Karate-Blog.net, le Karate clair et net
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Objectif 2020 pompes

par Bruno Bandelier

Objectif 2020 pompesComment faire 2020 pompes en une seule fois ?

Une expérience qui va sans doute vous servir:

Est-ce que vous vous limitez vous-même dans vos objectifs ?

Avez-vous une stratégie quand vous avez un but ambitieux à atteindre ?
Que ce soit pour vos objectifs en karaté ou dans d’autres domaines de votre vie,
les principes qui aident à rester motivé pour réussir sont les mêmes.
Rien de tel qu’un exemple personnel pour illustrer mes propos.

Il y a 10 ou 15 ans, nous cherchions des défis pour notre participation au Téléthon qui devait se dérouler 2 ou 3 mois plus tard.
Comme l’argent récolté était destiné à l’Association Neuro 2020, j’ai proposé l’idée de faire 2020 pompes pendant la durée du Téléthon.
J’avais choisis cet objectif sans savoir comment j’allais l’atteindre.
Sachant que j’avais du mal à en faire 20 ou 30, j’ai commencé à me poser quelques questions :
Est-ce que ça va prendre les 2 jours du Téléthon et surtout: est-ce possible ?
Inconsciemment, en choisissant cet objectif, je ne m’étais pas auto-limité.
Au fond de moi, je savais que c’était possible car j’avais l’impression d’avoir déjà atteint des objectifs un peu similaires. Utilisez ma technique et vous augmenterez vos chances d’atteindre vos objectifs.

Voilà comment j’ai fait:

lire la suite et voir la vidéo…

[Total : 5    Moyenne : 3.6/5]

Cours de Karate en direct

par Bruno Bandelier

Bonjour les Karateka,

Aujourd’hui, entrainement en direct. Enfilez vos karategi, on est parti pour 30 minutes de Kihon.
C’est journée porte ouverte alors invitez des amis à essayer le Karate 🙂
Cliquez sur j’aime et partager le plus possible.
Plus on sera de monde dans la salle, mieux ce sera 🙂

Laissez moi vos commentaire ci-dessous, je me ferai un plaisir d’y répondre.

[Total : 10    Moyenne : 4.5/5]

Le Karate aux Jeux Olympiques : “Une reconnaissance !”

par Bruno Bandelier

Karate-aux-Jeux-olympiques

Le Karate aux Jeux Olympiques : “Une reconnaissance pour notre art martial”

C’est un très grand moment pour le Karate depuis l’annonce officielle le mercredi 03 août 2016 de l’entrée du Karate aux Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo.

Je ne sais pas si la pétition initiée sur KBN l’an dernier et vos 2800 signatures ont aidé à la décision finale mais en tout cas j’aime à croire qu’on a été le petit grain qui a fait pencher la balance dans le bon sens, et que si le Karate est aux Jeux Olympiques c’est un peu grâce à nous. Félicitations à tous les participants et à tous les Karateka !

J’en profite également pour féliciter les 4 autres disciplines qui intègrent également les Jeux Olympiques de 2020 : Le Basball/SoftBall, Le Skateboard, l’Escalade et le Surf.

L’ensemble de ces 5 nouveaux sports dont le Karate aux Jeux Olympiques représentera 18 nouvelles épreuves avec 474 athlètes.

Pour le Karate aux Jeux Olympiques de 2020, nous aurons 6 épreuves, 2 en Kata, homme et femme et 6 en Kumité, 3 catégories de poids masculin et 3 catégories de poids féminin. Ce qui fera un total de 80 athlètes. Vous trouverez les infos plus précises sur le site officielle de Tokyo 2020

Même si je ne suis pas un fervent défenseur des compétitions de Karate, qui peuvent avoir leur mauvais côté, je me réjouis de l’entrée du Karate aux Jeux Olympiques car je pense sincèrement que même le Karate traditionnel a plus à y gagner qu’à y perdre, comme je vous l’explique de vive voix dans cette vidéo : lire la suite et voir la vidéo…

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le livre La Méthode Karate3G, c’est parti !

par Bruno Bandelier

Kihon passage de gradeLe livre La Méthode Karate3G, c’est parti !

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un projet qui me tient à cœur !

Depuis pas mal de temps, j’ai dans l’idée d’écrire un livre dans lequel j’expliquerais aux gens comment s’entraîner (prendre son entraînement en main et devenir acteur de ce dernier), en y livrant ma Méthode Karate3G.
Début juin, j’ai décidé d’écrire ce livre !

J’ai donc commencé à mettre en place mes idées et à écrire ce livre.

Mais plutôt que de continuer d’écrire dans mon coin, j’ai tenu à faire participer tous mes lecteurs, c’est pourquoi le 25 juillet 2016, j’ai établi un dossier de financement participatif sur Ulule.fr, visant à permettre le financement de la relecture, de la correction, du design, de l’édition et de la promotion.

J’ai à présent jusqu’au 8 septembre pour récolter les fonds nécessaires.Screenshot levée de fond Ulule

Le financement se déroule de la façon suivante :

Si vous connaissez Ulule, vous saurez que le financement se fait sous forme de contreparties. Sur ce projet, j’ai décidé d’échelonner les contreparties que j’offre aux participants, pour des dons allants de 5€ à 500€.

Par exemple, si quelqu’un participe en offrant 5€, sa participation au projet sera citée dans le livre. A partir d’une participation de 18€, il recevra un exemplaire du livre. Beaucoup d’autres cadeaux sont disponibles, comme par exemple une place pour le Salon des Arts Martiaux à Paris, je passerai d’ailleurs cette journée avec les personnes en question.

Je vous invite bien évidemment à venir consulter la page de mon projet, et pourquoi pas y participer. 😉

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le livre et le projet en général en cliquant ici.

 Voici par exemple une vidéo spéciale dans laquelle je parle plus en détail du livre :Vidéo Ulule livre

lire la suite et voir la vidéo…

[Total : 3    Moyenne : 5/5]

Lettre ouverte N°2 au président du Comité International Olympique

par Bruno Bandelier

2016-07-25_Lettre-Ouverte-au-CIOLe Karate au Jeux Olympique – Dernière ligne droite

Comme promis lorsque j’ai lancé la pétition de soutien du Karaté aux Jeux Olympique, je viens d’envoyer une deuxième lettre à M. BACH Thomas , président du Comité International Olympique (CIO).

Comme je vous l’annonçais il y a quelque semaine, le Comité exécutif du CIO s’est déjà prononcé comme étant favorable à l’entrée du Karaté parmi 4 autres sports aux Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo.

Entre le 01 et le 04 août se déroulera la 129ème cession du CI. Et c’est au cours de cette cession que le vote final validant la déclaration de CIO faite le 1er juin dernier à Lausanne.

Même si nous ne sommes plus qu’à un vote de devenir un sport Olympique, il faut continuer de faire monter le compteur de notre pétition afin que les membres du CIO voient notre mobilisation et notre détermination à voir le Karaté rejoindre le mouvement Olympique.

Nous sommes déjà signataires… Rejoignez nous !

Oui je soutiens la candidature du Karaté aux Jeux Olympiques

 

Voici la lettre que je viens d’envoyer au siège du CIO à Lausanne en Suisse et qui restera publiée sur KBN sous forme de lettre ouverte :

OBJET : Requête N°2 en faveur du Karate aux Jeux Olympiques.

Le 25/07/2016

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les membres du CIO,

Nous venons faire suite à notre courrier du 30/09/2015 dans lequel nous vous demandions d’accepter la candidature du Karaté aux Jeux Olympiques de 2020.

Nous avons appris que le 1er juin à Lausanne, les membres de votre Commission Exécutive se sont déclarés favorables à l’entrée de 5 nouveaux sports, dont le Karate, aux Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo. Nous nous réjouissons de ce choix et de cette nouvelle opportunité pour le Karate de participer au mouvement Olympique. Nous venons par la présente vous encourager à poursuivre dans cette voie lors du vote final prévu à Rio.

Comme nous vous l’avions évoqué lors de notre précédent courrier, le karate véhicule une philosophie et des valeurs éthiques qui rejoignent en de nombreux points les principes de l’Olympisme. En outre celui-ci est pratiqué dans plus de 100 pays, sur tous les continents, et participe activement à l’éducation de la jeunesse. Le karate est pratiqué par tous, sans aucune discrimination ni de sexe, ni d’âge et permet aux pratiquants de développer en toute harmonie « un esprit ardent dans un corps musclé » (mens fervida in corpore lacertoso) comme le souhaitait Pierre de Coubertin. lire la suite et voir la vidéo…

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

7 conseils pour réussir vos Kihon aux passages de grade

par Bruno Bandelier

Kihon passage de gradePassage de grade : 7 conseils pour réussir l’UV Kihon

Aujourd’hui je vais vous expliquer comment réussir au mieux vos passages de grade, et plus spécialement nous allons parler de l’UV Kihon grâce à quelques conseils simples à appliquer.

La partie Kihon des passages de grade est souvent très redoutée des karatéka. Même si le Kihon représente le travail de base, beaucoup ne sont pas suffisamment à l’aise avec la terminologie japonaise. En effet, durant cette partie les examinateurs vont s’exprimer en japonais pour vous demander d’effectuer telle ou telle technique. Il faut vous y préparer car non seulement c’est stressant de sentir les regards des juges braqués sur soi, mais si en plus vous ne comprenez pas ce qu’ils disent c’est très dure de s’en sortir.

Ce qui serait dommage, c’est de rater l’épreuve à cause d’un problème de stress ou de compréhension, alors que vous avez le niveau technique. Le but de l’épreuve est quand même de montrer votre niveau technique, il faut donc mettre toutes les chances de votre côté pour pouvoir présenter ce que vous savez faire.

Pour vous sentir prêt et à l’aise pendant ce passage voici mes conseils :

Conseil n°1 : Prenez connaissance du règlement et du programme.

Ça peut paraître évident, mais beaucoup de candidats se présentent sans connaître le règlement. Vous devriez d’abords suivre un ou plusieurs stages spécifiques de passage de grade organisés par votre ligue, ensuite quel que soit le pays où vous vous trouvez, vous devez récupérer auprès de votre fédération le règlement des passages de grade pour connaître le programme de l’épreuve. En prenant connaissance du déroulement de l’épreuve vous pourrez bien mieux cibler votre préparation et vous vous enlèverez un stress inutile.

Si vous êtes en France, vous pouvez récupérer le règlement de la CSDGE (Commission Spécialisée des Dan et Grades Équivalents) sur la page Grade” du site de la Fédération Française de Karaté en cliquant ici.

Pour vous résumer, l’UV Kihon comporte 3 parties :

  1. Des techniques de bases simples, effectuée sur trois pas, en avançant ou en reculant.
  2. Des techniques de base exécutées sur place en position de combat, dans une seule direction ou de façon multi directionnelle, avec ou sans sursaut. Ce sont également des enchaînements de 3 techniques maximum à effectuer sur place. Pour le Kihon multidirectionnel, vous devez visualiser un adversaire qui se déplacerait, d’abord à droite puis à gauche.
  3. Kihon exécuté sur cible : c’est un exercice de maîtrise de la technique exécuté deux par deux qui comporte 5 techniques choisies parmi les 7 techniques suivantes : Mae Geri Chudan jambe arrière, Mawashi Geri Chudan jambe arrière, Mae Geri Chudan jambe avant, Mawashi Geri Chudan jambe avant, Gyaku Zuki Chudan, Kizami Zuki Chudan et Oi Zuki Jodan.

 

Conseil n°2 : Apprendre les termes japonais.

Pour réussir votre Kihon, cela nécessite de bien connaître le nom des techniques en japonais. Il ne faut pas vous inquiéter, cela s’apprend. Alors si vous débutez le karaté ou que vous êtes ceinture jaune ou orange, prenez la bonne habitude dès maintenant de bien mémoriser les termes en japonais des techniques que vous apprenez et pour les karatéka ceintures marrons, dites vous bien qu’il n’est jamais trop tard !

En général, les techniques sont plus ou moins connu, mais ce sont souvent les positions et surtout les déplacements qui pose problème. Si on vous dis de faire “Iki Yori Ashi Gedan Barai en ZenKustu Dachi + Ayumi Ashi – Zenkutsu Dachi – Soto Uke Chudan + Zenkutsu Dachi- GyakuZuki Jodan” ça va vous paraître compliqué alors qu’en fait c’est un Kihon assez simple.

Voici la traduction : Tout en ZenKustu Dachi : 1- Gedan Barai avec un pas glissé vers l’arrière, 2- Soto Uke en avançant d’un pas et 3 – Gyaku Zuki sur place. Je suis sûr que vous avez bien mieux visualisé la traduction que la version entièrement Japonaise. Et pourtant vous devriez vous habituer à comprendre la version Japonaise aussi bien.

Pour vous aider dans votre apprentissage des mots japonais, vous pouvez regarder ma vidéo “le lexique du parfait Karateka“. Vous pouvez aussi le télécharger ci-dessous en version pdf. 

Lexique-Japonais-Karate

Recevez gratuitement…
Votre Lexique du Parfait Karateka.

Dites moi juste où je dois vous l'envoyer !

Je vous conseille d’écrire et d’annoter ce lexique mais surtout lorsque vous apprenez, essayez de ressentir le mouvement en utilisant tous vos sens. Associez les sonorités du mot à la sensation que vous ressentez lors de l’exécution de la technique. En associant vos sens au moment de l’apprentissage, votre cerveau enregistrera beaucoup mieux l’information.

Conseil n°3 : Visualiser (ressentez) vos techniques.

Lorsqu’on vous annonce les techniques en Japonais, ne vous contentez pas de faire une traduction verbale, mais plutôt de visualiser les mouvements dans votre tête. Vous devez déjà vous voir en train de faire les techniques toujours en faisant intervenir vos sens.

En effet, lors du passage de grade si vous êtes dans une optique de traduction du terme japonais comme par exemple Gedan Barai – Blocage vers le bas, vous allez perdre du temps, ainsi que votre concentration. Par contre si lorsque l’examinateur vous annonce Ayumi Ashi-Gedan Barai et que vous vous voyez en train d’avancer d’un pas en faisant un blocage vers le bas tout en ressentant le mouvement, cela va beaucoup vous aider à la réaliser. En faisant ainsi quand on vous aura annoncé les 3 techniques, c’est comme si vous les aviez déjà faites une fois. Vous ne vous êtes pas contenter de traduire les termes dans votre tête, mais vous les avez visualisées avec tous vos sens.  lire la suite et voir la vidéo…

[Total : 3    Moyenne : 4/5]

Aide-Mémoire du Karaté, un livre pour ne rien oublier

par Bruno Bandelier

aide mémoire du KarateAide-Mémoire du Karaté

Voici un article écrit par Philippe Laurent, un passionné de Karaté et auteur du livre Aide-Mémoire du Karate.

Vous connaissez sans doute déjà Philippe au travers des nombreux commentaires pertinents qu’il a déjà laissé sur ce blog.
Je trouve que son initiative d’écrire un aide-mémoire du Karate est très bonne et je lui ai demandé de venir nous en parler directement ici. Je lui laisse donc la parole :

Aide-Mémoire du Karate par Philippe Laurent :

Parmi les nombreuses motivations qui poussent à faire des arts martiaux, le besoin de faire de l’exercice physique a été ma motivation initiale car je suis persuadé que le corps n’est pas prévu pour passer 40 ans assis devant un meuble (l’ordinateur). Un peu partout dans l’organisme, il faut que cela circule, que cela bouge, dans la limite de nos capacités, entre la récupération et l’usure.

Une seconde motivation a été que les arts martiaux sollicitent l’ensemble du corps à travers différents “jeux” : optimisation de mouvements, échanges d’attaques et de défenses dans un dialogue d’opposition mais amical, apprentissage de suites de mouvements dans l’espace qui nous font découvrir une “biomécanique” inhabituelle, relations polies dans un lieu où l’uniforme abolit pour un temps les différences sociales.

Actuellement, le choix est varié en regard des années 70 et les sports de combat n’ont cessé de se transformer depuis des dizaines d’années principalement poussés par 3 phénomènes :

  • La découverte de pratiques d’autres cultures ignorées jusqu’à maintenant,
  • Une appropriation des disciplines actuelles, qui les traduit dans les termes de notre culture et de nos institutions au prix de changement importants,
  • La découverte de versions plus originelles de styles connus qui peut s’accompagner d’un ensemble de notions qui n’avaient pas franchi les frontières.

Le karaté n’a pas échappé à ces changements et la pratique se décline de façons bien différentes selon son âge (7 à 77 ans), ses motivations (zen ou compétition), sa forme physique ( ascète ou adepte du “pack de 6”), son milieu (“bronx” ou “boboland”), ses bonnes manières (contrôle ou full contact).

lire la suite et voir la vidéo…

[Total : 5    Moyenne : 3.4/5]

Entraînez-vous pendant l’été

par Bruno Bandelier

Soleil étéEntraînez-vous cet été !

Ça y est, c’est enfin l’été ! Mais aussi pour la plupart des clubs la fin de la saison pour le Karaté et l’inaccessibilité au dojo…

Deux mois de repos, c’est très bien (et je suis sûr que vous les avez bien mérités ;-)) mais si vous ne faîtes aucun entraînements, vous risquez d’oublier tout ce que vous aviez appris et acquis au cours de l’année, et même d’arriver en mauvaise forme physique à la rentrée.

Au final, c’est un peu dommage de passer toute l’année à s’investir dans son entrainement si c’est pour tout perdre pendant l’été…

Karate Bushido : Dossier Spécial Été

Pour vous aider à garder la forme pendant ces deux mois, je voulais vous parler de Karaté Bushido, qui nous offre dans son dernier numéro (#1607) un dossier Spécial Été !

De la montagne jusqu’à la plage, en passant par les marches d’escalier au street workout (exercices en plein air en ville), de nombreux exercices sont présentés pour préserver en été la forme physique acquise pendant l’année.

Couverture Karaté Bushido numéro 1607Ils permettent non seulement de garder une bonne forme physique en général, entretenir les muscles, notamment les garder souples, mais aussi permettre aux articulations d’être utilisées. La nutrition pendant l’été est également traitée dans une partie dédiée à la fin.

“Ah, enfin l’été ! Son soleil et ses mille et un délices ! Pour certains, l’occasion de faire une longue pause, pour d’autres, un cycle durant lequel on redouble ses efforts. Mais cette période est surtout propice au changement, un véritable appel à la découverte et une myriade de nouvelles sensations qui nous attendent. Karaté Bushido a donc pensé à vous : que vous passiez vos vacances sur le littoral, à la montagne ou que vous soyez coincés au bureau à la périphérie de nos grandes villes. Vous n’aurez plus d’excuses grâce à ce cahier spécialement conçu pour vous. Des exercices simples, au milieu naturel qui vous permettront d’appréhender et maîtriser votre environnement. A l’heure où ferment les dojos, nous ouvrons une immense salle à ciel ouvert. Vos coaches s’appellent, Alejandro Navarro, Djema Belkhodja ou encore Flavio Santiago Peroba. Suivez le guide et bon été !”

Dans chaque partie (montagne, plage, escalier, street workout), les exercices sont présentés par des grandes figures de plusieurs sport de combat comme le Karaté Kyokushinkai, la Luta Livre et la MMA. lire la suite et voir la vidéo…

[Total : 4    Moyenne : 5/5]

“La méthode Karate3G”, bientôt un livre !

par Bruno Bandelier

Aidez moi à choisir la couverture du livre “La méthode Karate3G”

Depuis quelque temps je suis sur un projet qui me tient à cœur et qui devrait vraiment vous plaire, je suis en train d’écrire un livre sur le karate, ou plutôt sur l’apprentissage du Karate.

J’ai bientôt terminé l’écriture du livre, il ne me reste plus que deux chapitres à rédiger, la relecture et la mise en page. La sortie est prévue à la rentrée.

Nous avons commencé à faire des visuels de la couverture. J’en ai sélectionnée 3 et j’aimerais avoir votre avis sur celle que vous préférez.

Version 1 Version 2 Version 3
Couverture-1-Karate3g Couverture-2-Karate3g Couverture-3-Karate3g

Vous pouvez cliquer sur une couverture pour la voir en plus grand

Merci de répondre à la question ci-dessous pour me donner votre choix.

Quelle couverture préférez vous pour le futur livre "La méthode Karate3G" ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

lire la suite et voir la vidéo…

[Total : 5    Moyenne : 4.4/5]

Shin Gi Tai, l’unité de l’esprit, de la technique et du corps.

par Bruno Bandelier

Shin Gi Tai est l’unité de l’esprit, de la technique et du corps.

Je voudrais vous parler d’une notion fondamentale en Karate, le Shin Gi Tai, qu’on pourrait traduire par l’unité de la pensée, de la technique et du physique. En effet, quand on parle d’apprentissage du Karate, on ne parle pas que de la technique, mais d’un tout qui englobe la technique, le corps et l’esprit de façon indissociable.

Pour réellement progresser, le Karateka va travailler avec régularité, jour après jour, à la fois la technique, son corps et son esprit. Cela ne veut pas dire que vous devez d’un côté faire des exercices purement technique, puis séparément faire des exercices d’entretien du corps et encore séparément travailler votre mentale, mais plutôt de travailler le tout dans son ensemble.

On peut, et c’est même recommandé, de faire des exercices bien spécifiques pour le corps ou l’esprit, mais la notion de Shin Gi Tai est tout autre et fait le lien permanent entre technique, corps et esprit. Elle signifie plutôt que l’esprit (Shin) s’exprime au travers du corps (Tai) par la technique (Gi). C’est donc en travaillant la technique sans relâche que le Karateka va éduquer à la fois son corps et son esprit.

Shin Gi Tai est l’unité entre l’esprit, la technique et le corps. On parle d’unité car l’un ne peut pas exister sans les deux autres.

Shin

Shin représente l’esprit au sens de la pensée qui nous anime. Le Shin est notre cœur, notre désir, notre « pourquoi ». Pourquoi nous voulons atteindre nos objectifs. Shin représente notre intention. C’est lui qui donne un sens à notre pratique et qui nous permet de suivre un fil directeur. C’est cette force qui nous pousse à avancer dans la vie, qui nous donne la volonté de donner le meilleur de nous-mêmes. lire la suite et voir la vidéo…

[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]