French FR English EN

Karate aux Jeux Olympiques : nous pouvons être fiers de nos athlètes !

0

L’aventure prend fin pour les karatékas français. Plus tôt que prévu, mais nous pouvons quand même être fiers de nos athlètes. Je pense que nos champions ont donné le meilleur d’eux-mêmes aux Jeux Olympiques, et en plus, nous ne rentrons pas les mains vides. Steven Da Costa a été sacré Champion Olympique de karaté pour la catégorie -67 kg. Il apporte à l’équipe de France sa vingt-sixième médaille au Japon, dont la septième en or.

Steven Da Costa, champion olympique de karate

Steven Da Costa. Un nom qui marque l’histoire du karate français. A 24 ans, ce jeune athlète arbore un parcours exceptionnel. Champion du monde, double champion d’Europe de karaté, et maintenant premier champion olympique de karaté combat.

Faisant partie de la catégorie -67 kg, le jeune homme se démarque en remportant son premier combat 4-0 face à Hamoon Derafshipour. Il s’incline ensuite face au Jordanien Abdel Rahman Almasatfa, ce qui fait un petit choc aux téléspectateurs, moi y compris, je dois l’avouer.

Toutefois, Da Costa prouve rapidement ses compétences, et remporte une victoire face au Letton Kalvis Kalnins. S’ensuit également une quatrième victoire contre le Vénézuélien Andres Eduardo Madera Delgado. Ce qui permet à l’athlète de terminer second de sa poule et de se qualifier pour les demi-finales, où deux combats bien rudes l’attendaient.

Le premier combat confronte le jeune homme au Kazakhstanais Darkhan Assadilov, connu pour sa force, sa mobilité et ses coups de pied admirablement rapides. Le combat commente par un coup de pied au corps, ce qui lui permet de remonter avec deux points d’avance.

« Quelques poignées de secondes plus tard, il attrapait l’appui avancé de son adversaire du bout du pied, le déséquilibrait magistralement et marquait les trois points, non sans avoir pris une ruade au visage au passage », comme le rapporte l’article sur le site de la Fédération française de karaté (FFK).

Malgré un visage endolori, Steven Da Costa ne se laisse pas faire et revient attaquer son adversaire en tournant, en feintant puis en plantant un puissant coup de pied d’arrêt dans les toutes dernières secondes. Ce qui lui permet de remporter cette première épreuve.

Le deuxième combat qui a été décisif oppose le champion au célèbre Turc Eray Samdan , Champion d’Europe en titre. L’athlète a prouvé ses capacités tout au long des épreuves. Heureusement, dès le début, Steven Da Costa a démontré qu’il était tout-à-fait capable de faire face à tout grand adversaire. Le combat commence par une attaque de Steven Da Costa qui le serre de près et le touche par des frappes rapides au visage, non sans avoir été plusieurs fois été à un cheveu de prendre l’un des ura-mawashi du remarquable technicien jordanien. Il marque ensuite deux points dans la première minute grâce à une frappe de jambe au corps. A une seconde de la fin, il conclue le match avec la même coup de pied, porte-chance pour lui ce jour, et c’est la consécration !

Steven Da Costa est désormais l’unique champion olympique masculin de l’histoire du karaté français.

Un bilan positif

 Je l’avais déjà affirmé dès que la compétition avait commencé : les débuts étaient très prometteurs pour l’équipe de karaté français. Même si nos athlètes quittent la compétition un peu avant l’heure, je peux quand même affirmer qu’ils ont brillé et que nous pouvons être fiers d’eux. Nos trois représentants aux Jeux Olympiques représentent tous de grands espoirs pour le karaté, non seulement au niveau national mais au niveau mondial. Des athlètes passionnés et motivés à suivre de très près.

Alexandra Feracci a représenté la France auprès de Steven Da Costa et a démontré une technicité admirable, malgré une phase de poule où elle termine à la quatrième place. Cependant, elle a marqué les esprits avec deux kata de haute facture. Il faut rappeler qu’Alexandra Feracci s’est qualifiée le 11 juin dernier pour l’épreuve « kata » dames de karaté des Jeux olympiques de Tokyo en prenant l’une des trois premières places du tournoi de qualification à Paris. Une héroïne dont la carrière promet de briller.

De son côté, Leïla Heurtault, dans la catégorie des -61kg, a quitté les Jeux Olympiques ce matin. Si la jeune femme rencontre des débuts compliqués, elle réussit à s’imposer au cours des prochains combats. Malheureusement, ce ne sera pas assez, et Heurtault se voit éliminée durant la phase de poule. Cependant, cette athlète qui a bénéficié d’une wild card n’a pas été choisie pour rien. Elle affiche déjà un très beau parcours, et j’espère que cela continuera dans ce sens.

Karaté aux Jeux Olympiques en 2024 ?

C’était la première fois que le karaté était présent aux Jeux Olympiques. Ce fut un moment unique pour le monde du karaté. Malheureusement, le karaté a été évincé des JO de 2024, au grand dam des amateurs et passionnés.

Pourtant, je trouve que le karaté mérite sa place aux Jeux Olympiques. Il représente la beauté des arts martiaux et démontre aussi que le combat peut être noble, respectueux et passionnant.

J’avais écrit un article sur le fait que le karaté devrait être présent aux JO 2024. Et je soutiens encore cette opinion.

En tout cas, je suis fier des karatékas du monde entier qui sont venus au Japon qui ont donné leur maximum. J’espère revoir nos karatékas, un jour, sur le tatami olympique.

Bruno Bandelier,

A bientôt.

Facebook Comments
Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"
 


Laisser un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer