Les quatre étapes de l'apprentissage Karaté-Blog.net
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Les quatre étapes de l’apprentissage

par Bruno Bandelier

4-etapes-apprentissageLes 4 étapes de l’apprentissage

Avez-vous des problèmes pour retenir vos techniques de karaté ?

Est-ce que, durant vos études, vous avez entendu parler des quatre étapes de l’apprentissage ?

Cela ne concerne pas uniquement le karaté. Vous retrouverez ces phases d’apprentissage dans tous les domaines que vous souhaitez étudier.
L’important, dans ce système, est de savoir à quelle étape vous êtes dans l’apprentissage.

Voyons quelles sont ces quatre phases :

première étape :  Inconscient Incompétent

Vous ne savez pas que vous ne savez pas.
Prenons le cas de la relation de votre grand-mère avec Heian Shodan.
Tant que vous ne lui dites pas ce qu’est Heian Shodan, elle n’est pas au courant que ça existe donc elle ne sait pas qu’elle ne sait pas.
Votre grand-mère n’a pas les compétences et n’a pas conscience de ce manque de compétence.

Si vous n’avez jamais entendu parler de patin à roulettes, vous ne savez pas que vous ne savez pas faire du patin à roulettes. Vous n’en avez même jamais entendu parler.

Deuxième étape : Conscient Incompétent

Vous savez que vous ne savez pas.

Revenons à votre grand-mère. Maintenant, si vous lui demandez : “est-ce que tu sais faire Heian Shodan ?”
Elle n’a jamais fait de karaté et elle ne sait même pas ce que ça veut dire “Heian Shodan”. Mais votre grand-mère réalise son manque de compétence dans ce domaine.

A cette phase, elle a assez de connaissance pour se rendre compte qu’elle est incapable de comprendre ou de faire  Heian Shodan.

Une fois que vous savez que vous ne savez pas faire, vous êtes à l’étape numéro deux.
Vous devenez : “consciemment incompétent”. Vous savez que vous ne savez pas”.

Si on reprend l’exemple des patins à roulettes, un fois que vous montez dessus, là, vous savez que vous ne savez pas en faire.

Donc là, vous avez deux solutions.
Soit vous vous dites : “je ne sais pas, ça ne m’intéresse pas et je n’ai pas envie d’aller plus loin”.
Soit vous décidez d’apprendre.

Troisième étape : Conscient Compétent

Vous avez décidé de passer dans une phase d’apprentissage. Vous allez commencer à apprendre.
Vous venez, par exemple, d’apprendre Heian Shodan. Voilà, vous êtes là, mais à chaque technique vous vous dites “il faut que j’aille à gauche, c’est derrière, je me retourne, etc.”.

Vous savez le faire mais il faut que ça reste conscient. Voilà, vous êtes compétent. Donc, vous êtes dans la phase numéro trois. C’est-à-dire que vous êtes compétent, mais conscient.
Vous savez le faire, mais vous êtes quand même obligé d’y réfléchir pour le faire.
Vous ne faites pas ça sans y réfléchir.
Vous vous engagez dans le processus conscient d’apprentissage de Heian Shodan que vous ne saviez pas faire. Vous en savez assez pour comprendre et parler en connaissance de cause de Heian Shodan  mais vous n’avez pas encore assez d’expérience pour le faire de la manière la plus efficace.

Quatrième étape : Inconscient Compétent

Être compétent, mais sans avoir besoin de réfléchir, c’est, par exemple, faire vos lacets.
Vous n’avez pas besoin de penser pour les faire. Vous ne réfléchissez plus quand vous faites cela. C’est-à-dire que vous faites les choses sans avoir besoin d’y réfléchir.
Quand vous apprenez quelque chose en karaté, c’est vers cette étape numéro quatre que vous devez toujours tendre. Ça doit être votre objectif.

Quand vous apprenez un kata, le but n’est pas seulement de l’apprendre.
Une fois que vous le connaissez votre kata, vous êtes compétent, mais conscient.
C’est-à-dire que pour le faire, vous devez réfléchir : “Il ne faut pas que j’oublie le marteau,etc.”
Vous êtes compétent parce que vous savez faire votre kata mais vous êtes obligé de réfléchir.
Il faut donc le refaire, le refaire, de manière à ce qu’après vous n’ayez plus besoin de réfléchir.
Si vous arrivez à faire votre kata sans avoir besoin de réfléchir, même si ça fait six mois que vous ne l’avez pas fait, alors là, vous devenez compétent inconscient.
Et c’est seulement à ce moment là que vous arrivez à faire vos katas en les vivant comme si c’était des combats.
Votre esprit n’est pas pris par : “il faut que j’aille à gauche, il faut que j’aille à droite, il faut que je lève mon bras”
Votre esprit n’est pas là. Votre esprit, il imagine des adversaires et vous êtes sur eux.
Et c’est à ça que vous devriez arriver.
En karaté, ne dites pas : “c’est bon, je sais, c’est fini ”
Vous devez sans cesse vous dire : “non, je ne sais pas assez!”.

“Je sais faire mon kata, mais ça ne suffit pas !”. Il faut que vous deveniez compétent inconsciemment, sans avoir besoin de réfléchir.
Vous apprenez, vous continuez, vous progressez, vous insistez jusqu’à ce que le geste s’intègre dans votre corps et dans votre esprit. Il est rentré dans votre mémoire à long terme et dans votre peau.
Du coup, le geste devient automatique et vous devenez compétent inconscient.
Vous savez le faire naturellement. Il semble naturel mais, en fait, ce n’est pas tout à fait le cas puisque c’est vous-même qui avez appris et insisté pour que ça ait l’air d’être naturel.
Pour terminer, il faut penser à arriver à cette quatrième étape mais tout doucement en insistant bien et en persévérant.

Prenez du recul

Prenez également le temps de réfléchir à votre façon d’apprendre.
Que ce soit en karaté ou même en dehors, quand vous apprenez quelque chose, essayez de savoir dans quelle phase vous êtes. En général, on est à la troisième ou à la quatrième étape.

Je vois beaucoup, par exemple, de ceintures marrons qui vont apprendre Tekki Shodan, et puis qui restent dans la phase numéro trois. Ils vont le faire pendant deux ou trois cours parce que le professeur, cette année-là, va faire trois à quatre cours de suite sur Tekki Shodan.
C’est un cas typique : l’élève vient en cours refait Tekki Shodan et ne le fait plus après. Il ne revise pas non plus chez lui et ne l’apprend plus. Un an après, qu’est-ce que vous croyez qu’il s’est passé ? Le cerveau, a tout balayé, c’est bien propre dans sa tête. Et comme à chaque fois, le professeur doit lui réapprendre Tekki Shodan.
Pourquoi ? Parce qu’il n’a jamais été compétent inconscient : il est à chaque fois, dans la phase où il est compétent mais il réfléchit encore.
Votre objectif en karaté, ça doit être de devenir compétent inconscient pour tout ce que vous apprenez. Votre but, c’est de ne plus avoir à réfléchir pour faire vos techniques ou vos katas.
Je vous parle surtout des katas, parce que, souvent, on n’aime pas les apprendre.
Mais c’est en apprenant les gestes moteurs et en ayant les automatismes des katas que vous pourrez transformer votre kata en bunkai ou en application. Tout cela parce que le geste sera automatisé.

Voilà les amis, je vous souhaite une bonne journée et j’attends vos commentaires car ce sujet me passionne et j’aimerais connaître vos expériences en matière d’apprentissage.

Comme d’habitude, je vous ai préparé une vidéo dans laquelle je vous explique tout ça en détail. A tout de suite.

A très bientôt.

Bruno

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

CHAOLINE DU KARAT, les parti sensible dune persone dans le Karate, comment bloquer des coups de karate, DONNE DE KUNG FU CHINOIS KARATÉ, meilleur karateman, photo frances karateka, Photos des position de carteS ou chine du position shotokan, posture latérale écartement taekwondo, programmes de passage de ceinture shotokan, SHAOLINE DU BOUDDHA EN KARAT
[Total : 8    Moyenne : 4.3/5]

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS

*

Tags:
Separate individual tags by commas
  1. enrique permalien

    je lis et je regarde souvent ce que tu ecrit..j aime assez ce que tu dis des 4 etapes est aussi vrai dans tout..j ai 57 ans.2 infarctus du myocarde..plus 1 AVC..j avais arreter le karate en 2000 apres 23 ans de pratique suite infarct…mais l avc ma fait mis remetre au moins pour entrainer mon fils…mais le cote gauche a bien du mal a se remettre (hémiplégie) fait la loi..c est bien ce que tu fait ca donne envie..Merci

    • Comme chacun est unique, il est possible que les choses s’arrangent mieux que ce que l’on vous annonce ? du moins je vous le souhaite !
      Peut-être pourriez-vous pratiquer les katas comme du taichi ?

      • enrique permalien

        mon apprentissage du Karate a ete tres standard, mais pas du standard d’aujourd’hui..mon prof expliquais la philo du japon..la langue et la philo Zen…30 minute par cours 3ou 4X/semaine..
        moi j adorais les katas .. j’aime toujours les pratiquer et effectivement de maniere special genre taichi..et j ai meme reussi a les faire apprécier a des jeunes en Mma..comme quoi.mon avis est que : on ne doit pas dissocier,le karate de ses origines (okinawa) .pour comprendre,comment et pourquoi le karate doit etre enseigner en art martial apres le sport..dixit M Itosu..Les katas transmettes la technique et l esprit de celle ci..bien fait ils construisent tout le corps..moi pour ma reeducation j utilise ces katas. surtout les avances..Merci pour cela aussi.

    • Bonjour Enrique,

      Tu as raison d’utiliser les kata pour ta rééducation. Je pense que le karate et les kata en particulier est vraiment excellent pour retrouver une mobilité et travailler la coordination des gestes. Je suis sûr que ce travail va te permettre de progresser et en plus en te faisant plaisir.
      Les kata en mode Tai Chi, c’est très bien aussi. Perso, je m’en sert parfois pour faire mes échauffements.
      Bonne récupération et à bientôt.

      Amicalement,
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Karaté et self-défenseMy Profile

  2. Nous sommes le résultat déjà d’apprentissage et parfois apprendre c’est désapprendre pour faire autrement. Suite a un coup de pied au genoux (kung-fu oriente selddefense , hihi) j’ai eu la jambe dans le platre. J’ai constaté que ce que nous faisons est appris mais que cela est géré par une partie du cerveau qui n’a pas besoin du conscient et de l’intellect trop lent. En fait on eduque dans les ans le corps, le cerveau et les fd compliquent les choses……

  3. Flo permalien

    C’est une très bonne explication et très juste.
    On n’a un peu trop tendance à penser que la mémoire nous fait défaut alors que ce serait plutôt le manque de travail.

  4. bertrand permalien

    bonjour Bruno,

    ton article sur la compétence et la conscience est extrêmement intéressant. Une fois expliqué, tout devient évident. Jusque-là, nous étions inconscients incompétent, mais tout va changer désormais. Merci de faire toutes tes recherches et de nous les faire partager.

    Bertrand