Mawashi Geri : Round House Kick - Cours de Karaté en ligne
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Mawashi Geri : Round House Kick

par Bruno Bandelier

Mawashi Geri par Bruno Bandelier

Mawashi Geri, le coup de pied circulaire :

En commençant cet article, je me suis aperçu que ça faisait presque 3 mois que l’on n’avait pas abordé de technique de pied, depuis Mae Geri, le coup de pied de face.

Il est cependant normal en Karaté de commencer par apprendre, à bien se positionner et à donner des coups de poing, avant de vouloir se servir de ses jambes, car lors des coups de pied la connexion au sol est encore plus fragilisée du fait qu’il ne reste plus qu’une seule jambe au sol.

Néanmoins, je pense qu’il était grandement temps de pallier à ce manque et d’étudier une nouvelle technique de pied : Mawhasi Geri.

Mawashi Geri est le coup de pied circulaire, très connu des compétiteurs car c’est une machine à faire des points si je puis dire, et parce qu’il est assez spectaculaire lorsqu’il est donné au niveau Jodan. Par contre, il faut savoir que Mawashi Geri tel qu’il est donné en compétition et souvent assez différent du Mawashi Geri traditionnel tout simplement parce que  le but n’est pas le même ; dans le premier cas, il s’agit de toucher en prenant garde de ne pas blesser, dans le second, il s’agit d’être efficace en terme de vitesse et de puissance. Nous reverrons plus loin les différences.

Comme vous l’avez remarqué, j’ai mis dans le titre, le nom qui est donné en anglais au Mawashi Geri : « Round House Kick » car je trouve que ce nom est très représentatif du coup de pied circulaire Mawashi Geri.

En effet, « Round House » signifie « autour de la maison » et je trouve que ce concept caractérise bien Mawashi Geri qui est très souvent utilisé pour faire le tour de la garde de l’adversaire afin de venir frapper sur les côtés.

Votre adversaire est en garde (il garde sa maison) et vous faites le tour de sa garde (ou de sa maison!) pour attaquer sur les flancs d’où : The Round House Kick

Mawashi Geri peut être donné soit :

  • de la jambe arrière,
  • soit de la jambe avant

et on peut frapper avec :

  • soit le dessous du pied (Koshi),
  • soit le dessus du pied (Haisoku).

C’est un coup de pied extrêmement puissant dans lequel on additionne la force de rotation des hanches à l’extension de la jambe.

Mawashi Geri : Analyse détaillée et biomécanique :

Nous allons dans un premier temps détailler Mawashi Geri de la jambe arrière qui est la forme de base qui permet de bien décomposer le mouvement.

Même si Mawashi Geri jambe avant est plus souvent utilisé en compétition, il sera judicieux de bien acquérir la technique avec la jambe arrière pour bien maîtriser la technique jambe avant.

Nous nous positionnerons en ZenKutsu Dashi. Pour bien comprendre le mouvement du Mawashi Geri, nous allons le décomposer en 3 phases aller et 3 phases retour :

Aller :

  1. Armement :
    Bascule du bassin accompagné d’une levée du genou sur le côté, jambe pliée (le talon touche quasiment la fesse). Il est très important de ne pas chercher à lever uniquement le genou mais plutôt la hanche (pensez à lever la fesse très haut) et à bien garder la jambe pliée pour ne pas éloigner le centre de gravité. Plus vous resterez groupé et plus vous réussirez à pivoter rapidement dans la phase suivante.
  2. Rotation :
    Pivot sur le bol du pied d’appuis avec avancée de la hanche et du genou vers l’avant. La hanche et le genou doivent passer l’axe de l’adversaire. Attention à conserver une liaison entre la jambe qui frappe et la jambe d’appuis, vous ne devez pas ouvrir complètement les jambes en tournant le pied d’appuis trop vers l’arrière. En fait vos pieds doivent restés le plus parallèles possible. Le pied au sol se tourne un peu vers l’arrière mais pas trop. Le fait d’ouvrir complètement vous ferait certes gagner quelques centimètres mais au détriment de l’efficacité. Vous devez conserver la force entre les cuisses.
    Inversement vous devez réellement tourner et ne pas rester sur l’arrière. Votre hanche et votre genou doivent se trouver dans l’axe, voir même un peu au delà, de votre adversaire. Vous êtes complètement de profil par rapport à votre adversaire.
  3. Extension :
    Extension de la jambe. Le pied vient frapper latéralement la cible. Cette phase se fait dans la continuité, la jambe profite de l’énergie cinétique de la rotation pour envoyer le pied sur la cible. Attention néanmoins de ne pas tendre complètement le genou et de bien verrouiller celui ci à l’impact.

Le corps doit rester entier dans la technique. C’est à dire que le buste doit être le plus droit possible et ne pas se pencher exagérément.

Vos bras restent devant vous en direction de votre adversaire pour vous protéger en cas de besoin.

La jambe d’appuis doit rester pliée et très forte car c’est elle qui supporte tout le poids du corps, c’est elle qui doit maintenir votre équilibre et c’est elle qui va devoir encaisser l’énergie de retour par un travail d’action/réaction dans le sol.

Retour :

  1. Replie :
    Replie de la jambe. Cette phase est très importante et se fait très rapidement après l’impact. Vous êtes dans une situation assez dangereuse, en équilibre sur un pied, vous devez ramener votre jambe très vite pour pouvoir enchaîner  et ne pas vous laisser entrainer par votre technique. Toujours le même principe, il faut regrouper au maximum avant la rotation afin de diminuer au maximum le couple (un couple est l’effort en rotation appliqué à un axe) dû à la rotation.
  2. Rotation :
    Pivot vers l’arrière en conservant le genou et la hanche levés au maximum. Le trajet de retour est le même qu’à l’aller. Vous pivotez en « tirant » votre hanche vers l’arrière, mais en la conservant vers le haut le plus longtemps possible.
  3. Bascule du bassin :
    Bascule du bassin vers le bas et repose de la jambe en arrière.

Mawashi Geri de la jambe avant :

Une fois que l’on maîtrise bien les différentes phases de la technique, on peut aborder Mawashi Geri de la jambe avant.

Dans un premier temps, vous aller faire un pas chassé (Tsugi Ashi) afin de venir mettre votre jambe arrière sous votre centre de gravité et ainsi libérer votre jambe avant.

Maintenant, vous allez faire les phases aller N°1 et 2 dans le même temps :
Vous basculez le bassin pour lever la hanche et le genou le plus haut possible tout en pivotant le corps pour vous retrouvez de profil par rapport à votre adversaire, la hanche et le genou légèrement au delà de l’axe de la cible.

Vous vous retrouvez alors dans la même position que précédemment à la fin de la phase aller n°2 vous enchainez dans la continuité avec l’extension de la jambe pour venir frapper avec Koshi ou Haisoku.

Que ce soit de la jambe avant ou de la jambe arrière, vous pouvez bien entendu varier la phase de retour en posant soit en arrière, soit en avant, soit sur un côté…l’important est de replier tout de suite la jambe afin de bien conserver son équilibre, ensuite vous posez la jambe en fonction de la situation.

Mawashi Geri en compétition :

Mawashi Geri comme on l’a vu est certes très puissant, mais il est assez lent à réaliser. En compétition, il faut être le plus rapide possible et le but est avant tout de toucher. Les compétiteurs ont donc tendance à modifier le Mawashi Geri de base pour le rendre plus rapide, mais au détriment de l’efficacité.

En générale, en compétition, ils vont commencer par lever le genou devant comme pour faire Mae Geri, afin de faire baisser la garde de l’adversaire. Puis par une rotation très rapide, ils vont enchainer la bascule du bassin et l’extension de la jambe pour toucher en Mawashi Geri.

Les compétiteurs, vont également tourner au maximum le pied d’appuis vers l’arrière et ouvrir leur hanche au maximum afin de gagner quelques centimètres.

Cette façon de procéder n’est pas complètement inefficace et peut sans doute faire très mal, mais on est loin de la recherche de l’efficacité maximum. Donc si vous souhaitez faire de la compétition, apprenez d’abord à travailler votre Mawashi Geri de façon traditionnelle afin de bien renforcer vos appuis et de vous perfectionner. Ensuite seulement vous pourrez modifier, en tout connaissance de cause, votre technique pour l’adapter à la compétition. L’important est de ne jamais oublier la technique originale et s’entrainer régulièrement à bien la maîtriser.

Voilà, je pense qu’il est temps maintenant de passer à l’entrainement. Tous à vos kimono, je vous retrouve sur le cours en vidéo de Mawashi Geri. A tout de suite 😉

Bien entendu, je vous conseille de vous échauffer grâce aux conseils que je vous donne dans mon livre, l’ABC des échauffements, que vous pouvez télécharger gratuitement.


>>> Télécharger la vidéo

Avant la douche, n’oubliez pas de me laisser un commentaire ci-dessous, merci 😉

Dans la vidéo, je vous promets une vidéo sur les étirements des hanches, voici donc la
vidéo spécifiques pour libérer vos hanches !

A bientôt
Bruno Bandelier

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

mawashi geri, ura mawashi, entrainement mawashi geri, mawashi geri karaté, analyse biomécanique de mawachi en karaté do, Je ne suis pas capable de faire mawashi geri, Prise de Karaté uschiro mawachi geri, comment bien faire un mawashi, le ura mawaschi, mawachi geri
[Total : 9    Moyenne : 4.7/5]
Déjà 30 commentaires laissez le votre ci-dessous !!! →

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS

*

Tags:
Separate individual tags by commas
  1. Markoki92 permalien

    Bonjour Bruno,

    J’ai enfin trouvé un peu de temps pour venir sur ton blog.
    “Mawashi Geri” est un mouvement de jambe très utilisé car spectaculaire, on aurait tendance comme tu le soulignes à gommer la phase d’armement, car c’est un moment d ‘équilibre précaire.
    Travailler cette technique en la décomposant est une bonne chose.
    Amitiés, @+.
    Marc

  2. georges permalien

    Excellents conseils sur mawashi geri surtout concernant la rotation DE LA JAMBE D’APPUI!ceci confirme ce que je pensai etre bon,alors quepar ailleur;on me disait de faire une rotation complete ce qui a mon avis fait perdre la stabilite au retour.MERCI DE CETTE PRECISION

  3. jean luc permalien

    bonjour bruno et à tous Pour ceinture noire; self .
    Pour augmenter votre poussée de hanche et aussi l’impact à la frappe ,au moment de la détente ,placez votre main correspondante derrière votre cuisse (ishio jambier) (c’est plus vous qui sentez) mais plus vers le creux genou , et vous poussez en même temps dans la détente , attention convient mieux pour une sorte de kekomi ,car créer plus d’engagement dans la cible , veuillez au retour rapide , meilleur chudan ,mais si vous êtes souple jodan , c’est vous qui sentez le truc ,

  4. Bonjour a tous et surtout a marie lia
    it is a great time to be with you
    it is the time to grab the sword together
    sword of honor and dignity
    there is no karate no aikido no kyodo no taekwondo no jujitsu no martial arts but there is honor and dignity.
    who has fearless without martial arts.
    Lechi morowska hamadowski kamirov.
    Article récent de aa : Daily Mail: Market ReportMy Profile

  5. Fabrice permalien

    Bonjour,
    Je me pose la question de l’origine de certain coups de pieds comme le Mawashi-geri ou la version Shotokan du Yoko-geri etc… En effet, ils semblent n’avoir été introduit que tardivement dans le karaté et ce par la version Shotokan. J’ai lu que cette introduction est le fait de Yoshitaka Funakoshi. Mais d’où les a-t-il pris? Proviennent-ils d’autres arts martiaux?

  6. pascal permalien

    Bonjour, toujours très pédagogue, à quand une vidéo sur le mikasuki geri, sur son application, non seulement en blocage mais surtout en contre attaque. Ce coup de pied à mon sens n’est pas suffisamment enseigné, et a le mérite de permettre aux personnes handicapées de la hanche, ou agées et/ou peu souples, d’être une alternative au mawashi geri ( même si celui-ci reste un coup de pied important dans la pratique moderne du karaté)
    Amicalement

  7. Bonjour Pascal,
    Bon, promis, très prochainement je fais un cours sur Mikazuki Geri.
    Je le ferai aussi pour les personnes valides bien sur 🙂
    A+
    Brun
    Article récent de Bruno Bandelier : Vous pouvez tous être Ceinture noire – La preuve écrite !My Profile

  8. victor permalien

    buenisimos los consejos sensei ,,los voy a poner en practica ,,oss

  9. Maxatan permalien

    Merci et bravo pour les explications claires et précises.

    Il faut continuer !

  10. Marine permalien

    Bonjour, j’ai bien apprécié la video sur mawashi geri où j’ai pu m’améliorer mais il y a une technique de pied que je maitrise assez mal, il s’agit de ura mawashi geri et dont je n’ais pas trouvé d’article, et étant donné l’efficacité de tes videos ça m’aurais été très utile.

    Encore merci pour ce site formidable et en l’attente d’une réponse concernant ura mawashi geri 🙂

    • Bonjour Marine,
      Effectivement Ura Mawashi Geri n’est pas facile à maîtriser. Comme je te l’ai dit sur Facebook, je vais essayer d’en faire une d’ici la fin de l’année.
      Amicalement,
      Bruno

  11. Julien permalien

    Excellente vidéo Bruno!ms g du mal avec l’ouverture des hanches…

  12. Bonjour Bruno, toutes vos vidéos sont détaillées et efficaces, et beaucoup d’entre eux peuvent apprendre. Toujours afficher bibelots et ils constituent le fondement. Même si quelqu’un ne peut pas effectuer un coup est toujours une alternative. Je vous remercie!

  13. kamikaze permalien

    Petite astuce de la part d’un vieux roublard du mawashi geri, à ceux qui souhaiteraient le travailler un peu différemment ou pour ceux qui ne sont pas assez souple pour le faire Jodan.

    Vous attendez que votre partenaire/adversaire de mette en garde inverse (Le terme tronqué mais le plus souvent utilisé est fausse garde) donc vous par exemple garde à gauche et l’autre garde à droite. Vous feintez avec les bras en haut (Kizami, ou juste levez les bras) simultanément vous décalez sur l’extérieur votre jambe avant (afin d’ouvrir la hanche), vous armez votre mawashi arrière à la hanche (manière traditionnelle) et ainsi bien visible. Cela fera reculer l’autre
    Et lorsque vous développer votre frappe vous frappez au niveau des abdos, en Koshi (important)

    Alors vous allez me dire qu’une frappe dans les abdos n’est pas efficace, et je vais vous répondre que si vous avez bien feinté, et donc que l’autre a les bras bien levé, et bien les abdos ne peuvent pas être contracté, de plus si comme dans l’exemple vous êtes en garde gauche, donc mawashi de la jambe droite, vous pouvez aller chercher le foie (de l’autre côté ça marche aussi avec l’estomac), donc redoutable d’efficacité. De plus personne ne s’attend à un mawashi geri dans le ventre.

    2 manières de la frapper, soit en vitesse, c’est à dire que juste après l’impact, vous ramenez tout de suite votre jambe; soit en pénétration, vous prolongez votre point d’impact de quelques centimètres plus profond, vous auraz de grandes chances de vous faire saisir la jambe, mais pas longtemps, l’autre ayant le souffle coupé.
    Perso je préfère la 1ère manière, moins “bourrin”, et plus efficace.

    Par contre attention en combat souple dans votre club, des que vous sentez le frottement du kimono sous votre pied, ou la sensation qu’il rentre, retirez votre jambe, sinon vous allez laisser un paquet de vos partenaires en train de faire la carpe, et l’entrainement n’est pas fait pour mettre KO vos copains de club.

    Testé et approuvé depuis de nombreuses années, croyez moi.

    • Salut Kami,

      Merci de nous dévoiler ta botte secrète ! En plus je sais que tu la maîtrise et que ce que tu écrit c’est du vécu.

      J’ai quelques petites questions, pourquoi attendre que l’adversaire se mette en fausse garde? Ne peut-on pas changer de garde nous même? Ou n’est il pas possible de faire cet enchainement en garde normale?

      Autre chose quand tu parles des deux façons de frapper, en fait tu veux dire Keague et Kekomi, non?

      A+ (et bonne chance à R1 pour ce week-end.)
      Bruno

  14. kamikaze permalien

    Si je n’en avais qu’une je la révelerai pas !! lol Et oui elle est maitrisée, je l’ai passée la semaine dernière aux Chpts de Bourgogne, et même si les arbitres ne l’ont pas comptabilisée, mon adversaire, lui, physiquement, l’a compté, puis que 2x à terre!! Enfin bon bref!!! Là n’est pas le sujet!!!

    Avec toutes ces questions je reconnais bien là en toi, le pédagogue, que je ne suis pas!!!

    Alors je vais essayer de répondre à tes questions dans l’ordre (Ca risque d’être long lol):

    -Pourquoi attendre que l’adversaire se mette mette en garde inverse??
    Le combat est une mise en place de stratégie, un peu comme aux échecs, celui qui gagne un combat est celui qui met en échec la stratégie de son adversaire, pour imposer la sienne. Mais pas que!!!!! Il y a la notion d’adaptabilité qui entre en jeu, aussi!! Qui s’adapte à l’autre très rapidement saura dominer!!! Si un adversaire se met en garde inverse par rapport à toi, c’est pour essayer de te gêner, pour tenter quelque chose, si toi tu changes ta garde, tu lui montres que ça te gêne, alors autant essayer de trouver des tactiques, des coups que tu peux placer dans cette situation là, sans que ça te gêne, et qu’en fait sans qu’il s’en rende compte, tomber sur tes points forts.

    -Pourquoi ne pas changer de garde soi même??? Éventualité possible, mais se faisant tu réveilles son attention (reprendre au dessus en cas inverse) car là tu essayes une stratégie pour le gêner, donc son attention va redoubler, au pire il change de garde, pour contrer ta stratégie et là on revient au point de départ. Admettons qu’il ne le fasse pas: 2 cas de figures:
    -tu changes de garde rapidement et enchaines tout aussi rapidement, tu as toutes les chances de le prendre dans son changement de garde et ainsi prendre ses bras au milieu et ne pas placer ton mawashi, ou tout simplement être bloqué car il est devenu vigilant (risque de saisie de la jambe à ce niveau là, en plus)
    -Tu le laisses se mettre en place tranquillement avant d’attaquer mais tu prends 2 risques celui qu’il ne soit pas à l’aise dans cette garde et qu’il change, donc c’est mort (pour rappel toi non plus tu dois pas l’être puisque tu n’es pas dans ta “bonne” garde) et comme déjà dit en provoquant la chose tu as éveillé son intérêt et donc sa vigilance, donc il s’attend à quelque chose, et un mawashi geri aussi téléphoné que celui ci, a peu de chance de passer.

    -Pourquoi ne pas le faire en garde normale??
    Bha si tu relis ton article, c’est évident, parce que tu vas faire le tour de la maison lol et c’est un coup un peu téléphoné. De plus si tu décales ton pied d’appui dans cette version tu vas perdre de l’angle et donc beaucoup moins contourner la garde donc risquer d’atterrir en plein dedans. si tu ne le fais pas (décaler ton pied d’appui) tu retrouves un mawashi chudan normal, à faire en Haisoku en combat léger, ou compétition, pour ne pas faire mal dans le 1er cas, et dans le 2ème histoire de gagner de la longueur et éventuellement du bruit pour les arbitres, mais aucun dégâts. A faire Koshi quand on veut casser des cotes. mais le risque le plus probant sur ce type de coup est le fameux coude, que tout ceux qui l’ont donné plusieurs fois, ont déjà dû rencontrer. Personnellement mes ligaments croisés situés sur le dessus du pied ont été abimés à force de prendre ce coude de garde, et maintenant je ne peux plus prendre une calque sur le dessus du pied, sans que ça ne double de volume instantanément (merci les chaussons en compète maintenant lol). En conclusion dangereux pour sa propre santé!!!!!

    -Dernière question (ouf, enfin lol) quand tu parles des deux façons de frapper, en fait tu veux dire Keague et Kekomi, non?
    NON lol je parle de force de frappe, de plus y’a pas ces versions de frappe sur mawashi geri, me semble t-il!!! Lorsque je parle de frappe rapide je parle d’une frappe qui a l’effet d’un fouet, quand ça claque, le coup est déjà reparti, pour moi c’est la frappe la plus efficace (enfin c’est mon point de vue), car c’est celle qui a la plus grande onde de choc, dûe à la vitesse.
    Et la frappe pénétrante c’est la frappe qu’on trouve en casse, celle qui traverse, le point d’impact mental étant beaucoup plus loin que l’obstacle.
    Bien sur il en existe d’autres comme la frappe rebondissante, etc.. mais là il faut voir avec Hervé (Delage) il explique ça beaucoup mieux que moi!!! Tiens d’ailleurs il est stage à Dijon la semaine prochaine lol
    Donc rien à voir avec les formes techniques que tu as cité dans ta question.

    Voila, je vois que t’as réussi à me faire causer (c’est la plus longue tirade que j’ai écrit ici lol) et ça, sans même que tu me fasses boire un verre, c’est un exploit!!! Lol
    Faudra qu’on rattrape ça mdr

    Merci pour R1 (mon fils), j’espère surtout qu’il se fera vraiment plaisir et qu’il s’amusera (c’est essentiel pour les enfants), car il est ressorti vraiment frustré la semaine dernière!! Pis tu sais tu peux aussi me souhaiter bonne chance, moi je fais les katas en sénior et vétéran.
    Moi aussi j’aime m’amuser!!! lol

    • kamikaze permalien

      Petit ajout:
      -Frappe rapide= frappe sèche en boxe

      -Frappe pénétrante= frappe lourde en boxe

      Je pense que ça sera plus visuel pour tout le monde comme ça

    • Salut Kamikase,

      Merci pour ton explication très détaillée.
      Tu es beaucoup plus pédagogue que tu ne le prétends finalement 🙂

      Désolé pour les championnats de ce week-end, je n’ai pas pu venir. J’espère que ça c’est bien passé pour R1 et toi.

      Tu me raconteras ça !
      A+
      Bruno

  15. kamikaze permalien

    Posté par Bruno BandelierSalut Kamikase,

    Merci pour ton explication très détaillée.
    Tu es beaucoup plus pédagogue que tu ne le prétends finalement 🙂

    Désolé pour les championnats de ce week-end, je n’ai pas pu venir. J’espère que ça c’est bien passé pour R1 et toi.

    Tu me raconteras ça !
    A+
    Bruno

    Ho l’autre, héééé!!
    Vas-y tu m’insultes pas!!!
    Spèce de pédagogue, toi même!!
    lol
    T’as rien perdu pour ce WE, je me suis planté 2x dans mes katas car obligé de changer mon programme à la dernière minute à cause de mon genou qui tenait pas dans les sauts!!
    Quant à R1 il est passé à côté, pas dedans!! Pas grave!! Il a fait une super préparation, et la travil paye toujours à un moment où un autre!!

  16. kamikaze permalien

    Au fait Kamikaze ça prend toujours un Z lol

  17. Franck permalien

    Merci pour la vidéo cela m’a bien servi surtout par rapport à la phase d’armement de la jambe. Je pense que j’avais trop tendance à vouloir chercher de la force tout de suite alors que décomposer le mouvement rend les choses plus faciles à assimiler.

  18. Bonjours Bruno je viens de faire l’echauffement des hanches proposé dans une autre video.
    Car j’ai un soucis au niveau de mon mawashi geri.
    Je m’explique quand je donne un mawashi geri j’ai une douleur a la hanche de la jambe restée au sol comme un point au niveau de l’aine un peu comme si “j’allais trop loin”.
    Cette douleur est apparut recement lors de mes entrainements au dojo et plus j’inssiste plus la douleur est forte… Peu étre que cela vient du placement de ma hanche. Quand pensez vous ?
    Ps: Vos video sont trés interessantes je m’en sert regulierement pour “essayer” de m’ameliorer.

    • lampin jean lucien permalien

      Bonjour Coralie
      On imagine que tu veuilles faire Mawachi-geri ..pas en force..jambe droite , tu prends appui fortement sur ta jambe gauche , ….partons de la position classique… ton pied et cuisse droite montent parallèle au sol, jambe droite bien armée ; buste en aplomb jambe d’appuie ,au moment de pivoter tu lèves très légèrement ton talon gauche pour aider l’amplitude complète de la hanche …en principe pour un travail de hanche complet tu devras avoir ton pied gauche ou tes koshi dans le même sens de ton épaule arrière ,un pivot complet , une fois fouetté, tu ramènes le mollet sur la cuisse droite et tu reviens à ta position de départ ,dépose jambe droite derrière , une fois bien maîtrisé, tu n’auras aucun mal à pivoter moins , chercher sa respiration ,si tu ne lèves pas très légèrement ton talon d’appui, tu ne peux ouvrir complètement la hanche , et dans ton Mawachi penses rentrer dan la cible même fait doucement , ça aura effet de redresser et contrôler le tronc …exercice / le pied d’appui devra faire 90° et re 90° pour ramener tout comme au départ ..toujours s’échauffer les ishios- jambiers avant … On peut aussi s’entraîner avec un long bâton et faire étape par étape a+ ….et salut Bruneau… bon courage

  19. tissot permalien

    Bonjour,
    je mesuis inscrit et je n’arrive pas à télécharger les vidéos.
    Merci de me donner la solution
    Jacques

  20. ludovic permalien

    bonjour Bruno, depuis maintenant 2ans je te suit sur ton site et je revient souvent a tes explications , je me prepare pour ma ceinture noir pour le mois de mars et j’espere aussi passer dans la foulée le DAF

    nous fesons souvent des mawachi geri de face en kyon mais j’ai mal au bassin est ce que c’est normal?

    j’ai remarqué que dans le karaté traditionnel rare sont les coup de pied au visage surtout dans les katas, peut tu m’expliquer

    j’arrive a le levé au visage en combat mais je ne suis pas assez rapide,

    merci pour tes reponses a bientot

  21. zahir permalien

    Merci beaucoup maitre bruno on es entrain d’apprendre sur ton site c’est mon guide et vous etes ma reference ,je vien de decouvrire ton site et grace toi je suisentrain d’ameliorer mon karate a tres bien tot maitre