Ceinture noire : On peut tous l'avoir
fermer la fenetre

NE RESTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Laissez moi vous remercier
pour votre visite - Recevez GRATUITEMENT

  • Le livre REPERE “Comment se défendre face à une agression”.
  • Mes vidéos sur les étirements.
  • Mon livre sur les Echauffements.
  • Et plein d’autres surprises !
Ebooks et Vidéos à télécharger gratuitement
Prénom :
Email :

Vous pouvez tous être Ceinture noire – La preuve écrite !

par Bruno Bandelier

Bruno Bandelier Ceinture Noire

La ceinture noire, la connaissance totale…

On entend souvent parler de la ceinture noire de Karaté comme un aboutissement, voire même, pour certains, comme un stade inaccessible. Il n’en est rien.

Quelque soit votre niveau actuel, vous êtes tous capable d’obtenir une ceinture noire !

Et je vais vous le prouver…


Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 


Contrairement à ce que beaucoup pensent, la ceinture noire, n’est pas un stade très élevée dans la connaissance du Karaté, au contraire, il correspond au début d’une vie consacré au Karaté.

Il y a quelque jour j’ai reçu un mail de quelqu’un qui souhaite débuter en Karaté avec un objectif très ambitieux : obtenir un jour une ceinture noire de Karaté.
Je dis très ambitieux car pour lui elle représentait : “la connaissance totale du Karaté

Or il n’en est rien.  Car si cette connaissance totale existe, elle est bien au-delà du 1er dan.

En effet, on obtient une ceinture noire en 4 à 5 ans en général. Mais après, 10, 15, 30 années de pratique vous ne pensez pas que le niveau est nettement supérieur? Bien sur que si.

Ce mail, et la réponse que j’en ai fait,  m’ont donner envie d’écrire cet article dans lequel je voudrais démystifier la sacro-sainte ceinture noire de Karaté ou black belt (pour les bilingues).

Et je vais vous apporter la preuve que chacun d’entre vous est tout à fait capable par un travail régulier de l’obtenir. Elle n’est pas inaccessible.

La ceinture noire n’est qu’un début !

Je ne cherche pas à minimiser les qualités techniques des Karatéka ceintures noires, ni le travail nécessaire pour obtenir la ceinture noire, mais juste à démystifier l’image qu’on en donne parfois.

La ceinture noire, beaucoup en rêve et c’est vrai, qu’il faut beaucoup de travail pour l’obtenir, mais il ne faut surtout pas la voir comme une consécration ou une fin. C’est tout le contraire.

En fait être ceinture noire signifie que l’on connait à peu près toutes les techniques de bases qui vont nous permettre ensuite d’évoluer et de progresser.

L’enfant et l’écriture

A notre ami qui m’avait écrit,  je lui ai donné, dans ma réponse, l’exemple d’un enfant à l’école qui commence l’apprentissage de l’écriture :

L'enfant et l'écritureAu début il doit apprendre à dessiner chaque lettre, une par une, en faisant des lignes de A, puis de B, puis de C,…  Ses lettres sont un peu bancales mais au fur et à mesure qu’il s’entraine, il s’améliore, il est devient plus précis…

Puis en regroupant les lettres, son Maître (d’école) lui apprend à former des syllabes, puis ses premiers mots….

Au bout de quelques temps, il va pouvoir écrire ses premières petites phrases, et ainsi de suite. Il va apprendre les subtilités de l’orthographe, la conjugaison…

Arrivé à la fin du cours moyen (avant le collège), l’élève connait tous les mots courants et est capable de lire et écrire correctement.

Son Maître pourrait le nommer… ceinture noire d’écriture 🙂

En effet, il connait toutes les bases de l’écriture et il a mis environ 5 ans pour y arriver (ça ne vous rappelle rien ? ;-))

Ces bases vont lui permettre maintenant d’évoluer toute sa vie en lisant, écrivant, évoluant, critiquant…

Bref ces bases sont les outils indispensables pour gravir les marches de la connaissance.

Au karaté, c’est pareil. Avec la ceinture noire, on a forgé son corps et acquis le bagage technique pour pouvoir “commencer” l’apprentissage du Karaté, pour gravir une à une les marches vers …”la connaissance totale” (si elle existe…)

Conclusion :
Si vous avez été capable d’apprendre à écrire,
vous êtes capable d’obtenir une ceinture noire (C.Q.F.D.)

La ceinture noire, n’est pas le sommet du Karaté, elle en est les fondations ; Le socle sur lequel le Karatéka va pouvoir continuer sa progression toute sa vie.

Mais attention, notre ami n’avait pas complètement tord en mettant la ceinture noire sur un piédestal car si je dis que la ceinture noire n’est qu’un début, je dis aussi qu’elle est les fondations du Karaté. Et sans fondation, il n’y a pas de progression possible. Il ne faut donc pas négliger la ceinture noire.

Vous êtes tous capables de l’obtenir, mais comme on dit :

no pain, no gain (toujours pour les bilingue ;-))

Voilà je terminerai cette petite réflexion sur la démystification de la ceinture noire de Karaté, par cette petite maxime :

La ceinture noire est à prendre très au sérieux car vous construisez les fondations de votre art, mais sans se prendre trop au sérieux car pour construire une fondation, il faut garder les pieds sur terre.

ou comme dirait notre ami Ali dans son dernier commentaire :

c’est bien de regarder le ciel mais en se concentrant sur les pieds qui ne doivent pas quitter la terre, sans oublier que la modestie est la clé de la réussite

Et vous qu’en pensez vous ?

Vous sentez vous capable d’obtenir la ceinture noire?
Si vous l’avez déjà, pensez vous être arrivé au sommet?

J’attend vos commentaires avec impatience.

A bientôt,
Bruno

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"


 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

ceinture noire karaté, enfant qui ecrit, ceinture noire, ceinture noir karaté, karaté ceinture noire, un ceinture blanc au karaté mais pas tant que ça, un enfant qui écrit, devenir ceinture noire avec les shodans, pas au point pour la ceinture noir karaté, apres la ceinture noir
[Total : 73    Moyenne : 4/5]
Déjà 85 commentaires laissez le votre ci-dessous !!! →

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS

*

Tags:
Separate individual tags by commas
  1. vivien permalien

    Pour faire suite à ton article très intéressant sur la ceinture noire, et qui me rappel étrangement l’objectif premier que je m’étais fixé il y a 16 ans aujourd’hui! Je prépare actuellement mon 3ème dan de karaté do shotokan et j’ai pourtant l’impression de débuter dans l’art martial ( j’ai 23 ans).
    Alors oui effectivement, avoir une ceinture noire autour de la taille ne doit pas être une finalité en soi mais un encouragement pour aller plus loin et emprunter le vrai chemin ( do) du karaté ( précision du geste, efficacité, adaptation…). En faite comme l’article le précise très bien ce n’est que le début pour perfectionner les bases acquises!

    Bon courage

    Amicalement Budo

  2. Khan permalien

    Une autre question se pose alors : Est-ce vraiment essentiel d’obtenir une “ceinture noire” au bout d’un certain nombre d’années de pratique ? La reconnaissance d’autrui vaut-elle plus que sa propre reconnaissance ?

    • marcel permalien

      La ceinture est un outil pedagogique qui facilite la transmission des savoirs et des echanges dans le dojo.

      Dans une perspective d’apprentissage, pour le groupe, elle temoigne des evolutions du pratiquant.

      Accepter sa ceinture pourrait ainsi resonner comme une prise de responsabilite envers les autres membres du groupe dojo.

    • Bonjour Khan,
      Je vais essayer de répondre à tes questions :
      –> Est-ce vraiment essentiel d’obtenir une « ceinture noire » au bout d’un certain nombre d’années de pratique ?
      Le nombre d’années n’est pas l’essentiel, mais rester ceinture marron pendant 10 ou 20 ans c’est comme courir un 110 haie et ne pas franchir la dernière haie. Au final, tu te fais plaisir en faisant du Karaté mais tu finis par stagner à ne pas vouloir franchir cette étape. Qui après va te booster et t’encourager à apprendre des katas supérieurs qui t’élèveront encore un peu plus.

      –> La reconnaissance d’autrui vaut-elle plus que sa propre reconnaissance ?
      Qui t’a parlé de reconnaissance d’autrui? Quand je dis que vous pouvez tous avoir une ceinture noire à force de travail et de persévérence, c’est pour vous, pour terminer votre apprentissage du karaté. Comme je l’ai dit avant, beaucoup s’arrète à la marron sous prétexte qu’il ne souhaite pas spécialement obtenir la noire, que finalement ça ne sert à rien. Or ils se mentent à eux même. Les examinateurs des passages de grades s’en fichent que vous veniez ou non passer votre 1er dan, vous ne le faites pas pour eux, mais pour vous même.
      En ne faisant pas l’effort d’aller passer son Shodan, le karatéka est comme l’élève qui refuserait d’apprendre les dernières lettre de l’alphabet, sous prétexte que ça ne sert pas à grand chose.

      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Karaté Kata : les 30 Katas du ShotokanMy Profile

      • Ce que je constate c’est que les gens cherchent des astuces pour avoir l’examen et au final, c’est comme le permis de conduite : est-ce que les gens apprennent à conduire ou à passer le permis de conduire ?

        Il faut se laisser le temps de bien connaitre le sujet, le lexique, bien faire les mouvements, voir d’autres pratiques poing-pieds, et dans les club les ceintures 1er dan font le même cours que les autres.C’est pas un grade maçonnique …

        Après 10 ans, d’arrêt pour des raisons de santé et à découvrir d’autres pratiques,(bf, taekwondo,hapkido,..)j ‘ai remis la ceinture blanche et repassé tout les grades ( j’ai ma petite série de kihon, pompes et abdo, pour pas oublier, 2h toutes les semaines depuis 30 ans).
        J’en ai profité pour revoir tout le lexique, les katas jusqu’a tekki,je compte voir tous les bunkais, mais avant j’ai recensé et mis sur mon site web, les versions shotokan et okinawaienne, pour voir ce qui peut s’expliquer le mieux.

        Il y a des gens qui ont développé des pratiques à partir du shotokan qui ressemble au karaté okinawaien ou celui de G.Funakoshi avant 1935 : MawashiDo et No-Dan…
        Nodan parle de la puissance qui vient de la structure et pas de la force musculaire. ?
        .
        Ensuite vient le plus important qui dépend pas de l’appréciation des autres : adapter la pratique à sa morphologie, son age, ses forces, ses faiblesses ne pas faire ce que vous dicte quelqu’un qui n’est pas dans votre corps quand cela vous fait mal… (No pain no gain a sciatic…). On achète rien avec de la douleur, c’est le signe de l’erreur. Je crois que l’on confond effort et douleur, les deux étant désagréables.

        Comment Tags: Lexique Aide-mémoire
    • Khan permalien

      Merci de votre réponse très complète mais ce n’est pas cette chose que je pointais.
      Je voulais plutôt souligner le fait que, dans l’apprentissage, la ceinture doit elle être moteur ?
      La volonté et le plaisir de pratique ne suffisent-ils pas à rendre l’élève plus désireux d’apprendre toujours plus ?

      Sans vouloir être injurieux, je trouve le principe de ceinture un peu comme la carotte qui fait avancer l’âne…Et c’est plutôt dommage.

      C’est un ressenti, je me trompe surement mais je pense le “débat” “important”

      • je suis plutôt de votre avis, on doit pratiquer de l’intérieur et se baser sur sa maitrise d’un programme. Si l’on aime ce que l’on fait on n’attend pas de résultat et a mon avis, on est plus parfait car on se limite pas à ce qui jugé acceptable à une époque et ne l’estt pas à une autre.
        Par contre, moi je vois cela comme la fin d’une période d’apprentissage de techniques précises, c’est un peu comme des croix sur le calendrier…. et puis franchement blanc sur blanc c’est moche (avant en 70, il y avait blanc, marron et noir).

        Comment Tags: Lexique Aide-mémoire
    • Bonjour Khan,
      Tu as sans doute raison et dans un monde parfait, nous ne devrions pas avoir besoin de carotte pour avancer et le plaisir devrait suffire. Mais ce n’est pas la ceinture en tant que bout de tissus qui importe. L’essentiel n’est pas là. L’important dans les passages de grade, n’est pas non plus de se comparer aux autres, mais juste de mesurer ses propres progrès.
      Pratiquer uniquement pour le plaisir sans jamais savoir où l’on en est a tendance à reléguer le karaté à un sport loisir alors qu’il est bien plus.
      Mais je pense que certains peuvent effectivement devenir de très bon karatéka sans jamais passer un seul grade. Mais, bon, pourquoi marcher en marge de la communauté? Ensemble, c’est mieux non?
      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Karaté Kata : les 30 Katas du ShotokanMy Profile

      • Agnes permalien

        Bonjour,
        Je pratique le Karate depuis 3 ans, dans mon esprit il n’est pas concevable de passer les ceintures de couleur sans avoir acquis un Max de pratique. Je passerai ma marron pour accéder à la noire, et enfin je débuterai vraiment mon art martial. Ceux que beaucoup oublie qu’on est simple débutant en accédant au 1er Dan ! A bientôt Agnès

  3. Fabrice permalien

    Franchement, quand je vois le niveau des ceintures marrons qui préparent leurs ceintures noires. Je me dis que le niveau d’une ceinture noire ce n’est pas terrible.
    On passe beaucoup de temps à apprendre par cœur ses katas. Mais on n’en comprend pas le sens.
    Je pense surtout que l’obtention d’une ceinture noire rend arrogant. J’en ai fait maintes fois fait l’expérience.
    Lors d’un stage de Karaté, j’ai trouvé des ceintures noires refuser de s’entrainer avec des ceintures de couleurs sous prétexte qu’ils voulaient quelqu’un de leurs niveaux.
    Et en cours de Karaté, lorsque je me permet de faire une remarque à quelqu’un qui fait une erreur dans sa technique ou dans l’exécution d’un kata. On refuse de me croire sous prétexte que j’ai un grade inférieur.
    Alors franchement une ceinture noire ça vaut rien du tout. Pour moi c’est par la qualité de son combat que je juge d’un bon karatéka. Et non pas d’une ceinture.

    • Bonjour Fabrice,

      Ce que tu rapportes sur des ceintures noires qui refusent de s’entrainer avec toi est inadmissibles. Mais crois moi ce n’est pas parce qu’ils ont une ceinture noire, mais plutôt parcequ’ils sont cons et ils l’étaient sans doute bien avant (oups, j’ai dit un gros mot, désolé)
      Tu as raison, ce n’est pas la ceinture qui fait la valeur d’un karatéka, mais tu as tord car ce n’est pas non plus par la qualité de son combat qu’on peut le juger. Certains Karatéka ne seront jamais de très bon combatant, et pourtant ils incarnent toutes les vertus du karatéka…
      De toute façon,la ceinture noire, n’est qu’un niveau de base, mais je ne peux pas te laisser dire que ça ne vaut rien, c’est beaucoup de travail.
      Après que certains ne soient pas digne de la porter, sans doute, mais ce n’est qu’une minorité et heureusement.
      Amicalement,
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Empi Uchi : Le coup de coudeMy Profile

  4. mat permalien

    Pour moi tout le monde n est pas “capable de passer un shodan, parceque tout le monde ne le souhaite pas d’abord et ensuite parceque tout le monde n en prendra pas la peine! La seule selection est là (comme dans toutes choses d ailleur!).

    A lire les commentaires, le shodan n a pas forcement une “bonne image”: il arrive parfois que les porteurs de dan soient d un niveau relativement médiocre tant et si bien que les nons gradés peuvent se dirent qu etre shadan c est nul!! cela vient sans doute du fait de la “massification ” de l enseignement. Cependant, comme le dit bruno, le 1Er dan est l etape fondamentale qui permet de rentrer dans “le cercle de ceux qui peuvent apprendre”.

    l enseignement martial se fait sur deux plans (pyramidale, entre maitre et eleves mais aussi horizontal , d’élève à élève). Lorsqu on regarde la liste des 1er dan de la fédé, on est étonné par leur nombre. Toutefois allez déjà voir le nombre de 6 eme dans et vous verrez ce que je veux dire…Comptez le nombre de 8 eme dan et la réponse sera limpide!

    Pour etre un jour 8 eme dan, il est imperatif d avoir passé son 1er dan…sans cela on reste “en dehors” du karaté!

  5. HASSAN permalien

    Bonjour Bruno, je suis très content de recevoir, cet email car il est très intéressent et constructif. Pour, ma part j’ai obtenu la ceinture noire après plusieurs années de pratiques (dix ans) parce que le travail, et certains problèmes familiaux l’obligent. De toutes les facons, quand j’ai obtenu la ceinture noire, pour moi ce n’était pas vraiment un tel exploit parce que peut être il est venu trop tard. Toutefois, tous ce que vous dites dans votre article est vrai. J’ajouterai, qu’ici au MAroc, malheureusement, les karatékas ceintures noires ne continuent pas la pratique du KAraté ou du moins très peu, car généralement très peu de ceintures noires restent dans les dojo, à ma connaissance, car moi je pratique encore le Karaté et dans mon club il y’a uniquement l’instructeur ou le propriètaire du club et moi même ayant une ceinture noire. Bref, je ne veux pas être trop long mais je te félicite pour ton blog et à bientôt.

    • Bonjour Hassan,
      Tu sais, chez nous c’est pareil beaucoup arrête le Karaté à la ceinture noire et c’est bien dommage. Ils pensent être arriver alors que ce n’est qu’un début. De la même manière que, même si nous avons tous appris à écrire, on ne devient pas tous auteur dramatique.
      Il y a aussi l’influence des gens extérieurs au Karaté. Il suffit de dire à quelqu’un que vous êtes ceinture noire de karaté pour passer pour un surhomme, c’est sur que ça doit un peu enfler la tête à certains 😉
      Mais heureusement, nous on reste et on pratique toujours dans nos dojos qui sentent bon la sueur.
      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Karaté Kata : les 30 Katas du ShotokanMy Profile

      • Certain arrêtent comme les BTS arrêtent les cours 😎 c’est la logique des diplômes d’état.

        Je me rappelle d’un auvergnat, au kung-fu qui m’a dit “encore 2 ans”, je luis dis pourquoi ?
        Il m’a regardé et s’esbbt exclamé “ben un cap c’est 3 ans…”
        Je lui répond ” c’est court”
        Il me dit “ben quand on connais la boxe auvergnate, déjà cela suffit ..”

        C’est vrai que si l’on apprend on pourrait considéré qu’ayant appris on peut pratiquer a son compte…S’entrainer chez soi et avec des potes dans un garages, comme les okinawaiens…

  6. brahim permalien

    bonjour

    c’est tres interessant ce que vous dites concernant la passage de shodan et justement je vais passer ma ceinture noire le 26 mai,et pour etre honnete je n’aurais jamais cru la passe cette annee, je m’explique j’ai commencer le karate en 1994 et pratiquer durant 3 ans a cette epoque j’avais 14 ans et betement j’ai arrete pour diverses raison et en septembre 2011 j’ai decider car a cette epoque j’avais arrete a la marron et 15 ans plus tard je decide de reprendre avec une grande motivation a mon inscription je demande a mon maitre de reprendre la blanche et surprise me dit tu reprendras la ou tu t’est arreté c’est a dire la marron, je me posais des questions car j’avais oublie les katas meme de base et pourtant a force de travail n’etant jamais absent a aucun cours j’ai pus m’accrocher et le maitre ma propose de me presenter au passage de grade je n’attendais pas autant et je suis determiner, je ne sais pas si je l’obtiendrai mais je ferais de mon possible,j’aurais aime si possible que tu puisses m’aider dans ma preparation concernant les bunkai , le kata que j’ai choisit et godan, j’hesitais entre celui ci et nidan, j’ai pas vraiment de preference pour un mais fallait faire un choix, une lacune que je possede aussi ce le kiai, j’ai pas mon propre crie et je sais que pour le passage de grade c’est important et on en parle peu,voila sinon ton site est vraiment sympa et on sent beaucoup de gentillesse de ta part, autre chose impossible de trouver des videos concernant des passages de grade shodan

    • Pierre permalien

      Bonjour BRAHIM,
      Si je peux me permettre j’aimerai répondre aux questions que tu as posé à Bruno. Pour le bunkai tu peux t’INSPIRER des bunkai qui sont sur le net ou autres mais il faut surtout pas les copier car si moi je suis à l’aise dans cette application ce n’est pas certain que tu le sois.Il faut surtout que ce soit réaliste,Cela ne sert à rien d’enchainer les mouvements, il faut faire 2 ou 3 mouvements avec une finalité à chaque fois. Pour le Kiai ce n’est pas un cri c’est un son qui vient du ventre “Hara” c’est comme quand tu veux pousser ou soulever quelque chose tu as plus d’énergie en expirant. Entraine toi avec différentes personnes (taille,rapide ou non)car le jour J tu ne choisis pas ton partenaire. quelques proverbes que j’apprecie:
      “Ce n’est pas le but de la promenade qui est important mais les petits pas qui y mènent”.”La joie est en tout, il faut savoir l’extraire (Confucius)”.”Ne crains pas d’avancer lentement, Crains seulement de t’arrêter”.Bon entrainement.

    • Bonjour Brahim, Bonjour Pierre,

      Merci Pierre pour ta réponse, je n’aurais pas dit mieux.
      Brahim, je peux aussi te conseiller de relire mon article : 7 conseils pour réussir tes passages de grades
      C’est toujours bon à prendre.
      Il me reste à te souhaiter bonne chance pour ton 1er dan.
      Tiens nous au courant.

      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Tetsui Uchi, le marteau de ferMy Profile

      • hocini permalien

        bonjour

        et bien je suis heureux depuis hier car j’ai une bonne nouvelle a annoncer j’ai obtenu ma ceinture noire hier le 26 mai en voie traditionnel,mais je peux vous dire que j’ai vraiment beaucoup travailler et ceux jusqu’au derniers jours ,certains diront de ne pas s’entrainer la veille d’un examens mais j’etais tellement conseiller par des eleves de mon club et surtout mon professeur qui venait me rendre visite au dojo en dehors des cours pour me donner quelque leçons particulieres,un peu stress le jour de l’epreuve mais je pense que comme beaucoup de candidat on etait tous a la meme enseigne, ce qui ma touche c’est que mon professeur etait venu me rendre visite lors de mon passage, pour ceux qui souhaite savoir comment se deroule une epreuve shodan traditionnelle , je serais la pour leur repondre.la premiere satisfation que j’eprouve et surtout envers mon professeur et je suis fiere d’apporter une satisfaction envers tous les efforts effectués,pour moi ce n’est pas me dire etre ceinture noire mais plutot avoir plus confiance en moi, car apres 15 ans d’arret et repris en seulement 1 an j’ai pu y arriver, maintenant je continuerai a m’entrainer toujours plus et j’ai pas oublier un ami je vais l’aider lui aussi dans son passage prevu le 10 juin pour son 2 dan.

      • Bonjour Hocini,

        Je te félicite pour ton Shodan. C’est vraiment le fruit de tes effort surtout après seulement 1 an de reprise. Tu as dû t’entrainer beaucoup pour en arriver là.
        C’est bien te voici au début de la recherche. Tu vas pouvoir te faire plaisir encore plus en suivant le chemin que tu as devant toi.
        Bonne route.

        A+
        Bruno

  7. harou permalien

    bonjour monsieur Bruno.Avant tout,je vous remercie de votre courage infatiguable et de votre temps accordé au perfectionnement des karatekas en particulier et du karaté en général.je suis trés content des eclairessiments que vous apportés sur ce sujet.selon votre article j’ai compris que travailler pour avoir la ceinture noire en karaté c’est travailler pour avoir la base essentiel du karaté et non le sommet.Merci que Dieu béni ce blog!

  8. Pascal permalien

    Salut Bruno et merci pour cet article qui doit en concerner plus d’un ici. Pour moi qui ai débuté le karaté à 48 ans et qui prépare actuellement mon 3ème kyu après 4 ans de bons et loyaux efforts, la ceinture noire représentera la fin d’un apprentissage avec toutes les difficultés que ça implique et le début du travail proprement dit où je pourrais un peu moins penser à mes positions, à ma hanche (façon de parler, disons que ce ne sera plus mes priorités principales même si ça restera toujours important), pour me consacrer beaucoup plus à l’étude et au perfectionnement de chaque kata. Donc comme tu dis, pas la fin, plutôt le début 😉

    Dans mon dojo, les 1er dan ont un niveau assez élevé et les voir travailler seul ou avec nous est plutôt motivant et enrichissant mais il est vrai qu’à chaque stage j’ai pu voir d’autres ceintures noires d’autres clubs évoluer à niveau peut-être inférieur de mon modeste point de vue…

    Longue vie à ce blog !

    • Bonjour Pascal,

      Tu es sur la bonne voie (et apparemment dans un bon club), continue ainsi.
      Je te souhaite bonne chance pour ton 3ème Kyu.

      Bons entrainements,
      Bruno

  9. Ezzedine permalien

    Bonjour Bruno,
    Avant que je ne passe ma ceinture Noire mon maitre disait :les ceintures noires il en existe beaucoup, mais j’ai besoin de bonnes ceinture Noire. Et quand j’avais réussi a ma ceinture Noire, le presi de la Federation nous rappellait que c’était maintenant que commençait notre karate.
    Aujourdh’ui 2é DAN, je prepare trois ceintures marronne pour la 1ér DAN, le maitre etant absent. Et je ne cesse de les rappeller que c’est le pratiquant qui fait sa ceinture noire et non la ceinture qui fait le pratiquant, une ceinture inferieure peut donc etre plus efficace qu’une noire, parce que generalement apres la noire les gens ont tendance à dormir sur leurs lauriers. Alors que c’est a ce stade qu’il faut redoubler d’effort par des entrainements personnels. Surtout soyez régulier au Dojo, reperer vos points forts et faibles, soyez ouvert au critique des autres sur votre travail, remettez en cause vos methodes, regarder comment les autres travaillent, soyez humble (on peut meme demander à une ceinture inferieure comment il arrive à faire si facilement un kihon ou une technique. ) La ceinture noire est le debut du karaté.

  10. David STEKELOROM
    David permalien

    Salut Bruno,

    Je viens de lire ton article et les commentaires
    j’apprécie beaucoup cet échange sur ton blog
    je suis impressionné par tant de gentillesse ” c’est le KARATE ” je pense 🙂

    j’espère obtenir ma ceinture noire moi aussi 😉

    amitiés
    David

  11. Renaud permalien

    Bonjour à toi Bruno et à vous tous,
    Le simple nom donne son niveau : Shodan signifie littéralement le Dan du débutant…
    La ceinture noire, peut être une gloriole sans fondement si on a la tête un peu grosse, ou au contraire, une prise de responsabilité et un engagement à persévérer dans l’approfondissement de la voie qu’on a choisi. Le jour où j’ai obtenu mon premier dan, j’ai senti qu’une porte s’ouvrait et que j’entrais comme un tout petit dans la “cours des grands” et que ce serait à moi de m’extraire le meilleur de ce que je pourrai trouver à l’intérieur de moi, pour vraiment mériter cette ceinture.

    • Bonjour Renaud,
      J’adore ce que tu viens d’écrire. C’est tout à fait le sentiment que j’ai eu en ayant ma ceinture noire, je me sentais tout petit et ai commencé à réaliser l’ampleur du travail qu’il y avait pour atteindre des dans supérieurs. Et je ne me sentais pas spécialement fier (je l’étais bien sur, mais pas dans le sens d’arrogant), mais plutôt redevable envers mon prof et tous ceux qui m’avaient aidés. Et la seule façon que j’avais de les remercier était de mériter pleinement cette ceinture et de poursuivre la voie qu’il m’avait indiqués.
      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Tetsui Uchi, le marteau de ferMy Profile

  12. Salut Bruno,

    Si je peux me permettre une question: Que représente pour toi la ceinture noire?
    S’il s’agit d’un simple examen, comme le baccalauréat… alors oui, tous ceux qui s’en donnent les moyens peuvent l’avoir. S’il s’agit de la ceinture noire fédérale, qui sanctionne plus une fidélité en nombre d’années de pratique et non un réel niveau martial… alors oui tout le monde peut l’avoir… S’il s’agit d’un niveau martial tel que le concevait les professeurs de koryû, alors non… tout le monde ne peut pas l’avoir. Et à l’origine il n’y avait pas de ceintures noires en karate. Seulement des pratiquants et certains se voyaient confier un diplôme de représentant de l’école (un kaiden) avec l’autorisation d’enseigner. Regardez un peu l’histoire… quel grade avait Matsumura? Itosu?
    Allez, quel est le grade de Funakoshi Gichin? Avait-il un shodan?

    selon les kanji de shodan: 初段
    Cela signifie “niveau débutant”
    Donc… hum… tout le monde peut être débutant ^^
    Mais il s’agit de débutant dans le sens avoir les bases physiques et techniques…

    Plus d’infos sur les systèmes de grades au Japon:
    Kyû: http://www.shinryu.fr/2186-kyu.html
    Dan: http://www.shinryu.fr/2202-dan.html
    Menkyô: http://www.shinryu.fr/2207-menkyo.html
    Shôgô: http://www.shinryu.fr/2214-titres-honorifiques-en-arts-martiaux.html

    Personnellement ce système de grade est symptomatique de notre société de consommation… On paye, donc on veut un retour sur investissement. Ce retour sur investissement se traduit par une évaluation mais aussi un choli diplôme (plôme!).

    C’est aussi une façon de fidéliser le client, après les ceintures de couleur, c’est la course aux dan, encouragé par un système lucratif et financier qui a besoin de l’argent des adhérents pour vivre. Après le premier dan, il faut cotiser encore 2 ans pour être nidan, puis 3 ans pour être sandan, etc…

    Et ce système montre vraiment son impact financier, car pour survivre, se développer et faire plus de fric, il a été adopté par toutes les écoles qui ne donnaient pas de grade… maintenant on a les gant vert, jaune, rouge, etc. en boxe française, kickboxing, etc., les dang en vo co truyen, les duan en kung-fu… Alors qu’à l’origine c’est le rapport enseignant/élève qui déterminait tout, le niveau, la permission d’enseigner, la permission de combattre, etc…

    Combien d’entre vous ont remis une ceinture blanche et passé un réel examen devant un maitre ne connaissant pas votre niveau et vous l’attribuant selon votre prestation via son filtre d’expertise? Ca remet les choses à leur place…

    Personnellement plus que le grade fédéral, je trouve que le grade de kyokushin, plus réel, on donne le grade pour des compétences physiques et martiales et non pour récompenser des années de pratique… mais pour récompenser une valeur. Si Sosai Masutatsu Oyama était toujours de ce monde et faisait passer ses grades à l’ancienne, combien de ceintures noires fédérales auraient leur shodan?

    De ce fait, le shodan en terme de valeur physique et martiale, n’est malheureusement pas accessible à tout le monde.

    Et pour reprendre ce qu’on t’a déjà dit ailleurs… les ceintures “sangle” noire à décathlon ça coute 3euros50… bref, accessible à tout le monde… Et dans ce cas tout le monde peut être ceinture noire…
    Avoir les bases physique et technique pour se défendre… même après 10, 20, 30 ans de pratique, beaucoup de gens en sont incapables… Donc dans ce cas, non… ce n’est pas possible pour tout le monde d’être ceinture noire…

    Amicalement
    Jack

    • Bonjour Jack,

      Merci pour ton commentaire très instructif et très argumenté.
      C’est sur que suivant la valeur que l’on donne à la ceinture noire, il y a une différence.
      Je sais qu’un ceinture peu s’acheter en magasin et contrairement à ce que tu crois je ne fais pas la course aux dans. Je ne suis d’ailleurs que 2ème dan alors que j’ai débuté en 1993.
      En fait ce que je cherche à faire ici, c’est démystifier la ceinture noire car dans l’esprit du public ou même de pas mal de ceinture de couleurs elle semble être un stade inaccessible voire surhumain alors qu’elle ne représente qu’un niveau de base et sans doute encore plus actuellement que dans le temps.
      Si après 30 ans de pratique on ne peut pas être ceinture noire, c’est soit que l’entrainement n’est pas bon, soit que la volonté n’est pas là où que l’examen est bien trop élevé pour un niveau débutant.

      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Karaté Kata : les 30 Katas du ShotokanMy Profile

  13. Posté par Bruno Bandelier contrairement à ce que tu crois je ne fais pas la course aux dans. Je ne suis d’ailleurs que 2ème dan alors que j’ai débuté en 1993.

    Bonjour Bruno,
    Contrairement à ce que tu penses, je ne crois pas que tu fais la course aux dans. Toujours est-il que quand bien même tu la ferais, ce n’est pas un mal.
    Le public identifie un prof par son nombre de dan, forcément un prof 7ème dan, sera dans les yeux des profanes, meilleur qu’un prof 4ème dan. De plus un prof sans élève ne peut pas enseigner, alors que des élèves sans prof peuvent toujours jouer… Et pour diffuser une discipline, il faut des élèves, il faut former des ceintures noires pour qu’eux à leur tour puissent dispenser l’enseignement de la discipline…
    Que fait lorsqu’on est prof 1er dan, et qu’on a formé des “1ers dan”? Même si les connaissances vont au-delà du premier dan, on pourra toujours les former, seulement aux yeux des profanes, un prof 1er dan qui enseigne à des 2ème ou 3ème dan, c’est souvent mal accepté…

    Le but étant de développer et faire connaitre la discipline, le passage des grades est pratiquement une nécessité…

    Je n’ai jamais dit que c’était mal… seulement que c’est le système qui veut ça…

    mukashi (il y a longtemps), ça se réglait en dojo yaburi ou sur le terrain… maintenant, pour développer une activité, il faut faire partie du système.

    SI presque tous les arts martiaux donnent des grades, c’est qu’il y a bien quelque chose derrière (l’histoire de la carotte et de l’âne). Et ceux qui ne donnent pas de grade, reste des disciplines confidentielles, ou particulières…

    La FFKDA compte 250000 licenciés et la FFJDA presque 500000 ou 600000… combien y en aurait-il s’il n’y avait que des Menkyo? Y aurait-il autant d’enfants à pratiquer? Les disciplines seraient-elles autant connues et reconnues?

    Franchement j’en doute…

    Les grades ne sont pas un mal, et la course aux grades non plus tout dépend du contexte dans lequel on se place…

    Donc la ceinture noire accessible à tout le monde? Ca dépend ce qu’elle représente et du contexte aussi…

    Amicalement
    Jack

    • Bonjour Jack,

      Je suis d’accord avec toi sur la plupart des points 🙂
      C’est vrai que le système de grade et dan est très différent du système Menkyo, mais au final, je le trouve plus démocratique.
      En outre, même dans nos clubs (pas tous…) si le professeur juge qu’un élève n’a pas le comportement adéquat et qu’il ne mérite pas de se présenter à un Dan, rien ne l’oblige à accépter qu’il se présente.
      Dans le système Menkyo, c’est le Maître qui filtre les élèves et décide de ceux qu’il initiait au niveau supérieur. Même si la confiance entre le Maître et l’élève est importante, je trouve que dans ce système, rien n’empèche le Maître d’avoir un jugement arbitraire et non démocratique.
      Le système de grade et dan actuel a l’avantage de laisser une chance à tous, je trouve ça plutôt bien.

      A+
      Bruno
      Article récent de Bruno Bandelier : Karaté Kata : les 30 Katas du ShotokanMy Profile

  14. Je crois (tel été mon cas) qu’on se rend compte par soit même que la ceinture noire n’est qu’une étape. Le karaté ou tout autre arts martial est le chemin de toute une vie.
    La ceinture noire est la porte qui ouvre les yeux sur ce chemin. Qui peut être satisfait des techniques qu’il exécutés ? A mon avis pas grand monde, nous pouvons tous aller au delà. La ceinture noire est le moment qui marque ce départ. Alors mettons nous tous au travail pour repousser ces limites et rendre fière nos seimpaï.

  15. kamikaze permalien

    Personnellement pour moi un passage de grade est une remise en cause de son travail.

    Je m’explique: nous travaillons tous dans nos dojo respectifs, avec nos partenaires, notre professeur, etc… et cela induit certaines petites habitudes.
    On travaille plus avec untel, qu’avec untel, car son travail nous convient mieux, on n’a l’habitude du rythme de comptage de notre professeur, on flemmarde un peu sur tel style d’exercice, parce qu’on n’aime pas trop, etc….

    Le fait de se donner un but, comme un passage de grade, nous oblige à mettre un coup de boost dans notre travail, nous oblige à aller chercher des sensations dont on n’a pas forcément l’habitude, de travailler avec d’autres partenaires, bref de nous faire sortir de notre routine habituelle!!!!!

    Pour résumer à se donner un but de travail, un challenge personnel!!!

    Alors oui comme tout examen, quel qu’il soit, il est sanctionné par un résultat, mais plus que de faire valider son travail par d’autres, c’est déjà par rapport à soi qu’il faut se baser!!!

    On ne l’a pas, et bien il faut se remettre au travail et chercher les raisons de son échec, afin de s’améliorer et de l’obtenir lors de son prochain passage.

    Si on l’obtient, hé bien on se satisfait du travail accompli (sans se croire le meilleur au monde lol) et se mettre au boulot pour l’examen suivant!!!!

  16. Maxime permalien

    Une fois de plus excellent article ! En France (et sûrement dans pas mal d’autres pays occidentaux) le Karaté FFKDA, majoritaire, est vu comme une discipline sportive et la ceinture noire comme l’aboutissement, la fin de l’apprentissage du Karaté. Dire “je suis ceinture noire de karaté” en société (ce qui n’a pas lieu d’être dit, en général, à part pour crâner en se mettant en avant, ou alors il faut que la discussion ait dérivé sur les arts martiaux mais reconnaissons qu’il y a peu de non pratiquant qui s’intéressent aux budos, qui n’en ont qu’une image caricaturale) ; cela revient à dire “je maîtrise un art de combat […] je suis potentiellement très dangereux” (avec cette histoire de ceinture noire = considéré par la loi comme une arme blanche, je ne sais pas trop quoi penser de ça non plus). Alors que ceinture noire = respect des gradés atteint, début des choses sérieuses, accès à des entraînements plus profonds et à des techniques plus dangereuses, début de la voie en quelque sorte.

    Je me demande quand même quelque chose. Si la voie débute à partir de 1000 jours de pratique (en gros, la ceinture noire, pour quelqu’un de dévoué) et est maîtrisée à partir de 10.000, comme l’a dit je ne sais plus quel grand maître, quid de la différence de standard entre les écoles ?

    Prenons l’exemple en Frande de la JKA/FFKDA. Un Shodan JKA semble s’acquérir au bout de nombreuses années de pratique, au moins plus de 5 ans de pratique si je ne m’abuse. Alors certes, on peut toujours réussir voir surpasser ses grades, il n’empêche que les standards ont l’air plus élevés, proches de ce qui se fait au japon, et que donc la ceinture noire, malgré un programme similaire à celle de la FFKDA, demande un niveau supérieur (rapidité, précision, technique pure, Kime etc…) à cette dernière.
    En France on peut avoir sa ceinture noire en 3 ans en s’entraînant dur, voir 2 en s’entraînant très dur (et en étant doué ; je pense que c’est ton cas Bruno, au delà de la condition physique dans laquelle tu as débuté le Karaté) . Une ceinture noire FFKDA fraîchement acquise fait-elle de son porteur une arme humaine (Human Weapon, super série de reportages sur les arts martiaux); à aiguiser certes, mais potentiellement mortelle ? Le Karaté JKA est-il efficace ? Celui de la FFKDA ? Je me permets de poser ces questions car je sais que la vision de ce blog (et de son auteur donc) va au delà des étiquettes et des titres officiels.

    A partir de quand peut-on vraiment se considérer ceinture noire ?

  17. Hassan permalien

    Bonjour, Bruno merci pour votre message; c’est vrai vous avez totalement raison et je suis entièrement d’accord avec vous sur tout ce que vous avez écrit dans cet article. Malheureusement, certains gens pensent ou peut être croient pour des raisons que j’ignore que la ceinture noire est l’étape finale ou le Diplôme final que l’on peut atteindre dans la pratique du Karaté. C’est pour cette raison que l’on voit beaucoup de gens abandonner la pratique du Karaté après avoir obtenu la ceinture noire.

    Je crois que ce bloc que vous avez crée est une excellente initiative pour encourager ces gens là qui ont abandonner la pratique à revenir au Dojo et continuer à améliorer leur performance.

    Merci beaucoup pour ce bloc.

  18. Metapod permalien

    Bonjour à tous,

    Je ne peux m’empêcher de réagir face aux multiples commentaires que je peux lire sur ce blog. J’aimerais emprunter la voie du Karaté dans un futur proche, je sais comment fonctionne le système de ceintures, le rapport maître/élève puisque j’ai choisi d’emprunter la voie du Judo lorsque j’étais plus jeune, cependant je me suis arrêté très tôt, à la ceinture orange pour être honnête, car à l’époque je devais avoir une dizaine d’années et je n’avais pas assez de recul pour suivre une telle voie. Cependant j’éprouve énormément de regrets par rapport à cela, et ce depuis plusieurs années (le fait est que je n’avais pas forcément le temps de m’y consacrer), car je me rends compte de ce que le Judo ou le Karaté, ou le Kung Fu ou tout autre art martial peut m’apporter et pas uniquement sur le plan physique, mais également sur un plan spirituel. Aujourd’hui j’aimerais sincèrement suivre la voie du Karaté (et pourquoi pas même la voie du Judo et du Kung Fu), afin de trouver l’équilibre que je recherche car pour moi l’art martial, que ce soit le Judo, le Karaté, le Kung Fu ou autre, ce n’est pas seulement l’apprentissage des techniques ou le passage de grade, c’est beaucoup plus que cela, c’est un chemin que l’on choisit d’emprunter afin d’atteindre un but : le Nindo. L’art martial est la voie qui mène vers ce Nindo. L’art martial est un guide dans la vie.
    Pour revenir à ce que je disais plus haut, j’aimerais sincèrement suivre la voie du Karaté mais pas seulement. Mon but est d’apprendre toujours plus. Certes, le Karaté m’apprendra toujours plus au cours de ma vie, sur le plan spirituel, cependant mon but est de rechercher la connaissance et ce dans tous les arts martiaux.
    J’aurais souhaité avoir vos avis personnels à tous par rapport à mon Nindo, et quels qu’ils soient je les respecterai.
    Au passage, je trouve ce blog vraiment bien et les gens qui s’y trouvent très pieux ! Votre Karaté est bon et fort et vous avez tous mon respect !

  19. Pierre permalien

    Bonjour @ tous,
    Je suis nouveau sur ce blog que je viens de découvrir.
    Tout d’abord merci à Bruno de l’avoir créé.

    Je suis ceinture marron depuis très (trop) longtemps. Des blessures successives ont eu for de mon énergie et ma volonté et j’ai arrêté pendant près de 20 ans. Aujourd’hui (âgé de 46 ans) j’ai décidé de me remettre sur les tatamis et envisagé la sacro-sainte ceinture comme un “aboutissement”, un “but”… et j’aimerais dire un jour : “j’y suis arrivé !”
    Même si j’ai toujours pensé que ce grade était le début d’une nouvelle aventure, il n’en reste que, dans l’imaginaire collectif, il est beau et synonyme de reconnaissance.
    Restons humbles toute fois, même les plus hauts gradés n’ont pas terminé leur enseignement, je pense que c’est l’histoire d’une vie, qui peut comporter des interruptions +/- longues.
    Pour ma part, je vis aujourd’hui ma ceinture marron comme une 4ème place sur un podium de 3… Je suis heureux tout de même !
    Cordialement,
    Pierre
    Toulon

    • Bonjour Pierre,
      Je te sent très motivé et en plus je trouve que tu as tout compris.
      Je t’encourage donc vivement à travailler pour enfin monter sur le podium 😉
      A+

  20. Bonjour
    59 ans dans 1 mois , 1 année de pratique du Karaté ,ceinture Orange , beaucoup de travail à faire sur la bête , car je suis raide comme un barreau de chaise, mais petit à petit comme la vie passe … moi aussi ….je m’ améliore ( stage à l’espiguette au grau du Roi -30 avec William Graf 6 dans ).
    vidéo sur le stage :
    Avec la pratique du Karaté j’ai appris a être humble et me remettre à chaque fois en question pendant les entraînements “parler est une nécessité , écouter et un art “.
    je te remercie pour tes conseils et de nous avoir amenés sur ce long chemin de la perfection ……..
    cordialement
    Yves

    • franck permalien

      bonjour a tous

      concernant le sujet : peut on faire un parallele avec le monde du foot : ça permettrait peut etre d eclairer les neophytes ( dont moi :)) ) sur les differents niveaux a partir de la ceinture noire

      par exemple en partant de la 4eme division ou la 5eme division ( tres bon amateurs ) , 3eme division : semi-pro , en allant jusque la 1ere division , puis les joueurs jouant dans les clubs ligue des champions et enfin les joueurs internationaux

      où se situe un ceinture noire?

  21. Eddy permalien

    Je n ‘ai jamais fait de Karaté, mais aujourd’hui, j ai 45 ans et je souhaiterais commencer. Mais, n’est-ce pas trop tard? Et quelle serait la bonne fréquence d’entrainement pour pouvoir après 4-5 années obtenir des bases solides (ceinture noire) ?
    Cordialement

    • Bonjour Eddy,

      Je rejoins ce que t’a écrit Franck, il n’y a pas d’age pour commencer. Tu trouveras d’ailleurs sur ce blog beaucoup de personne qui ont commencé bien après 45 ans et qui en sont ravi.
      C’est sur que c’est difficile et qu’on n’a pas les même facilité qu’à 20 ans mais ça fait tellement de bien… Les bienfaits aussi bien, physique que mental que t’apportera la pratique du Karaté sont inestimable et les efforts que tu devras faire ne seront au final que du plaisir.

      Tu as envie de faire du Karaté ! Ton age n’a aucune importance. Fais toi plaisir et lance toi. Tu vas te régaler !

      Pour progresser, l’idéal c’est 3 séances par semaine, mais si tu ne faisais pas de sport avant c’est un peu trop surtout au début.
      Comme dit Franck, 2 séances c’est plutôt bien. Si tu as le temps, tu peux également ajouter de temps en temps un peu de course à pied afin d’améliorer ton endurance et de la musculation sans matériel du type Supermusculation.com afin d’accélérer ta progression (plus de force, de vitesse, de stabilité…)

      Tout ceci en consultant régulièrement (matin, midi et soir :-)) ce blog et avec du courage, de la volonté et de la persévérance tu mettras moins de 5 ans pour obtenir ta ceinture noire

      Tiens nous au courant.
      Amicalement
      Bruno

  22. franck permalien

    salut eddy

    pas de probleme de commencer a 45 ans , moi jai repris a 42 ans apres 15 ansn d arret

    va voir sur internet les temoigagnes nombreux de ceux ou celles qui ont démarrés apres 40 ans

    et dont certains sont ceintures noires

    je pense que bruno repondra mieux que moi mais par exe^mple dans mon cas je fais deux seances par semaine : une au dojo et uen chez moi car je peux pas me rendre aux deux

    mais de totue façon la premiere année sauf si t es tres sportif a la base c est dur de tenir le rythme

    a+

  23. angelo permalien

    bonjour Bruno cet vrai que la vision d’une video cet pas mal pour le gestuel mais ça vaut pas l’image du professeur le gestuel et plus facile à comprendre et techniquement aussi salutations Ous……(je me permet cette reflexion car je suis pratiquant) bon Karate

  24. Bastien permalien

    bonjour Bruno,

    j’ai passé hier ma ceinture noire 1er DAN avec succès
    j’en suis bien évidemment ravi
    tes vidéos et tes conseils m’ont été très utiles et je t’en remercie
    mais ce n’était pas une fin en soi, c’est le début de mon chemin sur la voie du Karaté Shotokan
    je viens aussi d’être admis au DIF de la FFKDA
    je m’engage dans cette passionnante mission de transmission des préceptes du Karaté Do

    amicalement
    Bastien

  25. gui.57com permalien

    Bonjours,
    je vais bientôt passer ma ceinture noire 1er dan.
    A cet effet je vais faire un stage pouvant me rapporter 1 point bonus.
    Donc ma question est ou ira ce point bonus?-dans la moyenne générale?
    -dans une des note de mes UV?

    merci d’avance pour la raiponce ou les raiponces

    • PIERRE0212 permalien

      Bonjour,
      les points de bonus peuvent être obtenus uniquement lors de stage avec des experts federaux (liste sur FFK) malheureusement ils sont trés peu ou bien lors des stages de ligue de preparation au passage de grade. attention il faut qu’il y est la presence d’un expert fédéral. l’examen est composé de plusieurs UV dont la note total est de 120, il faut avoir la moyenne et si jamais il manque 1 ou 2 points cela s’ajoute. l’obtention est sur la note globale sauf si une UV est inferieur à 6 il faudra obligatoirement la repasser.Suivant le grade on peut obtenir plus ou moins de points de bonification.
      Personnellement, je pense qu’il ne faut pas compter dessus mais il faut impérativement faire les stages de préparation (officiel et non commerciaux) pour être bien préparé.

      “ce n’est le but de la promenade qui compte mais le trajet qui y mène”.

      Pierre0212

  26. damman permalien

    Bonjour, sans aucune prétention de ma part, j’ai l’impression de me lire, je pratique le karaté depuis prés de trente ans, ( j’en est 52 ) je suis diplômé (dif) et je passe quasiment le même message.
    et bien entendu je rajouterai “être sérieux sans ce prendre au sérieux ”

    A bientôt peut être.

  27. Daniel permalien

    Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant.

    A 11 ans à peu près j’ai passé ma ceinture blanche-noire, j’étais donc tout proche de la ceinture noire. Je voulais passer cette ceinture et je travaillais pour mais on m’a dit que je devais avoir 14 ans pour tenter le passage de grade. Déçu de devoir attendre plus de 3 ans pour essayer de l’avoir, j’ai arrêté le karaté.

    Aujourd’hui j’ai 17 ans et je regrette. Cela fait quelques années que j’aimerais reprendre le karaté mais une question m’est toujours venue à l’esprit:
    “Si je reprends le karaté, est-ce que je devrais retourner à la ceinture blanche ou je pourrais resserrer ma ceinture blanche-noire autour de mon kimono ?”

    J’espère que vous aurez une réponse à ma question.

    A bientôt et merci !

  28. Bonjour Bruno,

    Je viens de passer Shodan à 59 ans !
    Je te laisse imaginer le plaisir (modeste et réservé) que cela m’a apporté.
    Mais au-delà de ce sentiment un peu auto-centré d’avoir réussi à atteindre un objectif, mais si je sais que je ne suis en fait “qu’un Etudiant au début du parcours !) ma deuxième pensée (après mon prof …) est allée vers toi. Tes conseils m’ont apporté très exactement ce que je cherchais au moment où le problème se posait.
    J’avais un mal de chien aux hanches (“Libérez les hanches”); je trouvais mes coups de pied “amateur et sans puissance” (j’appliquais le déhanchement pour que “le grand Trochanter” ne bloque pas l’ampleur du mouvement); je me trouvais un peu niais sur Ko-kutsu, je suivais tes conseils plein de bon sens.

    Pour tout cela, mon cher Bruno, tu as ma reconnaissance éternelle.

    Merci et bonne route !

    Osu

    Philippe STEGER

  29. stefano permalien

    bonjour bruno je suis entièrement d’accord avec toi la ceinture en sois n’es rien c’est la connaissance qui es importent

  30. SARI Musatpha permalien

    ceinture noire en Karate

  31. laurent permalien

    BONJOUR
    voila ,je pose la meme question a tout le monde (Valera Dominique ,fédération de karaté départemental national) ect ect ect personne ne répond,en , contact ,Monsieur Valera dit qu il faut parlez en français ,dans c est interwieuv, et quand il présente c es séries il parle japonais???,en plus impossible de trouver le programme exact du passage de la ceinture noir en karaté contact,tout les trucs que je trouve parle japonais ;maguerrie mawashi ect ect,que faire pour préparer cette ceinture

    je vous remercies de la réponse au revoir

  32. Michel permalien

    Oui bonjour Bruno !
    Tout à fait d’accord avec toi,la ceinture noire est la représentation du bon élève qui à travaillé dur pour obtenir cette récompense (sa boite à outil).
    Maintenant il va pouvoir bricoler,réparer,démonter;remonter,découvrir et cela dans de multiples domaines de la vie.
    La ceinture noire n est pas l’aboutissement mais une porte ouverte sur le futur !
    Voilà Bruno j espère que mon petit commentaire t’aura plu.

    Amicalement Michel

  33. Frédéric permalien

    Bonjour Bruno
    Merci pour ton blog, très utile.
    J’ai débuté le karaté en septembre dernier et suis aujourd’hui ceinture jaune. Que de progrès déjà accomplis en 7 mois de pratique à raison de 2 heures hebdomadaires!
    Je ne désespère pas arriver à la ceinture noire, tout en sachant pertinemment que cela n’est qu’un début et surtout pas une fin en soi!
    en tout cas, je suis toujours avec grand intérêt tes conseils très pragmatiques et opérationnels.
    Continue!
    Frédéric

  34. Yahia Brahim permalien

    Bonjour Mr Bruno B.
    A propos de la ceinture noire, effectivement dans l’esprit du commun des mortels elle représente beaucoup de choses mais en avançant dans la pratique du Karaté elle devient à la portée de chacun de nous.
    Pour moi la ceinture noire et je suis parfaitement de ton avis, est à notre portée dès les premières années de pratique du Karaté.
    La persévérance, la volonté et l’engouement sont le secret de la la réduction du nombre d’années nécessaires à l’obtention de cette fameuse ceinture.
    Pour moi en outre, avoir la ceinture noire c’est bien mais aimer le Karaté c’est encore meilleur et j’en suis persuadé.
    Pour le commentaire proprement dit, ta comparaison est vraiment subtile et tes conseils m’ont toujours aidé.
    Merci BB.
    Cordialement
    YBM Alger Algérie

  35. Emilie Wable permalien

    Bonjour Bruno,

    Je suis actuellement une karatéka wado ryu ceinture jaune.
    Ton article est très motivant, j’ai su trouvé les réponses à mes questions.

    Pour moi, la ceinture noire est un objectif qui me permettra de m’épanouir pleinement dans ma passion: le karaté.

    Lundi j’ai mon passage de grade. Je connais trois katas: pinan nidan, pinan shodan et pinan sandan. Je connais un peu le bunkai de pinan shodan.

    Encore merci pour tous tes articles qui sont très intéressant.

    Emilie

  36. Isa permalien

    Bonjour Bruno , Je Pratique du Karaté Depuis Plusieurs Années , j’ai des Problème Des 2 Genoux , je Vais avoir 2 Arthroscopies Genoux Gauche et Droit , je vais arrêter le Karaté ne me plait plus , Je voudrais voir Le Krav Maga , Pour Changer , J’attend votre réponse . Bruno Recevez Mes Sincères Salutations Distinguées . Is

    • Bonjour Isabelle,
      Je veux bien te répondre, mais à quelle question ?
      Amicalement,
      Bruno

    • Bonjour, J’ai pratiqué le karaté très bas pendant deux ans, avant un “kung-fu” très bas avec du sac + entorse grave plâtrée, encore avant karaté très bas.Au final, ce sont les tendons rotuliens qui font souffrir mais c’est une tendinite et cela va, puis miraculeusement cela s’estompe et revient.

      Pour faire mon petit aide mémoire, j’ai du me prendre en photo pour dessiner, et des poses statiques très basses le temps que les prises se succèdent.Résultat bizarre le lendemain je n’avais plus mal au genoux passé un certain angle.

      A mon avis, si l’on veut rester dans les am orientaux, il y a le taekwondo et l’hapkido qui ont des similitudes avec karaté. Dans le taekwondo, les katas (pomsés) sont quasi debout, et c’est plus basés sur la souplesse. Les appuis sont différents cela privilégie la vitesse donc moins raide……L’idéal c’est de trouver un club orienté traditionnel sauf si l’on veut du compétitif…

      Ensuite, sauf lésion grave, il y à l’alimentation à considérer ainsi que le maintient certaines pratiques de Fledenkrais, peuvent aider…

      Comment Tags: Lexique Aide-mémoire
  37. Laurent permalien

    Bonjour, ton article correspond exactement à l’idée que je me fais de la ceinture noire. J’ai 55 ans, j’ai commencé le karaté il y a 5 ans Je viens d’obtenir ma ceinture marron et effectivement j’ai après quelques années de pratique j’ai compris que le ceinture noire n’était pas la fin mais le commencement.
    Je pense passer ma ceinture noire l’année prochaine si je me sens prêt car j’aimerai bien l’avoir en une seule fois.
    Après tout va commencer.

  38. Mugiwara_No_Zey permalien

    J’approuve totalemnt avec ce que vous dites et pour ma part jai toujours eu ce oint de vue la en me disant que ”dans queques mois, je l’aurai et ce ne seras que le debut” (car oui je ne suis que marron)
    Pour moi, le Karate est un art tres profond et qui merite l’aprentissage (remercins nos petit japonais ^^) et une fois avoir maitriser les bases de l’apprendre aux autrs a notre tour =)

  39. Tania permalien

    Bonjour Bruno

    J’aime bien l’analogie avec l’apprentissage de l’écriture et de la langue, ça démystifie un peu la chose.
    J’ai commencé le karaté, en octobre dernier (à 40 ans). Un projet que j’avais Depuis 3 ans après une initiation lors d’une convention autour de la culture japonaise.
    C’est donc tout frais. La ceinture noire me semble encore lointaine mais n’est pour l’instant un objectif en soi. Plus que le but c’est le chemin à parcourir et l’apprentissage qui m’intéresse.

  40. Les règles pour avoir la ceinture ont changés notamment sur les connaissances des katas 2 au choix.Je rencontre des anciens qui sont restés ceinture marron et cela correspond à une tranche des karatékas qui sont pas orientés compétitions non-plus. Ils pratiquent le karaté pour eux-mêmes mais cela à un cout : le manque de crédibilité pour proposer autre chose. D’ou l’intérêt de passer des grades officiels.
    Par contre, je rencontre des gens agés qui pratiquent pour avoir la ceinture noire et arrêtent ensuite, un peu comme un étudiant qui laisserait ses bouquins de cours une fois le diplôme obtenu. Souvent au-dessus de 50 ans cela peut s’expliquer une envie de valider ce que l’on sait mais à contre courant d’une pratique qui n’est pas adaptée. D’ou passé un cap la pratique n’a plus de sens.
    A mon humble avis, le karaté est une création du fils de G.Funakoshi par de jeunes universitaires japonais. Pendant la guerre le shotokan devint fréquenté par certains milieux nationalistes et des kamikazes dont le souci n’est pas vraiment la longévité. De cela il découle que ce n’est plus adapté passé un certaine âge.
    Je pense que c’est aux anciens de rester et de créer d’autres pratiques. Je pensai que ce serait de l’innovation à envisager lorsque j’ai réalisé que le karaté de Me Funakoshi est plus praticable sur du long terme (voir sur mon site le comparatif) .Il suffit de pas grand chose juste d’être moins bas, viser moins haut, mettre l’accent sur les membres supérieurs (en vieillissant ce sont les membres inférieurs qui sont moins performants), ensuite il faut envisager la musculation et la respiration…Cela menant à une forme de karaté okinawaien….

    Comment Tags: Lexique Aide-mémoire
  41. david permalien

    Bonjour Bruno, je suis tout à fait ok avec ce que tu dit , ma fille Emma à 10 ans attaque se soir sa quatrième année de Karaté shotokan elle est actuellement ceinture verte , elle fait aussi des compèt kata et combat .
    Pour moi ayant pratiqué la boxe pied poins et le JJB (pas karatéka à la base) , pratiquant encore pas mal d’autres sports d’endurance .Je pense que le Karaté est un sport qui est loin de se limiter au niveau (codifié) , grades ou ceinture , c’est un état d’esprit un sport ou toute sa vie on pourra évoluer ,et la noire ou certains se limite n’est que le tout début de l’aventure.
    Merci pour ton très bon blog et à bientot.
    David.
    Amicalement .

  42. paul permalien

    Bonjour, j’ai 52 ans je suis tout à fait d’accord la noir est le début du travail, je dois la passer j’ai les techniques de bases mais j’ai encore énormément de travail à faire, avant de la mériter, je me suis mis au karaté par défit envers moi même après une hémorragie cérébrale, j’avais toujours des pertes d’équilibre les expert me disaient c’est irréversible je me suis battu contre moi même j’ai expliqué au prof j’ai fait selon mes possibilités et deux an et demi après j’ai retrouvé mon équilibre un beau défit, mais il n’est pas terminé. Je progresse à mon rythme pour moi j’ai rien a prouver à qui que soit, c’est mon combat et je compte bien le continuer le plus longtemps possible, le karaté c’est bcp pour moi, Alors bon courage à tous ceinture blanche ou noir , faite vous plaisir avant tout et dans le respect de tous.

    • Bonjour Paul,

      Je te remercie sincèrement pour ton message plein d’espoirs et surtout je te félicite. Ton expérience montre qu’avec un but précis agrémenté d’une volonté à toute épreuve et de persévérance on obtient tout ce qu’on désir, et parfois même lorsque d’autres pensent que c’est impossible.
      Tout est possible pour celui qui le veut et qui y croit.
      Encore bravo et merci pour ce retour d’expérience et bonne continuation.

      Amicalement.
      Bruno

  43. STEPHANE permalien

    Bonjour,
    oui, biensûr que j’aimerai obtenir la ceinture noire mais je ne me focalise pas dessus. Si j’ai repris le karaté, c’est pour regagner en souplesse et en étirement puis pour travailler le cardio et gérer les combats en fin de cours. Je me dis que je vais passer les ceintures les unes après les autres et si je n’ai pas le niveau,
    ce n’est pas grave. La ceinture équivaut a un certain niveau en karaté mais çà ne veut pas dire grand chose. En combat un ceinture noire peut se faire battre par une autre ceinture, verte, orange. Il y en a qui sont bons en technique et en combat moins bons.

  44. Joyenna permalien

    Bonjour Bruno, comment on fais pour réussir a se présenter a un passage de grade si on a peur du regard des autres, que toute l’attention soit sur soi?

    As tu des conseil a me donner car j’aimerais bien me présenter a un passage de grade et aussi recommencer une saison de karaté car je me dis que si tout le monde me vois une année de plus ceinture blanche, je ne sais pas comment je leur expliquerais que j’ai peur du passage de grade.

    Cordialement.

    • Bonjour Joyenna,

      Je comprends ton problème car beaucoup de personnes sont dans ton cas. Dis toi que lorsque tu te présentes pour passer une ceinture jaune, personne ne s’attend à ce que tu fasses un travail de ceinture noire. Tout le monde est passé par là et sait que le karate est difficile et qu’au début, on est débutant, c’est normal. N’est pas peur du regard des autres car ce sont des Karateka qui connaissent tes difficultés car ils les ont vécus aussi. Tu peux aussi en parler franchement avec ton professeur, il saura sans doute trouver les mots pour te rassurer.
      En attendant, je t’invite à lire cet article que j’ai écrit sur les passages de grade : http://karate-blog.net/passage-de-grade-ou-de-ceinture-de-karate

      Bon courage et surtout ne baisse pas les bras, au contraire relève la tête et sois fière de ton parcours.

      Amicalement
      Bruno

  45. Iris permalien

    Bonjour Bruno,
    Pour ma part j’ai fait plusieurs arts martiaux avant d’en arriver au karaté ( à savoir 3 ans de Taekwendo et 2 de judo)
    cela fait 2 ans que je fais du karaté
    Dans le karaté ce que j’apprécie c’est le fait de toujours devoir apprendre, que l’on débute vraiment le karaté à la ceinture noire, ce qui serait l’équivalent d’une ceinture blanche pour moi…
    J’ai déjà refusé de passer une ceinture car je n’adhère pas à ce système de grade. Pour moi les ceintures servent à montrer aux autres ce que l’on vaut. Or moi je sais ce que je vaux, je connais mes forces et je connais mes faiblesses. J’estime que toutes les ceintures intermédiaires avant la noire ne valent rien … je dis cela car j’ai trop souvent vu des ceintures marron ou noires-blanches croirent avoir les meilleurs techniques du monde et sous ce prétexte ne meme pas calculer les personnes de grade inférieur alors que parfois j’estimais avoir su apercevoir autre chose qu’ils n’avaient pas vu … on nous apprend également qu’en tant que ceinture de couleur orange par exemple on ne peut pas travailler de la même façon qu’une ceinture bleu. Donc la ceinture et surtout sa couleur noir definierai ? Nous sommes rangé dans des cases, nous portons une étiquette ” mauvais”, ” très mauvais”, ” un peu moins bon” ?
    Par esprit de contradiction je serais donc plutôt pour aller jusqu’au bout de ma pensée. Je n’ai besoin de personne pour me dire quel niveau j’ai donc je garde ma ceinture blanche et les gens continueront à me sous estimer à tort ^^
    Ma question est la suivante: peut-on refuser de passer les ceintures de couleurs et passer la noire après avoir acquis toute les techniques et de l’expérience ?

    Merci pour votre réponse d’avance
    Cordialement
    I

    • Bonjour Iris,

      Je vais être clair avec toi. Tu peux tout à fait refuser les passages de grades mais pour moi c’est un grand manque de respect envers ton professeur.
      Je comprends très bien ton point de vue, mais je n’y adhère pas du tout. Si je te suis bien, ton professeur est tout à fait apte à te donner des cours, à te former, mais tu estimes qu’il n’a pas de compétence pour te juger.
      Tu trouveras toujours un ceinture blanche qui pourra battre une ceinture noire, car il n’y a pas que la technique qui entre en jeu, il y a l’état d’esprit, et bien d’autres choses, mais ce n’est pas pour autant que les ceintures n’ont aucune valeur et ne servent à rien. Les ceintures de couleurs ont un rôle pédagogique qui permet au professeur et aux élèves de se situer, pas par rapport aux autres mais par rapport un une progression technique. En conservant ta ceinture blanche alors que tu as un niveau bien plus élevé, les gens ne te sous estime pas, au contraire, les débutants qui arrivent au club ne comprennent pas pourquoi eux n’arrivent pas à faire tel ou tel technique alors que toi, également ceinture blanche, y arrive. En fait ça perturbe énormément le groupe car les autres n’arrivent plus à se situer dans leur progression.
      C’est également néfaste pour toi car même si tu sais ce que tu vaut, tu restes dans une certaines zone de confort ; En effet, tant que tu conserves ta ceinture blanche, rien ne t’oblige à travailler comme une ceinture de couleur, alors qu’en portant la ceinture qui correspond à ton niveau technique tu te dois de travailler à ce niveau et à chercher à progresser.
      On peut aller encore plus loin, tu peux aussi venir en short ou habillé comme tu le souhaites car après tout pourquoi mettre un Karategi ? ça ne fait que te mettre dans la case des “Karateka” …Bref, ça irait si tu étais seul, ou si c’était une décision de ton professeur de ne pas donner de ceintures de couleurs mais tu es dans un groupe (un club) et il y a des règles à respecter et surtout un professeur. En refusant de mettre ta ceinture de couleur, c’est comme si tu remettais en cause sa pédagogie et son jugement. Je te répète, pour moi c’est un grand manque de respect.
      Bien sûr tu fais comme tu veux, si ton professeur accepte cette situation (mais je doute qu’au fond de lui, il en soit ravi) mais sache que si tu travaillais avec moi, je t’obligerais à porter ta ceinture de couleur.

      Amicalement,
      Bruno

      • Iris permalien

        Re Bonjour Bruno,

        Ah oui d’accord .. Je ne voyais pas du tout ça de cette façon là. Si je vous posais cette question ce n’était pas du tout dans le but d’un manque de respect ou dans le but de ne pas s’intégrer dans un groupe. J’ai refusé de passer une ceinture car j’ai un ami à moi qui dans un autre art martiaux l’avait fait avant et j’adhérais à sa vision des choses.
        Je pense alors qu’on est “obligé d’entrer dans des cases” lorsqu’on se retrouve en groupe. Donc je pense qu’à l’avenir je ferais comme tout le monde et je passerais les grades et porterais les ceintures de couleurs bien que je m’interroge encore de leur utilité ( vu que ces couleurs n’existaient pas à l’origine et qu’il s’agit d’un système mis en place à l’intention des enfants pour leur montrer qu’ils ont évolué) . Mais si c’est une manière de respect envers le professeur et si une couleur est la clef pour faire partie d’un groupe je la porterais. Je ne veux pas faire de polémiques ^^’

        Cordialement
        I