Choku Zuki, le coup de poing fondamental - Cours de Karaté en ligne
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Votre 1ère technique de poing : Choku Zuki

par Bruno Bandelier

Choku Zuki, coup de poing fondamental en KaratéChoku zuki est le coup de poing fondamental :

C’est en général la première technique que l’on enseigne dans les dojos, et certainement la technique qu’on ne cessera de perfectionner tout au long de sa vie de karatéka. C’est vraiment une technique fondamentale d’où découlent beaucoup d’autres comme Nukité, Ura Zuki, Tate Zuki…

Bref, croyez moi, travaillez sans cesse votre Choku Zuki.

Tout votre corps se forgera, ainsi que votre esprit. Vous deviendrez plus fort, plus stable, plus précis grâce au travail de Choku Zuki.

Nous allons maintenant décomposer Choku Zuki

Décomposition de Choku Zuki :

Pour ne pas faire d’erreur dans mes explications entre la gauche et la droite et ne pas vous embrouiller l’esprit, je vais choisir par exemple de vous expliquer Choku Zuki avec le poing droit. L’autre côté étant équivalent, vous saurez faire le parallèle et adapter l’explication au côté gauche.Ikité en Karate

Le poing droit donc, part de la position Ikité, contre la hanche, la paume tournée vers le haut.

Comme pour beaucoup de technique en Karaté, si ce n’est pas toute, la technique ne va pas partir du poing, mais du centre du corps : on va imprimer une rapide rotation des hanches de droite à gauche (La hanche droite avance, la gauche recule). Attention, cette rotation n’a que très peu d’amplitude, c’est plus une vibration qui va se propager au tronc et entrainer le bras droit vers l’avant et le gauche vers l’arrière. On laisse alors partir le poing droit vers la cible avec une trajectoire rectiligne, le coude serré au corps. Dans le même temps, le poing gauche revient en arrière vers la hanche (Ikité). On veillera à garder les épaules baissées et détendues. Le mouvement s’arrête net à l’impact après une rotation du poignet. On termine avec la paume du bras droit tourné vers le sol et celle du bras gauche tourné vers le haut. Lors du kimé, on contracte fortement les abdominaux, le dos (Omoplates collées) et les dorsaux (muscles sous les aisselles.) afin de bien verrouiller les bras dans l’articulation des épaules.

Le bras n’est jamais totalement tendu. Le coude reste toujours légèrement plié pour protéger l’articulation qui ne doit jamais arriver en butée.

Kentos frappe avec les phalangesOn frappe avec les Kentos (articulation entre le métacarpe et les phalanges de l’index et du majeur)

Choku Zuki peut se travailler au sac ou au Makiwara (Poteau de frappe). Mais si vous débutez, je vous déconseille ce type d’entrainement, car vous allez vous focaliser sur votre poing, alors que votre Zuki doit littéralement “sortir” de votre ventre (Hara).

Il vaut mieux travailler dans le vide et bien apprendre à canaliser toute son énergie dans le poing qui frappe. Ainsi vous perfectionnerez votre Kimé et votre stabilité.
Par contre n’oubliez pas de verrouiller vos articulations au moment du kimé car lors du travail dans le vide vous risquez des lésions si vous laissez vos articulations venir en butée.

Voilà, j’espère que vous aurez compris que Choku Zuki est vraiment essentiel pour votre entrainement en karaté. Quelque soit votre niveau, vous devez travailler votre Zuki le plus souvent possible.

Tout le Karaté est résumé dans cette technique, elle est la technique fondamentale

Voici maintenant la vidéo que je vous ai préparée sur Choku Zuki, je vous montre tous les détails et vous explique les erreurs à ne pas commettre avec des exercices pratiques pour votre entrainement.

à tout de suite 😉

 (N’oubliez pas de vous échauffez avant grâce aux conseils que je vous donne dans l’ABC des échauffement , mon livre à télécharger gratuitement ;-))


>>> Télécharger la vidéo

Donnez moi votre avis dans un commentaire ci-dessous !

A bientôt
Bruno

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Choku Zuki, technique de karaté, karaté coup de poing, kento karate, comment donner frapper au karate, comment dir un cou de point en karater, comment apprendre le karate cours?, coup de poings travail entraide, choku zuki traduction, choku tsuki
[Total : 20    Moyenne : 4.5/5]
Comment Tags : 88UA
Déjà 42 commentaires laissez le votre ci-dessous !!! →

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS

*

Tags:
Separate individual tags by commas
  1. stephane permalien

    Bonjour,

    merci pour cette vidéo très claire et pédagogique.
    je retrouve beaucoup d’éléments que je pratique, et que notre professeur nous enseigne également.
    C’est plutôt sympa d’avoir pris le temps de se filmer et de partager.
    Je reviendrai sur ce site.

  2. showren permalien

    Salut Bruno 😉
    J’aime bien ta vidéo. Elle explique bien l’intérêt de parfaire cette technique car la notion de “vibration” et de travail de la hanche dont tu parles on les retrouvent dans quasiment toutes les techniques des membres supérieurs.
    Par contre tu parles des risques du travail sur sac, mais tu parles pas (dans le texte comme dans la vidéo) des risques du travail dans le vide. Je parle ici des potentielles lésions qui peuvent advenir sur les articulations. Tu “abordes”, seulement dans la vidéo, les risques pour l’épaule si elle n’est pas verrouillée vers le bas, mais tu ne parles pas du coude.
    Hors, il me semble (et pour en avoir fais les frais plus jeune faute de mise en garde de la part de mon prof de l’époque) que travailler “trop fort” dans le vide peut être néfaste pour les articulations. J’entend par “trop fort” d’arriver jusqu’à la butée articulaire du coude qui le met en hyper extension.
    Même encore aujourd’hui, quand je travaille les membres supérieurs avec mes élèves, je ressens encore des douleurs alors que, maintenant, je met de la “réserve” quand je travaille dans le vide.
    Cela vaudrait peut être le coup de mettre un avertissement (au moins dans le texte) sur la nécessité de doser sa puissance dans le vide… Après ce que je dis n’engage que moi 😉
    Encore bravo pour ta pédagogie !
    @ Bientôt !
    Nico

    • Bonjour Nico,
      Ta remarque est vrai concernant le travail dans le vide et les risques de lésions si on ne verrouille pas les articulations.
      Je viens de modifier un peu l’article pour prévenir les lecteurs des risques. Merci de m’avoir fait cette suggestion.
      Amicalement,
      Bruno

  3. Fabrice permalien

    Bonjour,

    Une question que je me pose en regardant cette vidéo. Pourquoi faisons-nous Hikite à la hanche? Alors que dans les formes plus anciennes du Karaté d’Okinawa cela se faisait plus haut. Notamment, au niveau des côtes flottantes. Et même davantage pour ce qui était de Choki Motobu.
    Le fait de placer Hikite à la hanche permet-il plus de puissance?

  4. pat permalien

    Très pédagogique, mais vidéo un peu trop longue. 10 min si adapté serait à mon avis le format idéal. Cependant, c’est un très beau et complet travail que vous que vous expliquez là. Sans oublier le travail en club qui nous permet de nous cooriger mutuellement entre plus et moins gradés. Merci encore d’exister et de partager votre savoir en toute simplicité.

    • Bonjour Pat,

      Trop longue? C’est une vidéo d’entrainement. Enfiler le kimono pour 10 minutes, ça me parait un peu court au contraire.
      En général, j’essaye de donner le plus de détail technique et de conseils en début de vidéo et ensuite c’est de l’entrainement pure, mais j’ai du mal à faire plus court.

      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Karaté Kata : les 30 Katas du ShotokanMy Profile

  5. Fabrice permalien

    Je trouve vraiment que c’est la technique de poing fondamentale. Et je me demande même si ce n’est pas la technique la plus fondamentale du Karaté.
    C’est en mettant en application cette vidéo que je m’en suis rendu compte.
    Je pense que c’est de par sa forme qui est simplifiée au maximum. Ce qui facilite l’étude des bases fondamentales du Karaté.
    Je trouve que c’est le bon support pour mettre en pratique les techniques de souffles propre au Karaté. Et par se souffle y travailler le Kiai.
    Par exemple, j’inspire lentement par le nez tout en gonflant mon ventre. Et j’expire en force par la bouche en laissant naturellement se dégonfler mon ventre. J’essaie par se biais de coordonner mon souffle et ma technique de Choku Zuki.
    Il ne faut toutefois pas oublier de commencer par un expiration afin de se vider de l’air vicié.
    Après m’avoir bien entrainé à cela, j’expire mon Kiai d’une manière forcé comme par l’expiration. J’ai choisi le “Haaa…”. Car le son “A” ouvre la glotte alors que le “I” aurait plutôt tendance à la fermer.
    Je donnais ces exemples pour illustrer mon expérience de cette techniques. Mais je pense que ce choku Zuki peut vraiment constituer le support idéal pour travailler toutes les bases du Karaté. Travail du tronc, des hanches, des épaules, du “Hara” et bien d’autres etc…
    On peut même remplacer le Hachiji-dachi par Shiko-dachi pour travailler nos ancrages au sol.

    • Bonjour Fabrice,

      Tu lances là un débat intéressant :
      Peut-on travailler efficacement son Kiai sur Choku Tsuki et Est-ce la technique la plus appropriée ?
      Personnellement, je trouve que tu as raison, Choku Tsuki, de part sa simplicité, permet de se concentrer sur les fondements même de la technique et sur les bases du Karaté.
      Par contre, je ne suis pas tout à fait d’accord concernant le Kiai et le choix du “Haaa…” et de l’ouverture de la glotte.
      En effet, je pense que pour conserver une pression interne au moment du Kimé, il ne faut pas chercher à ouvrir complètement la glotte.
      Les marins quand il tirent sur une corde font : “Ho! Hiis!” et non “Ho! Haas!”
      L’idéal, à mon avis, au moment du Kiai est d’adopter la respiration de type Ujjayi (le souffle victorieux) que les Yogi connaissent bien et qui permet de former une “valve” à l’arrière de la glotte, un peu comme une soupape.
      Les trois diaphragmes que sont la glotte, le diaphragme respiratoire et le plancher pelvien doivent se combiner pour créer une pression interne à l’arrière du tronc et ainsi améliorer la stabilité du corps.
      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Karaté Kata : les 30 Katas du ShotokanMy Profile

      • Fabrice permalien

        Bonjour Bruno,

        Pour le choix du Haaa… en Kiai, je me suis basé sur un article trouvé sur internet. C’est un article publié par une école de Goshin-budo. Ce serait un art martial fondé par le maître de Karaté Soke Shogo Kuniba qui fut un des rares 10ème dan de Karaté au Japon.
        Pour le Ho! Hiis! des marins. Je ne pense pas que ce soit la même chose car ils leur faut tirer et non pas frapper. De plus, il doivent maintenir l’effort. Ce qui n’est pas le cas lors d’un tsuki.
        Enfin pour la respiration de type “Ujjayi”, je ne pense pas que les techniques de respiration yoga soient les mêmes que celles du Karaté. J’ai même lu quelque part que c’était l’inverse de celle du Karaté et du Zen. Même si le Zen est issue du Dyana indien en passant par le Ch’an chinois influencé par le taoïsme.
        J’avoue mon ignorance en la matière, tu as peut-être raison. La question mérite d’être approfondit.
        La respiration en Karaté est fondamentale et une des clefs de voute du Karaté depuis ses origines. Il serait même judicieux d’y consacrer un article, voir même une courte vidéo pour la respiration abdominal. Cela peut se pratiqué seul chez soi. Et de plus la respiration est à la base du Kiai. Indispensable dans la pratique du Kihon et des Katas.
        Je te laisse le lien de l’article relativement à la respiration par l’école de Goshin-budo. Tu pourras t’en faire une idée.
        http://www.goshinbudokai.fr/respiration.html

      • Ce que j’ai voulu expliquer, c’est qu’il ne faut pas ouvrir la glotte au moment du Kiai, sinon ça fait comme une cocotte minute lorsque tu retires la soupape, toute l’énergie s’en va d’un seul coup.
        Or nous on veut que l’énergie soit transmise à la technique et non évacué par la bouche.
        En maintenant la glotte juste légèrement ouverte comme dans Ujjayi, on contrôle la pression interne dans la cavité abdominale et thoracique.
        On ouvrira la glotte en grand juste après l’impact au moment de la décontraction.
        A+
        Bruno
        Article récent de Bruno Bandelier : Heian Yodan : Le kata aux 5 coups de piedMy Profile

  6. Fabrice permalien

    Merci Bruno,

    Effectivement, je comprends mieux maintenant. Je n’avais pas vue ça comme ça. Mais c’est vrai que c’est évident expliqué de cette façon.
    Maintenant j’aimerais savoir comment pratiquer correctement la respiration et le Kiai en Choku Zuki? Je pense que c’est vraiment crucial.
    Tu as déjà apporter des éléments de réponses ci-dessus. Mais ce n’est pas facile à mettre en œuvre. Pourrais-tu nous fournir de la documentation là dessus. Ou encore mieux écrire un article complet sur le sujet, voir avec une petite vidéo pour l’illustrer?
    Encore merci Bruno, tu viens vraiment de m’éclairer.

    • Oui, j’y ai pensé à faire un article et une vidéo, mais c’est assez complexe et je ne voudrais pas me planter. Je suis toujours dans la phase d’étude. Mais ça viendra.
      Pour reprendre ton choix du “Haaa”, j’ai analysé un peu mon propre Kiai car comme toi, j’ai plus une intonation dans les A que dans les I et c’est un peu contradictoire avec ce que je t’ai écris avant.
      En fait je me rend compte que je fais : “HIHAAA!” Le son I est présent jusqu’à l’impact, puis ça se transforme en son A quand je laisse échapper l’air au moment du relâchement.
      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Karaté Kata : les 30 Katas du ShotokanMy Profile

      • Fabirce permalien

        D’après ce que j’ai lu, le son “H” exprimerait l’expiration forcée et brève. Le son “I” la fermeture de la glotte. Et le son “A” son ouverture.
        Tout est expliqué dans l’article dont je t’ai mis le lien ci-dessus.
        Depuis je suis aller vérifié sur le net ce qu’est l’Ujjayi”. Et j’ai retrouvé avec étonnement le “Haaa” sur un site qui lui est consacré.
        Voilà le lien: http://fr.ashtangayoga.info/la-pratique/bases/la-respiration-ujjayi/
        Ensuite j’ai vérifié ce qu’est la respiration pour le Karaté. Et sur un site, j’ai trouvé un texte inspiré par Kenei Mabuni, le fils du fondateur du Shito-ryu (Kenwa Mabuni). Ce texte traite le sujet de manière complète. Et il est encore fait mention de ce son “Haaa”.
        Voilà le lien en question:
        http://shitoryuquebec.org/techniques/respiration/
        Les méthodes de respirations ont toujours fait partie du Karaté et proviennent de la Chine ancienne.
        Par contre les notions de Kiai et de Kime proviennent du Shurite. C’est Sokon Matsumora qui les transposa au Karaté d’après les enseignements de l’école de Ken-jutsu Jigen-ryu.
        Et pour comprendre mieux ces notions on pourrait reprendre ces notions directement à leurs sources. Voilà une dernière vidéo pour savoir ce qu’est le Kiai pour l’école de sabre Jigen-ryu:
        http://www.youtube.com/watch?v=YVSONNESfyE
        D’ailleurs on y voit des pratiquant frapper des branches avec des bouts de bois. Il parait que c’est de cela que Matsumora s’inspira pour la pratique du Makiwara.
        Si tu veux en savoir davantage sur le sujet, je te conseille le livre “L’histoire du Karaté-do” de Kenji Tokitsu. C’est un maître du Shotokan qui sait parfaitement comment expliquer la façon dont c’est constitué le Karaté.

      • Fabrice Morel permalien

        Salut Bruno,

        Je me permet de revenir sur cette question de Kiai. Car je viens de lire une biographie de maitre Harada qui est forte intéressante.
        Dans cette ouvrage il y a un passage rapporté par Harada où il est question de G. Funakoshi et de son Kiai .
        Je te cite le passage en question: “On raconte que le vieux maître frappait le makiwara mille fois par jour, poing gauche et droit avec légèreté tout en lançant un léger “Hoi”.”
        J’ai trouvé cette anecdote intéressante moi qui me suis toujours demandé comment effectuer correctement le Kiai.
        Je considère G. Funakoshi comme une référence de premier plan concernant le Karaté.
        Et par conséquent ce son “Hoi” n’est vraiment pas très loin du son “Haa” dont je t’avais déjà parlé. Mais enfin à chacun son Kiai. L’important pour moi n’était que de te faire part de cette anecdote, tellement son rares les références sur ce fameux son de Kiai.

        Bien à toi!

  7. bonjour bruno

    merci pour cette vidéo très claire, j’apprends vite je me débrouille pas mal c’est grasse à vous je profite car c’est une bonne occasion
    d’avoir un prof comme vous,”gedan barai” tres bon video bien expliqué merci je suis contant salut.

  8. J’aime bien ta vidéo de choku zuki elle est bien expliqué je te remerci

  9. Merci pour la vidéo,
    très claire comme le reste.

  10. MAUFRAS permalien

    Bonjour,

    Je souhaiterai savoir comment travailler l’explosivité pour le jodan, shudan et gedan.

    Merci.

    Jonathan

  11. Isabelle Henry permalien

    Le “Oï Zuki” n’est pas la 1ère technique ??? 😀

  12. Bonjour Isabelle, Non pour savoir faire Oizuki, il vaut mieux apprendre d’abord à faire ChokuZuki car c’est le coup de poing fondamental. On ajoute ensuite le déplacement en faisant OiZuki

  13. jeff permalien

    Bonjour Bruno,
    je découvre tout juste ce trés bon blog,ta pédagogie est simple et naturelle,on est obligé de comprendre!!!
    Juste une idée à te soumettre,pourquoi ne pas classer les techniques à apprendre par ceinture sous forme de programme pour suivre une progression?
    Sinon surtout ne change rien à ta façon d’expliquer!!
    Un GRAND MERCI,
    Jeff

    • Bonjour Jeff,
      Ton idée de classer les techniques en fonctions des ceintures n’est pas trop possible, je pense.
      Pourquoi? Parce que un Zuki, par exemple, est à travailler tout le temps, quelque soit son niveau.
      Chacun doit revenir sur chaque technique tout au long de sa vie pour les peaufiner et pour y découvrir des facettes différentes.
      Mes vidéos sont décryptées différemment suivant que vous êtes débutants, ceinture noire, 5ème dan… Comment pourrais-je classer Oizuki dans les ceintures blanches alors que Maître Funakoshi l’a travaillé tous les jours de sa vie et estimait qu’il avait encore à apprendre?

      Par contre, oui je peux faire des programmes, et d’ailleurs il y a le programme débutant, et tu peux aussi técharger le fichier des passages de grade, il y a une liste des techniques à connaitre par ceinture.
      En espérant t’avoir aidé.
      Bruno

  14. jeff permalien

    Bonsoir Bruno,
    merci pour ta réponse éclairée, je viens d’aller voir les programmes 1 et 2, excellent!!!!! C’est exactement ce que je cherchais, vivement les programmes 3,4,5……..21…etc!!! (je plaisante à peine!!)
    merci beaucoup et à trés vite,
    Jeff

  15. boulouha bouaza permalien

    super vidéo Bruno je ne pensai pas que un geste aussi simple pouvait renfermé autant de critère d’application, en tout cas tous est extrêmement clair et bien expliqué merci a toi

  16. Vincent permalien

    salut Bruno je en saisie pas trop la difference entre oï zuki et choku zuki A l’aide !

    • Bonjour,
      Choku Zuki est le coup de poing fondamental, sans déplacement, alors qu’Oizuki est le coup de poing en poursuite, c’est à dire avec un pas en avant (Ayumi Ashi).

  17. lemasson permalien

    Bonjour Bruno, tes vidéos sont très explicites, cela me permet de m’entraîner chez moi, en plus de mes cours, continus c’est très intéressant, pour toute la famille

    merci

    Cyboule

  18. Yann permalien

    Bien content de reprendre les bases oubliées depuis la jeunesse. D’autant plus que c’est très bien expliqué, très pédagogique. J’avais très envi de me remettre au karaté mais mes horaires ne correspondent pas avec ceux des clubs de ma région… 2 vidéos payantes sur vodéo n’expliquent pas suffisemment les bases, vont trop vite… et là, miracle du net, je tombe sur votre, hem, ton site. Formidable!

  19. j ai le sourire car cette vidéo m amène ou je dois aller, droit devant!! Thanks Bruno-san;)
    Article récent de Dosen : Comment se défendre face à une agression ?My Profile

    • Merci à toi Dosen pour ton enthousiasme.
      Fait quand même attention de ne pas mettre un Tsuki dans ton écran en allant droit devant 🙂

  20. M. Luyton permalien

    Salut Bruno. Peux-tu faire une vidéo avec peu, voir pas du tout de parlote? Veux-tu tester de faire un cours de karaté complet (en vidéo) (de l’échauffement vers les katas, bonkai, tendokata jusqu’aux assouplissements). C’est une proposition. Vidéo d’1heure par exemple. J’essaierai d’en faire une pour te montrer avec un minimum de parlotte voir pas du tout ;-). Amicalement. Laurent.

    • Bonjour Laurent,

      Le problème est que pour faire comprendre les choses, j’y arrive bien mieux en parlant. Mais je comprend ce que tu veux dire.
      Après, faire une vidéo sans parler, pour moi ce n’est plus un cours pédagogique, c’est une démonstration.
      Ou alors on part du principe que ceux qui regardent connaissent déjà toute la technique et on fait un entrainement classique.
      Sur le principe, je ne suis pas contre faire des vidéos complètent de cours mais le but de ce blog n’est pas de faire des entrainements complets, mais de vous perfectionner en plus de vos entrainements au dojo.

      Ceci dit, Laurent, j’attend ta vidéo avec impatience.

      Amicalement

  21. Julien permalien

    Salut Bruno !
    Merci pour cette vidéo très explicative, on comprend mieux ” le travail ” de la hance sur le Zuki et je suis entièrement d’accord avec toi, le Zuki est le point fondamental au karaté et c’est un travail a perfectionné durant toute notre vie ! 😛
    Encore merci pour tes articles et vidéo très didactiques !
    Bon courage pour la suite !

  22. olver permalien

    Super, merci Bruno

  23. jean luc permalien

    Première leçon! Intérêt+++’Du travail en perspective
    Merci
    JL

  24. jean luc permalien

    Tout semble simple avec toi. ..Il suffit de travailler!!
    Merci

  25. Jean luc permalien

    Bonsoir,
    Et la respiration dans tout cela?
    Je pense que l’on expire quandl le poing quitte la hanche

    Comment Tags: 88UA
    • Bonsoir Jean Luc,
      En fait l’expiration commence avant. L’énergie par en fait du ventre et dès que cette énergie commence à prendre forme dans le ventre l’expiration commence et permet de réguler la pression intra-abdominal. L’expiration atteint son maximum au moment du kime (ou de l’impact si tu préfères) avec une libération maximum de l’énergie dans la cible.
      A+,
      Bruno

  26. fred permalien

    bonjour
    inscrit depuis hier
    je suis enchanté d’avoir le franchi ce pas.
    toutes les infos fournies par Bruno me paraissent un soutien très appréciable pour bien comprendre les techniques et travailler mieux au dojo…et à la maison
    j’ai débuté depuis un mois au dojo mais c’est un peu démotivant au début .
    Avec Bruno on se sent déjà moins nul et on comprend comment progresser
    alors merci.

  27. yacine permalien

    Bonjour sensei !
    Je voudrais vous dire merci pour cette formidable vidéo
    Cela fait quelque temps maintenant que j’ai voulu commencer le karaté sans vraiment avoir le temps à cause du manque de clubs dans les environs et de mes études prenantes.
    Ces vidéos sont très claires même pour un débutant comme moi, et me permettent d’allier cette envie naissante et mon emploi du temps chargé.
    Je commence le programme de 12 semaines, et avec ces courtes vidéos je vais pouvoir en faire tous les jours ! Vraiment, j’adore !
    Merci encore, et à la prochaine vidéo !
    Yacine