Kihon techniques de défense Karaté-Blog.net
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Kihon techniques de défense

par Bruno Bandelier

Kihon-Techiques-de-DéfensesKihon Techniques de défense

Aujourd’hui nous allons faire un Kihon avec uniquement des techniques de défense avec des positions de base.

On va faire des techniques très simple : Gedan barai en Zenkutsu Dachi ; Uchi Uke en Kokutsu Dachi et Soto Uke en Kiba Dachi.
C’est un enchaînement basique mais comme je vous l’ai déjà dis, le but du Kihon est de bien travailler ses bases, de travailler ses gammes. Ce type de travail de base est primordial dans votre progression, il permet d’asseoir vos fondations afin de les solidifier pour pouvoir évoluer et construire vos connaissances.

On va donc réaliser cet enchaînement dans cet ordre :

  1. Gedan barai en Zenkutsu Dachi,
  2. Uchi Uke en Kokutsu Dachi,
  3. Soto Uke en Kiba Dachi

Pour bien apprendre on va tout d’abord commencer par les techniques du haut du corps  sans se déplacer, que l’on va répéter plusieurs fois et puis on ne fera uniquement les déplacements pour bien sentir son équilibre et la connexion avec le sol et on terminera en réunissant le haut et le bas en faisant les enchaînements au complet.

Une fois les enchaînements maîtrisés, on accélérera le rythme afin de travailler sur explosibilité.

Attention lorsque je dis accélérer le rythme je ne dis pas de tout faire précipitamment. Il ne faut pas faire n’importe quoi. En fait  je veux parler du fait d’être plus rapide dans la réalisation de chaque technique.

J’ai fait exprès de travailler explosibilité uniquement sur des techniques de défenses parce que j’ai souvent vu mes élèves mettre de la force uniquement sur les techniques d’attaques. Par exemple, si je leur demande de faire Shuto Uchi suivi de Gyaku Zuki, je vois souvent une Shuto au ralenti suivi d’un Zuki très rapide alors que la technique de défense est aussi importante que la contre-attaque.

Nouveau-Dojo-Karate-Blog-NetBon, il est temps maintenant d’enfiler votre kimono, et de suivre votre cours en vidéo.

Je suis très content de vous présenter cette nouvelle vidéo pour plusieurs raisons; D’abord parce qu’il y a longtemps que je n’avais pas publié de cours en vidéo, mais aussi parce qu’on l’a tourné dans le nouveau dojo qu’on vient d’aménager pour Karate-Blog.net. C’est un mixte entre un dojo et un studio d’enregistrement, bref, la grande classe 🙂

A tout de suite. (N’oubliez pas de vous échauffez avant grâce aux conseils que je vous donne dans l’ABC des échauffement , mon livre à télécharger gratuitement 😉)

>>> Télécharger la vidéo

On me demande souvent des exemples de Kihon; j’essaierai, maintenant que j’ai un nouveau dojo :-),  de vous faire des vidéos plus régulièrement, mais vous pouvez vous aussi créez vous même vos Kihon à l’aide de vos Kata par exemple : Vous prenez juste un enchaînement de 3 ou 4 techniques tiré d’un Kata et vous le travaillez comme un Kihon afin de vraiment le perfectionner.

N’oubliez pas qu’il faut persévérer et si jamais vous ne réussissez pas une technique correctement, ce n’est pas grave, continuez, ne vous laissez pas distraire. La fois d’après pensez y et essayer de vous perfectionner. Il faut persévérer afin afin d’apprendre de vos erreurs de de faire en sorte que les mouvements deviennent un automatisme et soient le plus parfait possible.

Avant de partir prendre votre douche, n’oubliez pas de laisser un commentaire ci-dessous. Qu’avez vous pensez de notre nouveau Dojo KBN ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

karate kihon techniques attaques bruno prof sur le net, explique kihon
[Total : 14    Moyenne : 3.7/5]

Dans Kihon

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS

*

Tags:
Separate individual tags by commas
  1. Si vous acceptez ma critique, s’est bien mais il y a mieux. Les techniques ne sont pas finies et le manque des rotations des hanches ni est pas…..
    Oss.

    A la federation S.K.I.F. tout pres de chez vous l’Italie, le mouvement des hanches est tres demandes.oss.

    • Bonjour Jacques,

      Bien sûr que j’accepte la critique et oui il y a mieux et heureusement car je suis encore loin du sommet de notre art.

      Concernant la rotation de hanche, je ne suis pas complètement en accord avec toi car je pense qu’il n’est pas bon d’exagérer cette rotation. La technique ne part pas des hanches mais du Hara. Les hanches servent juste d’appuis au Hara et doivent juste s’orienter pour transférer l’énergie et assurer la connexion avec le sol.
      Article récent de Bruno Bandelier : L’art de la méditationMy Profile

      • Bruno, c’est un peu comme dire qu’il ne faut pas exagérer la rotation de la roue, c’est le noyeu qui compte et que la roue sert juste d’appui au noyeu. Tout compte et si les hanches ne bougent pas, le hara n’agit pas. Si la roue ne tourne pas, le noyeu ne produit pas d’énergie.

      • Bonjour Franck,
        Si je te suis bien, si les hanches ne tournent pas, il n’y a pas de possibilité de produire une énergie ? Donc explique moi dans quel sens tournent tes hanches quand tu fais un Morote Zuki de face ?
        Amicalement,
        Bruno

    • A mon avis, si le pied est positionné à permettre une poussée de la hanche d’un coup sec et entraine une rotation des membres supérieurs, les forces s’additionnent. Certains senseis japonais sont très trapus et les épaules sont solidaires des hanches ce qui n’est pas le cas de tout le monde.Par contre quand je suis bas le dos se creuse et cela donne une sensation de pincement. Position haute c’est moins problématique. Pour les bras on a tendance à contracter ce qui renforce l’inertie, on est “fort” mais lent.
      J’ai été surpris de voir une utilisation différente du corps dans le karaté de Me Funakoshi avant 1935 qu’on retrouve dans le karaté okinawaien:
      http://karate.philau.fr/videos/
      (premiere video)
      (les bras sont utilisés comme des fouets et pas de pistons)
      A mon sens, il faut considérer l’optimum mais surtout le long terme de pratique. Pour les okinawaien je me demande ce que cela entraine de faire comme cela pendant 20 ans…

  2. Marc permalien

    ExcellentgnC

  3. Élisabeth permalien

    Bonjour Bruno
    Merci pour ce nouveau kihon toujours bien expliqué et intéressant qui permet de perfectionner les techniques.
    Le nouveau Dojo est propre quoiqu’un un peu petit peut être…
    Bonne continuation

  4. Bonjour,
    Ce dojo est bien. A mon avis, un toile grise tout autour améliorait le visuel.

    J’apprécie les conseils sur les genoux (la sagesse vient avec l’age)