Kihon : Les gammes du Karatéka - Cours gratuit de Karaté en ligne
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Kihon : Les gammes du Karatéka

par Bruno Bandelier

Kihon : Les gammes du Karatéka

Kihon : Les gammes du Karatéka

Tout est dit dans ce titre, 😉 le kihon est le travail de base de tout karatéka, comme les gammes pour un musicien.

Le kihon est une répétition de mouvements exécutés seul. Souvent exécuté en ligne, les élèves exécutent sans relâche la technique montrée par le professeur et chacun doit “s’auto-corriger” et rechercher à reproduire le geste parfait. Au fur et à mesure du travail de répétition, la musculature se forge ainsi que l’esprit pour tendre vers la perfection. Le travail du Kihon est très personnel, vous devez être à l’écoute de votre corps et de vos sensations. Ne vous occupez pas des autres élèves, de leur niveau, de leur technique, vous devez vous concentrer sur vous-même. C’est un peu égoïste, mais c’est pourtant comme ça, vous devez faire un travail personnel

Le but du Kihon est de rechercher le geste parfait. Vous devez donc vous attacher à ressentir vos sensations et à ne rien laisser au hasard. Vous devez sans cesse chercher à progresser en traquant le moindre détail qui pourrait être amélioré dans votre geste, mais aussi dans l’exploitation de l’énergie qui est en vous, dans les phases de contraction, de relâchement.

Si l’on décompose le mot japonnais Kihon, il signifie littéralement, la base de l’énergie. Comme je l’ai déjà évoqué, il s’agit d’un travail de base. Mais attention, pas un travail basique au sens “français” du terme, qui ne serait vu que par les débutants. Non, le Kihon, est un travail de base au sens de fondation, de fondement.

  • KiKI Kanji Japonnais = Energie de la vie ou souffle de vie. Il n’est pas facile de décrire ce qu’est le Ki. Il s’agit de toute votre énergie interne qui circule entre les différents méridiens de votre corps, c’est tout ce qui est “vie” en vous.

 

 

 

    • hon kanji JaponnaisHon= Les bases ou fondamentaux. C’est sur les Kihon que le Karatéka va construire son Karaté. Au fur et à mesure de vos progrès, il faut venir renforcer les fondations afin qu’elles puissent soutenir le poids de vos années de pratique. Les Kihons vont vous permettre d’apprendre les différentes techniques, positions, déplacement, mais également de les perfectionner sans cesse. Au fil de vos entrainements, votre bagage technique augmente et prend de la hauteur, vous devez sans cesse revenir aux bases pour ne pas perdre l’essentiel et pour consolider vos fondations afin de pouvoir continuer à progresser sur des bases solides.

 

“Je me dois, par honnêteté envers le lecteur, vous préciser que l’écriture 気本 que je fait de Kihon est fausse. Kihon kanji Japonnais C’est en réalité cette idéogramme 基本 qui est juste. La prononciation est la même, mais le sens est très différent. En réalité, il n’y a pas de KI au sens “souffle de vie” dans le Kihon, il ne s’agit que d’un travail basique. Je fais ce jeu de mot avec l’idéogramme 気本 pour que vous ayez toujours à l’esprit cette part de recherche intérieure lorsque vous faite du Kihon. En espérant n’avoir blessé personne par ce jeu de mot, je pense que vous ne m’en tiendrez pas rigueur. ;)”

 

Le travail de Kihon, ne doit donc pas être négligé et devrait représenter une grande part du travail dans les dojos. Ce n’est pas toujours le cas et c’est bien dommage car l’essentiel du Karaté traditionel est là.

Comme d’habitude sur ce Blog, je vous ai préparé une vidéo avec un exemple d’enchainement en Kihon que vous pourrez pratiquer chez vous. J’ai choisi un enchainement simple avec les techniques que l’on a déjà étudiées, et qui ne vous prendra que très peu de place (2 pas).

Avant de commencer, je vous invite à réviser les techniques Gedan Baraï, Gyaku Zuki et Mae Geri, vous en aurez besoin 😉

Allez, tous à vos kimonos, je vous retrouve sur la vidéo pour un entrainement de plus de 20 minutes.  A tout de suite.

(N’oubliez pas de vous échauffez avant grâce aux conseils que je vous donne dans l’ABC des échauffement , mon livre à télécharger gratuitement ;-))


>>> Télécharger la vidéo

J’espère que vous vous êtes bien entrainé. Allez-vite vous étirer 😉

Mais avant prenez quelques secondes pour me laisser un commentaire ci-dessous,! Merci 😉

A bientôt,
Bruno

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

kihon, kihon karaté, karate kihon, kihon karaté shotokan, karate shotokan kihon, kihon shotokan, les kion karaté, apprendre le kihon, les technique les plus merturel en karaté, google“kihon“
[Total : 20    Moyenne : 4.3/5]

Dans Kihon

Déjà 14 commentaires laissez le votre ci-dessous !!! →

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS

*

Tags:
Separate individual tags by commas
  1. Stéphane Laviolette permalien

    Fameux! Tu sais parfois la motivation me manque quand je suis seul pour pratiquer mon Karaté. Mais avec ces vidéo la motivation me revient et je me sens progresser. Merci!

    • Ça fait plaisir ce que tu me dis là. C’est vrai que je vois le blog et mes vidéo comme des supports pédagogiques de révision et d’inspiration mais si en plus ce sont des sources de motivations pour vous donner le gout de l’entrainement j’en suis ravi.
      Je dis toujours que le plus important est de se faire plaisir. N’oublions pas que le karaté est un art et qu’un artiste pratique par plaisir et non par obligation.
      Bonne continuation.
      Bruno
      Article récent de Bandelier Bruno : Parlez de Karaté-Blog.net dans vos clubs !My Profile

  2. yann permalien

    Posté par Bandelier BrunoÃ�a fait plaisir ce que tu me dis là. C’est vrai que je vois le blog et mes vidéo comme des supports pédagogiques de révision et d’inspiration mais si en plus ce sont des sources de motivations pour vous donner le gout de l’entrainement j’en suis ravi.
    Je dis toujours que le plus important est de se faire plaisir. N’oublions pas que le karaté est un art et qu’un artiste pratique par plaisir et non par obligation.
    Bonne continuation.
    Bruno
    Article récent de Bandelier Bruno : Parlez de Karaté-Blog.net dans vos clubs !

    j’ai toujours un petit onglet sur mon ordi ou une page ouverte sur ton blog et chaque fois que je passe le regard dessus j’ai envie d’apprendre. C’est dire si ce blog est motivant ! ( d’ailleurs étant en vacance, je me retrouve à faire du karaté plusieurs heures par jour! C’est de l’esclavagisme !!!! 🙂 )

    “-Vous reprendriez bien un peut de Choku-Zuki avec votre Mae Geri?
    -Certes oui ! Mon appétit est sans faille d’autant plus quand les sauces sont relevées!”

    Quand au kihon, c’est vraiment toute l’âme du karaté comme tu le dis si bien. Il faut apprendre a se remettre en question, acquérir humilité et persévérance pour tendre vers la perfection.
    Vraiment rien ne vaut l’apprentissage traditionnel et le traditionnel apprentis ! D’ailleurs, le fantasme de tout bon karatéka n’est-il pas une formation sur mesure de la main d’un maître ?

  3. boulouha bouaza permalien

    super vidéo bruno, à chaque fois que je regarde tes vidéos j’ai de suite envie de me mettre en tenue et de bosser même après un cours au dojo c’est fou je ne m’en lasse plus des vidéos

  4. Posté par Bandelier BrunoN’oublions pas que le karaté est un art et qu’un artiste pratique par plaisir et non par obligation.
    Article récent de Bandelier Bruno : Parlez de Karaté-Blog.net dans vos clubs !

    …Un artiste… pratique par la nécessité…
    Un artiste est comme un toxicomane,
    dont le drogue est Faire-Faire-Faire

  5. ludovic permalien

    bonjour bruno, a chaque fois que je te lis ou que je regarde tes videos, je suis fou du karaté

    as tu d’autre kihon a me faire travaillé, Combien de fois je dois les travailler?

    merci a toi bruno

    • Bonjour Ludovic,

      Oui il y a d’autres Kihon, j’en ajouterai de temps en temps. En attendant, je te conseille de suivre un des plans d’entrainement.

  6. John permalien

    Osu Bruno, je suis tombé sur votre blog tout à fait par hasard, en tapant la recherche Kihon sur Google. Cela ne m’a pas empêché d’être surpris par votre vidéo. Avec tout le respect que je vous dois, et que je dois à votre ceinture, et avec la seule humilité que m’octroie ma ceinture bleue (kyokushinkai), je dois vous avouer que les éléments suivants m’ont gêné. Selon moi :
    – un karateka ne porte pas un Kimono mais un Karategi
    – dans votre vidéo, vous ne pratiquez pas le Kihon mais bien le Ido Keiko
    – un Hikite est censé se tenir aussi haut que possible, soit sous l’aisselle, et non au niveau de la ceinture
    – pour le Gedan Barai, lorsque l’on change de bras qui bloque, le bras qui vient de bloquer protège les parties, or vous le montez au dessus de la ceinture
    – quelques autres détails mais je pense vous avoir importuné suffisamment.
    Bonsoir.

    • Bonjour John,

      Non, pas de soucis, tu ne m’importune pas, au contraire.

      Tu as raison, nous ne portons pas le kimono traditionnel, mais bien un Karategi. Mais il faut préciser qu’ à l’origine, “Kimono” signifiait littéralement « chose que l’on porte sur soi » et désignait tout type de vêtement et donc également le Karatégi. Mais maintenant, le terme “kimono” ne désigne que l’habit traditionnel japonnais et nous devrions donc dire karategi pour le vêtement de karaté. Je suis désolé pour l’erreur, mais en fait je dis toujours kimono même si je sais que ce n’est pas bon car tout le monde comprend ; un peu de la même manière que je dis un Frigo et non un réfrigérateur et pourtant on sait tous que ce n’est pas bon.

      Si ce que je fais est bien du Kihon, tout du moins dans le style de Karaté que je pratique (Shotokan). D’après ce que j’ai compris en Kyokushinkai vous faites une différence entre les Kihon (bases) et les Ido Geiko (mouvements de bases) mais en Shotokan (et dans pas mal d’autres style si je ne m’abuse, on appelle l’ensemble le Kihon (Travail de base)

      Pour moi, lorsque j’avance pour faire Gedan Barai, le bras qui vient de bloquer n’a pas spécialement à rester au bas pour protéger les parties. Au contraire, il doit remonter dans l’axe du corps pour empêcher l’adversaire de s’approcher et d’autre part pour pouvoir protéger l’ensemble du corps en cas d’attaque. Je dois pouvoir le monter, bloquer au centre ou redescendre pour bloquer au bas…

      Pour les autres détails, n’hésites pas à m’en faire part.

      Amicalement,
      Bruno

  7. Nico, débutant anonyme ;) permalien

    Juste un commentaire, merci pour la vidéo, pour tout ces détails etc…
    Je commence début septembre, j’ai 22ans et j’espère ne pas partir de trop loin en souplesse ^^’
    Bonne continuation à tous

    • Bonjour Nico,

      à 22 ans, tu es encore très jeune. J’ai commencé le Karaté à 26 ans alors tu vois tu as de la marge.
      De toute façon, il n’y a pas d’age pour commencer.

      Fais toi plaisir, c’est le plus important,

      A+,
      Bruno

  8. Oriane permalien

    Bonjours, vos cours sont très instructif. Continuer a faire des vidéos de kata et de kihon sa aide énormément. Merci

  9. jean luc permalien

    Quel sens de la pédagogie!
    Merci

  10. Heimata permalien

    Bonjour
    J’aurais aimé que tu proposes davantage de vidéos sur les kihon.
    Effectivement le kihon est essentiel dans la pratique du Karaté, et surtout il est nécessaire pour celui qui s’entraîne seul chez lui afin de progresser.
    Je suis 1er dan et aurais besoin de kihon afin d’être au niveau pour un 2eme dan.
    Pourrais-tu me recommander un dvd sur le kihon (je suis wado, mais le travail reste le même) ou + particulièrement sur le passage du 2ème dan.
    Cordialement
    GRAND Heimata (Tahiti)