Mikazuki Geri, le coup de pied en croissant - Cours de Karaté en ligne
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Mikazuki Geri, le coup de pied en croissant

par Bruno Bandelier

Mikazuki Geri, Le coup de pied en croissantMikazuki Geri est le coup de pied en croissant…

c’est à dire que le pied décrit un arc de cercle (un croissant!) pour atteindre l’adversaire.

Cependant, même si la trajectoire du pied est circulaire et atteint l’adversaire sur le côté, Mikazuki Geri est très différent de Mawashi Geri.

Tout d’abord, il est beaucoup plus rapide à exécuter car beaucoup plus direct. Le coup de pied part également de la hanche, mais il n’y a pas de rotation complète du corps sur la jambe d’appuis, ce qui réduit de beaucoup le temps d’exécution.

Ensuite, comme il n’y a pas rotation sur la jambe d’appuis, on reste face à l’adversaire et non de côté comme dans Mawashi Geri.

Mikazuki geri, le coup de pied en croissant peut servir à frapper les flancs de l’adversaire, ou le visage, mais il peut également être utilisé pour dévier la garde ou pour bloquer une attaque.

Décomposition de Mikazuki Geri :

Comme pour toutes les techniques, l’énergie va partir du ventre (le Hara) pour déclencher une impulsion au niveau des hanches.

La jambe d’appuis devient très forte, comme si on s’en servait pour s’agripper au sol et on “tire”  l’autre jambe pour lui faire décrire un arc de cercle en direction de l’adversaire.

Il faut vraiment avoir la sensation “d’arracher” son pied du sol en “tirant” avec le ventre et en s’aggrippant sur sa jambe d’appuis.

Vous levez le genou tout en dirigeant votre plante de pied en direction de la cible.

Ensuite pour la fin du mouvement, vous devez avoir l’idée de fermeture en vous servant des adducteurs (muscles puissants situé entre les cuisses).
Votre pied vient frapper latéralement sur la cible mais sans qu’il y est de rotation de votre corps. Au contraire, au moment de l’impact, le corps se referme sur la jambe d’appuis. Les deux jambes travaillent comme un étau  qui se resserre d’un seul coup.

Si on fait le parallèle avec les bras, c’est la même sensation que quand vous frapper dans vos mains. Il y a une différence entre mettre une claque en pivotant (type claque de cowboy :-)) et frapper dans ses mains. Et bien c’est un peu la même différence qu’entre Mawashi Geri et Mikazuki Geri.

Pendant toute la trajectoire, le corps ne se tourne pas, il pivote légèrement mais vous restez face à l’adversaire. Les orteils sont tournés vers le haut et on vient frapper avec le dessous du pied.

Ce qu’il faut retenir, c’est cette idée de fermeture des jambes !

Après la théorie, la pratique : Le temps de vous échauffer (Mais au fait est-ce vraiment utile ces échauffements ? Je vous donne la réponse en vidéo !) et je vous retrouve tout de suite pour l’entrainement de Mikazuki Geri.


>>> Télécharger la vidéo

Voilà, j’espère que cet entrainement vous a plu. Si c’est le cas, partagez le avec des amis et laissez moi un commentaire ci-dessous.

A bientôt,
Bruno 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

mikazuki geri
[Total : 5    Moyenne : 3.2/5]
Déjà 24 commentaires laissez le votre ci-dessous !!! →

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS

*

Tags:
Separate individual tags by commas
  1. Ryu Hayabusa permalien

    apres la lecture de ton Blog Bruno , je vais pouvoir attaquer le Karaté en septembre en toute sérénité .

  2. Nassim Draguenov permalien

    ahh bien …..j’attender depuis longtemps que tu nous explique des techniques comme ca …cool bruno continu

  3. je ne sais pas si tu avais vu cette vidéo sur le forum

    • Fabrice Morel permalien

      Salut Johnny,

      Je te remercie pour cette vidéo complémentaire. C’est vrai que c’est exécuté différemment que Bruno. Mais enfin, il y a tellement de façon de faire un même mouvement en Karaté. Je me demande d’ailleurs s’il n’y a pas autant de Karatés que de pratiquants. Pour cela je reconnais tout le talent de maître Nishiyama autant que le tient.

    • Bonjour Johnny,

      Non, je n’avais pas encore vu cette vidéo, merci pour le lien.
      @Fabrice, je ne vois pas pourquoi tu dis que je fais différemment de Johnny ? Au contraire, je trouve qu’on fait justement le même Mikazuki Geri et qu’on l’explique un peu différemment, c’est tout.
      Il inciste aussi sur la différence avec la rotation et explique aussi que le mouvement de fermeture se fait au dernier moment. Mis à part le fait que j’oriente ma plante de pied vers l’adversaire dés le début ce qui a tendance à m’écarter le genou sur l’extérieur et arrondi un peu la trajectoire de mon pied, je ne vois pas trop de différences.
      @Johnny, si tu peux me faire une annalyse et me dire si tu vois de grosses différences avec ma façon de travailler Mikazuki Geri, je suis preneur.

      Merci et bonne journée,
      Bruno

      • Fabrice Morel permalien

        Bonjour Bruno,

        Je suis désolé, j’avais surement mal vue. En fait, j’avais cru que le Mikazuki-geri de Johnny est différent parce qu’il m’a semblé sur sa vidéo l’effectuer avec une plus grande élévation du genou.
        Par conséquent il semblait déployer sa jambe plus tardivement que la tienne. C’est peut-être tout simplement parce qu’il est plus souple que toi.
        Cette différence de perception provient surement du fait que j’avais mal compris le mouvement d’un Mikazuki-geri.
        Je pense que selon l’instant qu’on déploie la jambe le coup de pied n’est pas le même et n’a pas la même efficacité.
        Mais enfin ce n’est que mon appréciation personnelle. Pardonne mon ignorance, je ne suis que ceinture bleue avec une expérience d’à peine 2 ans. Je ne cherche qu’à comprendre.

  4. Olivier permalien

    Bonsoir Bruno, sûr le mikazuki- gerie dans le kata heian sandan on peut présenter une variante à partir de ryoken koschi gamae, on frappe mikazuki-geri ou fumikomi ensuite empi uke puis uraken uchi donc pour te dire que dans ce kata il y a mikazuki côté gauche !!

    Désolé Bruno, j’espère que tu ne seras pas faché ??!!

    Ouss !! Olivier l’Alsacien .

    • Bonjour Olivier,

      Aucune raison d’être faché, au contraire. C’est vrai qu’il y a un Mikazuki Geri à gauche dans Heian Sandan suivant la variante.
      Merci d’avoir corrigé.

      A+
      Bruno

  5. je ne sais pas si tu avais vu cette vidéo sur le forum

  6. Fabrice Morel permalien

    Excellent! J’adore ce coup de pied. Je l’utilise souvent en combat. Il surprend toujours l’adversaire. Je trouve que c’est un des coups de pieds les plus faciles à exécuter. Par contre en blocage c’est un peu délicat. Pourtant il semble que ce soit sa fonction première.

  7. En fait un mikazuki n’est rien d’autre qu’un aschi barai jodan, la trajectoire doit etre le plus direct possible et le changement de direction à la fin.
    Le coup de la fermeture est une bonne explication mais il ne faut pas ouvrir pendant la phase d’armement.
    Sur ma vidéo je montre lorsque mon partenaire met un résistance, si je suis de cotes, on est pas dans un bon shéma musculaire, le départ de mikatzuki est identique au mae géri, c’est la différence entre ce que tu montre. Cela dis lorsque tu le fait vite du gauche surtout, tu ne fait pas trop la faute.
    a+

    • Salut Johnny,
      Merci pour tes explications, clairs et nettes 🙂
      Est ce que tu orientes ton pied au départ ou alors tu le laisses plante vers l’avant et tu le tournes seulement au dernier moment ?
      A+
      Bruno

  8. romuald permalien

    je l’ai utiliser lors de mon shodan (que j’ai obtenu) pour le bunkai de heian sandan.coup de pied très intéressant, j’essaierai un combat, j’ai vu que cela été efficace d’après Fabrice. A+

  9. mamour permalien

    vraiment tes cours sont très pertinents mais malheureusement je me connecte dans une et les vidéos sont criptés .Néanmoins merci des explications détaillées

    • Bonjour,
      Mes vidéos ne sont pas cryptées. C’est bizarre, laquelle tu n’arrives pas à lire ? C’est surement un problème technique.
      A+
      Bruno

  10. dernier moment, comme pour un shuto, agé uké etc… c’est le même principe
    a+

  11. sautanier permalien

    bonjour, vous expliquez tres bien en ce sens que vous decomposer bien les techniques…
    votre site est est super

  12. BALLADYNA permalien

    SUPER.

    @Fabrice (quant aux différences):
    “L’art martial ne doit donc pas
    être trop restreint car pour être considéré en
    tant que tel il doit laisser au pratiquant sa
    propre liberté. Les bases de l’art, katas et règles
    ne doivent être là que pour encadrer et
    permettre d’acquérir une base.
    De cette base /le pratiquant/ doit trouver sa propre
    voie qui s’adapte le plus à sa morphologie, sa
    personnalité, son état émotionnel… Le
    meilleur exemple est certainement celui du
    wushu chinois ou l’élève est amené à créer ses
    propres figures, les figures “taos” n’étant là que
    pour lui donner une base”.
    (“L’Art de la Voie”, cité sur ce site par Bruno…)

  13. Ça me fait penser que le mieux est de se sentir comme un animal: se sentir naturel(le) dans chaque posture possible – la plus torsadée, érigée, twistée, inimaginable…
    (et du coup, pourquoi pas?)
    Je crois d’ailleurs que c’est incontournable, dans chaque Art Martial…

  14. Frédéric Maziere permalien

    pour se sentir mieux dans les postures il faut les travailler le plus souvent possible et pour quelle deviennent puissante , ça demande un sacré travail ! le coup de pied en croissant de lune peut s’avérer un réel atout ! il peut devenir une attaque surprise et aussi une bonne défense contre les coups de couteaux ! il est aussi utilisé en forme de balayage,un véritable potentiel !
    les animaux sont une immense source d’inspiration pour trouver de nouvelle riposte et attaque !
    il faut rester simple et réagir instinctivement tout en étant expérimenté par nos recherche et nôtre travail sur toute les formes de combat .

  15. très bon et beau coup de pied ,plus il est bas, hauteur du genou adverse ,plus il est rapide ,moins efficace avec jambe avant .. la pression forte tout de même sur la jambe d’appui ,fait perdre un temps pour un autre coup de suite derrière , mais un yoko est bien désigné à la dépose du pied qui fait mikazuki ..aussi ne pas louper son mikazuki …je le préfère donc bas ..