Pourquoi prendre 3 ans pour obtenir la ceinture noire de Karaté ?

7

pourquoi-prendre-3-ans-pour-etre-ceinture-noireou Pourquoi vous devriez avoir votre ceinture noire de karaté le plus rapidement possible ?

Dans un récent post sur Facebook, j’avais écris en titre : « Pourquoi prendre 3 ans pour obtenir la ceinture noire alors que d’autres le font en 2 ans ». C’était bien évidemment de la provocation. Je l’avais fait exprès pour faire réagir et créer une polémique. En effet, avoir sa ceinture noire de Karate en 3 ans c’est déjà très bien et en 2, c’est normalement impossible… En tout cas, c’est ce que tout le monde pense, mais en théorie c’est possible. D’ailleurs, je vous expliquerai un peu plus loin comment j’ai fait pour obtenir la mienne en seulement 2 ans.

En fait, j’écris cet article aujourd’hui suite à la petite polémique, au sujet des passages de grade et notamment de la ceinture noire, qui a surgi sur notre groupe et notre page Facebook. En effet, certains karatéka ne souhaitent pas passer leur ceinture noire. C’est leur droit et je le respecte, mais pour moi, ne pas passer sa ceinture noire, c’est un peu comme si vous vouliez être menuisier sans vouloir passer votre CAP. Passer sa ceinture noire fait partie de l’apprentissage. C’est d’ailleurs l’aboutissement de la phase d’apprentissage et c’est seulement ensuite que vous aller pouvoir vous exprimer pleinement au travers de votre pratique. Avoir sa ceinture noire n’est pas du tout un but au sens de « fin », mais c’est un but au sens d’ « étape ». Donc, tant que vous ne passez pas votre ceinture noire, vous ne validez pas cette première étape et, au final, vous ne pouvez pas réellement poursuivre votre chemin sur la voie du Karate-do.

boiteaoutilsQuand vous entrez dans un club, c’est comme si on vous donnait une caisse à outil vide, et jusqu’à la ceinture noire vous allez remplir votre caisse à outil. Mais c’est seulement après que vous commencerez à aiguiser vos outils et que vous vous entraînerez à les utiliser réellement. C’est seulement après que vous vous exprimerez pleinement au travers du Karate.

Un menuisier ne met pas 10 ans pour passer son CAP, mais ça ne l’empêche pas de continuer à progresser par la suite dans son art, bien au contraire. S’il ne passe pas son CAP et reste toute sa vie au Centre de Formation à apprendre toujours les mêmes choses, il ne progressera pas réellement. C’est seulement en affrontant la vie, sa carrière de menuisier, et en créant des œuvres de ses propres mains qu’il apprend, souvent de ses erreurs, et qu’il progresse. De la même manière une ceinture marron qui ne va pas passer sa ceinture noire ne fait qu’apprendre et réapprendre les mêmes choses chaque année. Il reste dans un certain confort. Il progresse sans doute un peu mais ne vit jamais réellement son Karate. Il est comme un oiseau qui n’ose pas prendre son envol et reste dans le confort du nid.

Être ceinture noire, c’est avoir acquis, à force de travail, tous les outils indispensables pour pratiquer correctement. Servez vous de ces outils, sautez du nid et construisez votre voie, votre do.

La ceinture noire véhicule beaucoup de valeurs, mais elle reste un grade de début et c’est pour ça qu’il faut essayer de l’atteindre le plus vite possible pour ensuite vraiment travailler. Avant la ceinture noire, c’est une phase d’apprentissage, ce sont vos fondations. Vous devez vous appliquer et travailler dur pour que vos fondations soient solides mais vous ne devez pas rester bloqué dans ces fondations. Il ne sert à rien de couler des fondations si ce n’est pas pour construire quelque chose dessus. Ce quelque chose, c’est votre vie de Karateka. C’est votre connaissance, votre progression,…

Vous devrez souvent revenir renforcer vos fondations mais ce sera pour continuer à construire votre voie, et à vous élever toujours plus haut vers le sommet de votre art.

Comment j’ai obtenu ma ceinture noire en 2 ans !

Comme promis, je vais vous raconter comment j’ai obtenu ma ceinture noire de Karate en seulement 2 ans (+1 mois pour être puriste).

« Bon en fait, pour être tout à fait honnête, je n’ai eu que la ceinture noire technique en 2 ans et pas mon 1er dan. Le jour de mon passage de grade, sur une vingtaine de prétendants, nous n’étions que 2 à avoir eu la ceinture noire technique. Les organisateurs n’ont donc pas pu faire une poule de 6 pour organiser la partie combat du 1er dan. Mais bon, même, la partie technique (Kihon, Kata et Kihon Ippon Kumité) en 2 ans, je pense que beaucoup seraient déjà content, surtout qu’à l’époque on devait connaitre 8 Kata, pas seulement 2. Il y avait les 5 Heian, Tekki Shodan, Bassai Dai et Kanku Dai. Et en plus, en 1995, il n’y avait pas d’UV comme aujourd’hui, si vous n’aviez pas la technique, il fallait tout repasser. »

Comment j’ai fait pour l’avoir en 2 ans alors qu’officiellement, même à l’époque, il fallait trois timbres de licence ? Ce n’est pas compliqué : je suis arrivé au club en novembre 1993 et j’ai passé ma ceinture noire en décembre 1995 soit 2 ans et 1 mois après mais j’avais bien mes 3 licences : 93/94, 94/95 et  95/96. Le règlement impose 3 timbres de licence et non 3 années de pratique donc ça doit toujours être possible de nos jours.

Mais comment j’ai fait concrètement pour progresser si vite ?

Maintenant que j’ai répondu au 2 questions qu’on me pose souvent, je pense que ce qui vous intéresse le plus c’est de savoir comment j’ai fait pour progresser aussi vite. C’est très simple et je ne vais pas vous donner une recette miracle car il n’y a pas de secret : J’ai bossé, beaucoup bossé et encore bossé… Pour faire court, je travaillais tout le temps ; Au club 4 à 5 fois par semaine mais aussi à la maison et j’allais à tous les stages où je pouvais aller.

Je vous explique en détail dans la vidéo ci-dessous comment j’ai pu passer mes ceintures l’une après l’autre jusqu’à la noire alors que normalement dans le club il n’y avait qu’un passage par an et comment j’ai pu passer ma ceinture noire au bout de 2 ans seulement alors que je venais d’avoir ma ceinture marron… (c’était un concours de circonstances, un peu au bluf même! Vous verrez ça sur la vidéo…).

La ceinture noire n’est qu’un début

Je pense qu’il faut avoir sa ceinture noire rapidement mais je pense aussi qu’il ne faut pas brûler les étapes. Il faut y aller pas à pas et progresser à son rythme car obtenir une ceinture noire, même si certains diront que c’est plus facile de nos jours, ça reste quelque chose de très difficile et c’est beaucoup de travail.

Mais si vous dites aux débutants qu’ils ne l’auront pas avant minimum dix ans, ça ne les motive pas trop. Ils auront tendance à venir aux cours qu’une fois de temps en temps car ils n’y croient pas vraiment et, comme beaucoup, à la ceinture orange ou verte, ils arrêteront. Je trouve ça dommage. Je pense qu’il faut leur montrer, dès le début,  qu’ils sont capables de mettre moins de 5 ans pour avoir leur 1er dan et si au final ils mettent quelques années de plus ce n’est pas grave. L’important c’est la motivation qu’ils auront dès le début et la persévérance qu’ils vont acquérir.

En tant que professeur il faut expliquer aux débutants, dès le départ, que vous allez faire en sorte qu’ils obtiennent leur ceinture noire au plus vite. Que ce sera très dur, mais que s’ils sont motivés, ils peuvent y arriver en quelques années (et non 10) et qu’ensuite commencera réellement la pratique du Karate.

Le Karate c’est un engagement de tout une vie, autant le dire dès le départ aux débutants !

En laissant croire aux Karateka qu’il faut 10 ans pour obtenir une ceinture noire, il ne faut pas s’étonner que, soit ils abandonnent avant, soit quand ils l’obtiennent, ils aient la sensation que c’est la fin et qu’ils arrêtent juste après le 1er dan. En fait, ils ne sont plus motivés pour aller au delà. C’est dommage car le premier dan, c’est vraiment le grade de début. Ce n’est qu’à partir de ce moment là que vous allez pouvoir vous permettre de faire des recherches beaucoup plus personnelles et vraiment pouvoir travailler votre Karate.

En tout cas c’est le message que j’essaie de faire passer aux membres de Karate3g™

Pour conclure, voici la vidéo que j’avais publié sur Facebook et où je développe mes réponses :

Voilà, comme je dis toujours, il ne faut pas prendre tout ce que je vous dit au pied de la lettre. Vous devez garder votre libre arbitre et vous faire votre propre opinion.

Je vous invite donc à me laisser un commentaire ci-dessous. Je vous répondrai avec plaisir : « Pensez vous comme moi qu’il faut obtenir sa ceinture noire rapidement (sans bâcler le travail) ou plutôt qu’on ne doit pas passer plus d’une ceinture par an ? »

Partager cet article dans vos clubs, pour que vos collègues karatéka puissent aussi venir donner leur avis.

Je vous dis à très vite.
Bruno

Facebook Comments
Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"
 


7 commentaires

  1. Bonjour Bruno,

    J’ai commencé le karaté cette année, sur un concours de circonstances certes, mais avec un vrai coup de foudre!
    Pour moi initialement le challenge a été de « tenir » un cours, après plusieurs années sans réelle pratique sportive et 4 enfants…et très vite je me suis donné comme objectif 10 années pour passer ma ceinture noire. Si dans un premier temps je voyais cela comme un aboutissement, j’ai vite compris que le travail ne ferait alors que commencer…! Néanmoins même si je trouve votre discours motivant d’une certaine manière, il faut aussi être réaliste quant à son propre potentiel et ses disponibilités pour devenir ceinture noire le « plus vite possible »…Pour moi, le parcours compte autant que la finalité, et chaque cours passé, chaque geste appris, chaque technique mémorisée c’est avant tout une « petite » victoire sur moi-même et un pas de plus sur mon chemin, et je dois dire que cela me procure une certaine fierté…! Merci pour vos vidéos très claires qui me permettent de travailler mes katas!

    Isabelle

  2. FISTON SHAM-PAUNI sur

    Je suis vraiment content de toi M. Bruno, tu as raison! j pense que, ne pas passer de grade serait, en quelque sorte,accuser son prof qu’il ne travaille pas! Pourtant, le but du prof est qu’il vous façonne, vous transforme! il est donc évident que l’on évolue et que l’on change.

  3. Salut Bruno, perso je ne cours pas après cette ceinture, même en passant des couleurs, j’ai porté 6 ans ma blanche…
    Changement de dojo et d’école, je souhaite repartir de zéro, mais passage de la bleue au bout d’un an.
    Maintenant je pars donc avec une bleue pour 5, 6 ans ou plus…
    Pas d’envie de ma part pour le moment et pour moi, aujourd’hui, elle représente juste la base légale pour un DAF, DIF ou plus…
    Donc je n’en ressens pas encore le besoin !
    Peut être un jour.
    🙂

    • Bonsoir Serge,

      Si je peux me permettre ce n’est pas à toi de définir si tu as ou non besoin de la ceinture noire. Tu veux faire du Karate, ça devrait être une obligation, comme de porter un Kimono (Karate-gi pour les puristes).
      Le 1er dan est le grade de débutant. Si tu ne veux même pas atteindre le grade de débutant c’est comme si tu voulais apprendre à nager mais sans jamais te jeter à l’eau.

      Voici traditionnellement la signification des dans :
      1er dan (étudiant) : niveau le plus bas, débutant (ayant étudié la base)
      2ème dan (disciple) : travail technique externe (“Omote”), technique pure
      3ème dan (confirmé) : travail interne (“Okuden”) et mental (“Shisei”)
      4ème dan (expert) : niveau de perfection technique et mentale à partir duquel l’initiation à la véritable maîtrise peut commencer
      5ème / 6ème dan (Renshi) : celui qui a été “forgé”, a acquis l’expertise et la maîtrise de son style, et a les qualifications requises pour enseigner
      7ème / 8ème dan (Kyoshi) : possède la maîtrise intérieure, et a une connaissance approfondie des techniques et de la tradition des arts martiaux
      9ème / 10ème dan (Hanshi) : celui qui a tout reçu et qui, à son tour peut “donner”, il possède un caractère et une moralité exceptionnels
      source : http://www.karatecolombes.fr/vraie-signification-grades-karate/

      Comme tu le vois le 1er dan est au tout début. Si on met ton raisonnement dans la vie (car le Karate est un art de vivre), ça ne pourrait pas fonctionner. Par exemple, c’est comme si tu entrais dans un centre d’apprentissage avec la ferme intention de ne pas en sortir et de ne pas passer d’examen…car tu n’en ressens pas le besoin. Ce serait un peu frustrant pour tes maîtres de stage non?
      Au club c’est pareil, il est de ton devoir (besoin ou pas) de progresser, ne serait ce que par respect pour ton professeur.
      Mais bien sûr je respecte ton choix et ça n’est que mon avis (Mais tu serais mon élève, je ne te donnerais pas ce choix :-D)

      Amicalement,
      Bruno

      • Bruno,
        j’entends bien ton raisonnement, après je progresse tranquillement, fais de temps en temps des stages, travaille avec les plus gradés, mais ce choix, je l’ai, même après 15 ans de pratique je pourrais aisément rechanger d’école, ou même passer à autre chose, toujours martiale…
        Mais je te comprends aussi !
        Dans la vie, pour moi, ce système a fonctionné à l’envers, j’ai passé un bac dans une spécialité qui ne me bottait pas, résultat, plusieurs emplois pas intéressants, changement d’orientation au pif, un BTS dans une autre spécialité, idem, un poste qui m’a permis d’atteindre le statut de cadre, résultat, démission…
        Aujourd’hui je travail dans une filière dont je n’ai jamais été diplômé et tout va pour le mieux…
        Le premier dan, idem, à quoi bon si c’est pour lâcher après histoire de faire autre chose…

    • Je suis un peu de cet avis ? Pour moi, la pratique est valide si l’on se sent plus fort (pas LE plus fort). Le reste ne m’intéresse pas.
      Donc tout bien considéré je trouve votre approche plutôt saine ….

      La pratique « traditionnelle » est décrite dans un petit livre:
      http://karate.philau.fr/bibio/

      Pour les postures (pdf gratuits):
      https://goo.gl/mfx9yF

      Ce que nous appelons karaté n’est pas traditionnel, puisque c’est une création récente, et qui ne faisait pas partie des arts martiaux traditionnels japonais.

      Ceintures des couleurs : Mikonosuke Kawaishi, judoka, associe en 1926 des ceintures de couleurs à des kyu.

      Shōgō est le nom du système de titres mis en place par la Dai Nippon Butoku Kai, créé en 1895 à Kyoto. A noter que 1895 c’est déja plus l’époque des Samourais, puisqu’a cette date leurs privilèges étaient déjà supprimés (port des 2 sabres, chignon,..)

      Renshi (錬士) : maîtrise extérieure
      Kyoshi (教士) : maîtrise intérieure
      Hanshi (範士) : maîtrises intérieure et extérieure unifiées

      C’est au Dai Nippon Butokukai, qui présidait aux destinées des Budos (arts de la guerre) que Chojun Miagy (maitre okinawaien) présenta le karaté et on lui décerna le titre de « kyoshi » et pas Me Funakoshi qui n’avait pas convaincu. Par la suite cela s’arrangea mais il n’eut pas le niveau de Chojun Miyagi ( fondateur du style Goju-Ryu.).

      D’autres ont fait des équivalence avec des tableaux savants ou ils se sont mis eux-mêmes ! et les cursus sont très différents selon que l’on suit une filière ou une autre.

      Quand les occidentaux ont découvert les arts martiaux japonais vers 1900, il était question de jujitsu et pas de karate.A ce sujet, il y avait le manuel de l’inspecteur Buvat en 1910.
      https://goo.gl/BgjWke

      Revenir à du traditionnel, a mon avis, serait de reconstruire une méthode de défense ce que composaient les techniques okinawaiennes. Cette sortie du sport s’opère chez certains aikidokas:
      https://goo.gl/V32GG2

      Certains réflechissent au problème (l’autodéfense) car il y a l’aspect psy et légal comme « Face à la violence, se préparer à l’inattendu »
      https://goo.gl/vcvg3J
      ou plus lié au karaté comme « Karaté : l’efficacité à portée de main »
      https://goo.gl/HkPou1

      • David Schaffter sur

        Hello mon cher Bruno;
        Oui moi personnellement pour avoir ma ceinture noire il m’a fallu 5-6 années de pratique et bien du travail!!!! (1998-2003)
        je me suis entrainé encore un moment après pour garder les acquis et j’ai fait plus de Aïkido que de Karaté à partir de 2004 car j’avais fortement grossi dû à un traitement médicamenteux pour me soigner…
        j’ai pu avec une pratique intensive du Aïkido maigrir et je m’entrainait au Karaté avec mon ex copine de l’époque et quelques autres amis 2X par mois…
        par le passé; j’ai aussi fait du kickboxing un peu de Boxe Thaï et du kung fu…
        voilà actuellement je m’entraine chez moi 2X par semaine avec tes vidéos et 1X en fin de semaine au Dojo!!!!
        je pratique aussi le Aïkido et Judo régulièrement avec un groupe d’amis et amies…

Laisser un commentaire

34ea8a522d1c5d447104434d328761c1YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
247 Partages
Partagez241
Tweetez
+1
Partagez6