit bruno, à savoir que ce kata est un concentré de self.
      Je ne suis pas en spécialiste en kata, mais en self-défense ; et je dius simplement que , par exemple, pour moi, les postures de karaté me paraissent trop figées pour permette une défense rapide, fluide et donc efficace, c’est tout 🙂

    • Fabrice permalien

      Fabien sais-tu qu’Heian Godan a subit quelques modifications au cour du temps? Je vais te montrer la forme la plus ancienne d’Heian Godan telle qu’elle a dû être conçu par le maître Itosu. Tu y verras que justement les positions y étaient très différentes. Le saut n’y figurerais même pas c’est un rajout ultérieur. Voici le lien pour la vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=X-6xKEkQL_8
      Je te laisse comparer. Moi personnellement je trouve la forme d’origine bien plus fluide.

    • Bonjour Fabien,
      Je ne suis pas spécialé en Self défense. C’est juste que par rapport aux autres Heian, celui ci est moins axé sur un travail pieds poings.
      A+
      Bruno

  6. georges permalien

    Excellentes explications sur ce kata tres realiste;merci pour tout

  7. jean permalien

    Un grand merci,
    Je voulais justement profiter des vacances pour travailler ce kata.

  8. David STEKELOROM
    David permalien

    Slt Bruno,

    merci pour ton explication qui me donne plus de détails
    sur les positions zen kutsu dashi kokutsu dashi
    Sportivement
    David

  9. fabien permalien

    Apparement l’ouverture à la critique ne fait pas partie des 20 kyokun mdr

    • Bonjour Fabien,
      Pourquoi tu dis ça? Je ne comprend pas bien. D’autant que le vingtiéme kyokun est :
      Tsune ni shinen kufu seyo. -“TOUJOURS CHERCHER A INVENTER”.
      Ce qui ressemble fort à une ouverture d’esprit.
      A+
      Bruno

  10. Jourdan Laurent Stormwoulf permalien

    il y a kata et situation réel, les kata reste le “moule”

  11. dans le creux c’est taté shuto, je croyais vous avoir montré ça lors de mon stage tiens. Haishu est un blocage chudan dans le kata, donc on descend en dessous de l’épaule, cela dis en bunkai on peu tres bien le travailler sur une attaque jodan, mais au millieu non.
    a+

    • Johnny,

      Je ne me souviens pas que l’on ait parlé de ça lors du stage à Langres, mais c’est vrai que ça date…
      Je ne comprends pas trop ce que tu dis là. Il n’y a pas de Tate Shuto dans ce Kata. En outre je viens d’aller voir sur ton site, je ne vois pas de différence entre ton Haishu Uke et le mien. Tu le fais également au niveau de l’épaule.

      A+
      Bruno

  12. dans le creux c’est taté shuto, je croyais vous avoir montré ça lors de mon stage tiens. Haishu est un blocage chudan dans le kata, donc on descend en dessous de l’épaule, cela dis en bunkai on peu tres bien le travailler sur une attaque jodan, mais au millieu non.
    a+

  13. Je dis que l’orsque l’on bloque au niveau de l’épaule c’est en taté, on rentre dedans quoi, pas qu’il y en ai dans godan, le haishu ne doit pas etre au niveau de l’épaule et je sais que je faisais et continue d’ailleurs a le faire cette erreur mais tout le monde le fait.
    a+

  14. Je dis que l’orsque l’on bloque au niveau de l’épaule c’est en taté, on rentre dedans quoi, pas qu’il y en ai dans godan, le haishu ne doit pas etre au niveau de l’épaule et je sais que je faisais et continue d’ailleurs a le faire cette erreur mais tout le monde le fait.
    a+

  15. Ok Johnny, mais Tate Shuto, c’est la main verticale avec frappe shuto or là je frappe bien avec Haishu. Pourquoi ne peut on pas faire Haishu au niveau de l’épaule. Quand je le fais en bunkai, ça marche bien. En quoi c’est une erreur ?

  16. C’est typiquement une erreur que l’on fait dans le vide mais que l’on ne fais pas lorsqu’on l’applique.
    En général on n’est pas attaqué au niveau de l’épaule et vu la trajectoire de haishu uké, circulaire tout ça et bien tu ne peut pas bloquer un chudan par exemple ça passerai en dessous.
    Par contre le taté comme tu viens rentré de coté au niveau de l’épaule, donc la tu es à la hauteur de ton épaule et ma foi l’autre qu’il attaque en hut ou en bas on s’en fou.
    Mais une fois à deux, dans le vide on es sensé travailler avec notre mirroir donc bloquer circulaire au niveau de l’épaule reviendrai à se défendre sur une attaque à l’épaule hors avec un partenaire tu peux tres bien exécuter le haishu au niveau de l’épaule mais si l’attaquant est plus grand que toi ou plus petit il y aura bien un angle pour bloquer, l’attaque et le blocage vont se croiser.
    j’sais pas si je suis clair.
    a+

  17. C’est typiquement une erreur que l’on fait dans le vide mais que l’on ne fais pas lorsqu’on l’applique.
    En général on n’est pas attaqué au niveau de l’épaule et vu la trajectoire de haishu uké, circulaire tout ça et bien tu ne peut pas bloquer un chudan par exemple ça passerai en dessous.
    Par contre le taté comme tu viens rentré de coté au niveau de l’épaule, donc la tu es à la hauteur de ton épaule et ma foi l’autre qu’il attaque en hut ou en bas on s’en fou.
    Mais une fois à deux, dans le vide on es sensé travailler avec notre mirroir donc bloquer circulaire au niveau de l’épaule reviendrai à se défendre sur une attaque à l’épaule hors avec un partenaire tu peux tres bien exécuter le haishu au niveau de l’épaule mais si l’attaquant est plus grand que toi ou plus petit il y aura bien un angle pour bloquer, l’attaque et le blocage vont se croiser.
    j’sais pas si je suis clair.
    a+

  18. Johnny, Je crois que j’ai compris le soucis. Ca vient de la différence fondamentale entre Haishu et Tate Shuto. Haishu est circulaire alors que Tate shuto est plutôt linéaire avec une rotation finale du poignet.
    C’est ça non?

    • Fabrice permalien

      Bonjour bruno,
      Tu devrais nous faire une vidéo pour Haishu et une autre pour Tate Shuto ce serait plus simple. En plus ce sont deux techniques intéressantes. On verra ainsi la différence entre les deux techniques.

      • Salut Fabrice,
        Effectivement, une vidéo d’Haishu et de Tate Shuto serait intéressante, je vais y réfléchir.
        A+
        Bruno

  19. Voila, l’angle de blocage n’est pas du tout le meme

  20. Merci Johnny pour ton aide. A+

  21. Cela dis, je me rend compte que dans mes explications,( pinaise j’aime pas l’ecrit en fait) qu’il manque un truc important.
    la position finale du blocage ne veut pas forcement dire que c’est une erreur mais la trajectoire du haishu.
    Si tu l’arme en bas, pour bien comprendre, armont le au niveau de la hanche et tu fais un mouvement “circulaire” enfin du dépli le coude ensuite l’avant bras et enfin rotation du poignet.
    et ben sur un stuki au plexus par exemple ton bras va croiser ce stuki donc le dégager et tu va finir ton haishu au niveau de l’épaule mais la trajectoire de ton blocage à permis de rencontrer l’attaque, c’est quand au vu de la trajectoire du blocage et de l’attaque qu’il y a peu de chance que les 2 ce croisent qu’il y a soucis, il n’y a pas d’angle de converture ou de protection comme je l’appel.
    a+

  22. Voila, l’angle de blocage n’est pas du tout le meme

  23. Cela dis, je me rend compte que dans mes explications,( pinaise j’aime pas l’ecrit en fait) qu’il manque un truc important.
    la position finale du blocage ne veut pas forcement dire que c’est une erreur mais la trajectoire du haishu.
    Si tu l’arme en bas, pour bien comprendre, armont le au niveau de la hanche et tu fais un mouvement “circulaire” enfin du dépli le coude ensuite l’avant bras et enfin rotation du poignet.
    et ben sur un stuki au plexus par exemple ton bras va croiser ce stuki donc le dégager et tu va finir ton haishu au niveau de l’épaule mais la trajectoire de ton blocage à permis de rencontrer l’attaque, c’est quand au vu de la trajectoire du blocage et de l’attaque qu’il y a peu de chance que les 2 ce croisent qu’il y a soucis, il n’y a pas d’angle de converture ou de protection comme je l’appel.
    a+

  24. kata Heian Godan……bien…

  25. Assez impressionnant! Je n’ai jamais pratiqué le Karaté mais je trouve l’esprit très intéressant!

    Au plaisir 🙂

    • Bonjour David,
      Je suis très content que l’esprit du Karaté te plaise.
      Si j’arrivais à te faire entrer dans un dojo de Karaté, j’en serais ravi.
      C’est aussi le but de ce blog : …faire aimer le Karaté.
      A+
      Bruno

  26. jean lucien permalien

    bon kata ,et bonne explication entre jhonny et toi sur la différence du taté shuto et shuto

  27. sebastien permalien

    je pense que pour ce qui est d etre figer cela depend de comment on apprehende le kata ,je pense qu il faut aussi travailler le coter go et ura du kata

    Posté par fabienFabrice, je ne fais que reprendre ce que dit bruno, à savoir que ce kata est un concentré de self.
    Je ne suis pas en spécialiste en kata, mais en self-défense ; et je dius simplement que , par exemple, pour moi, les postures de karaté me paraissent trop figées pour permette une défense rapide, fluide et donc efficace, c’est tout 🙂

  28. sebastien permalien

    sinon tres bien expliquer comme d hab!!! juste une remarque sur le juji uke je pense qu il est trop pencher

  29. Vieux Scarabé permalien

    Bonsoir Bruno,

    Je suis un peu perplexe sur le deuxième kiaï…
    Dans toutes les vidéos, livres et même cours où j’ai pu le voir exécuté, le kiaï est toujours bref, et toujours au moments de retomber en kosa dachi avec juji uke!
    En plus cela correspond bien à l’esprit du kiaï qui est d’être libéré avec le maximum de kime… non?

    Amicalement Christian… (merci pour ton investissement)

  30. Patrick permalien

    Merci pour ce kata superbement expliqué… Je cherchais justement une vidéo d’apprentissage de godan bien découpée …. Bravo …. Montre nous en d’autres …. Merci

  31. philippe42 permalien

    Merci pour la vidéo,

    Je connais un peu et ce kata, j’ai beaucoup de mal à exécuter correctement les shuto guedan dans la phase finale du kata..

    Pas mal de boulot à faire pour y arriver……………
    mais je repasse en boucle la vidéo, je pense comprendre..

  32. kouyate permalien

    br bruno tu sais ce qui m a impressioner sur chaque mouvement une explication cet a dire les mouvements st appellent par leur nom par exemple dans l’application du 2eme kata des heiyanes j’ai entendu ds vos explication un terme que je n’avais jamais entedu depuis que je ss pratiquant (morete ayouwanouke) cest en ce moment que j’etais entierement dacord avec toi pour tout ce que tu fait pour sur nous. en fin franchement j’ai suivi qu’on nous enseigne le karate d’une façon automatique c’est pour le respect nos prof que j’ai uilise le mot automatic si non si il faut dire le mot juste je dirais de façon arcaïque.merci et longt vie a toi que dieu me donne la chance de nous rencontre dans l’annee 2013.

  33. bigfred permalien

    Apparemment, tout le monde n’ exécute pas la même chose pour le point 13.
    J’ ai appris à effectuer un tetsui;ce qui me parait plus naturel d’ avoir un mouvement circulaire.
    Ou est la vérité?les deux sont ils possibles???

    • Bonjour BigFred,

      Oui ce mouvement peut être un Tettsui, c’est une variante.
      Mais la version “officielle” c’est un Tsuki.

      A+
      bruno

  34. ERIC permalien

    Superbe vidéo de ce 5° kata, que moi aussi je trouve difficile à exécuter. C’est bien de l’avoir à dispo pour le travailler à la maison.
    Malgré l’avoir fait des centaines de fois j’appréhende toujours de le présenter.

  35. Isabelle permalien

    Bonjour Bruno,
    grand merci pour cette video qui me permet de réviser pour mon passage de grade bleu (4ieme kyu) demain.
    Je pratique le Shotokan de la JKA et j’ai quelques différences dans le kata:
    Le 2ieme Kiai, il doit être dans le saut et pas quand on retombe, le cri est vraiment laché au point le plus haut.
    Egalement, dans le point 15, tu leves haut le genou pour faire Fumikomi, mais moi, je dois au contraire garder le pied droit ras du sol, puis au dernier moment, tourner les hanches en appuyant en Kiba dachi avec Gedan barai.
    Merci pour l’enseignement que tu délivres, je te suis depuis 1 an et demi que j’ai commencé le karaté.
    bien amicalement
    Isabelle

    • Bernard permalien

      Bonsoir Isabelle,
      je suis frappé par la description comparative de ces 2 formes de Godan; avec beaucoup de précision (le cri est vraiment laché au point le plus haut) et avec beaucoup de technicité (garder le pied droit ras du sol, puis au dernier moment, tourner les hanches en appuyant en Kiba dachi avec Gedan barai); tout semble être dans le moinde détail; j’aime bien çà aussi.
      Mais ce qui m’impresionne aussi, c’est ta progression. Généralement, en étant sérieux et régulier à l’entrainement, 2 fois par semaine plus 2 ou 3 stages par an, à raison d’un examen par an, on arrive à la ceinture bleue en 4 ans (j’ai mis 5 ans car pas toujours régulier)et 4 ans c’est un très bon rythme. or tu vas obtenir la ceinture bleue en 2 ans seulement. Comment fais-tu ? Plus de 2 entrainements par semaine, des stages, un travail au quotidien chez toi ? …
      Respect !

    • Isabelle permalien

      Bonjour Bernard,
      merci mais rien d’exceptionel, j’ai 6 excellents instructeurs au Dojo, et Bruno et mon 7ieme instructeur en ligne 🙂 . Son Blog me permet de m’entrainer lorsqu’il n’y a pas cours au Dojo pour cause de vacances scolaires ou lorsque je suis en déplacement. La 1ere année : 2 à 3 entrainements/semaine, et cette année: 3 à 4 entrainements/semaine, au dojo. Je participe également à des stages avec de grands Senseis Japonais. J’ai beaucoup à apprendre encore… mais j’adore le karaté et j’espere bien continuer à progresser. Amitiés de karatéka.

  36. Abdessalam permalien

    Merci infiniment pour ces leçons j’ai vraiment beaucoup bénéficiés de vos entrainements comme ci j’étais directement dans une sale de karaté.
    Je vous demande si vous pouvez me montrer comment réussir un meilleur écartement des jambes, car j’ai du mal à le réussir.
    Merci