Vous pouvez tous être Ceinture noire – La preuve écrite !

101

Bruno Bandelier Ceinture Noire

La ceinture noire, la connaissance totale…

On entend souvent parler de la ceinture noire de Karaté comme un aboutissement, voire même, pour certains, comme un stade inaccessible. Il n’en est rien.

Quelque soit votre niveau actuel, vous êtes tous capable d’obtenir une ceinture noire !

Et je vais vous le prouver…

Contrairement à ce que beaucoup pensent, la ceinture noire, n’est pas un stade très élevée dans la connaissance du Karaté, au contraire, il correspond au début d’une vie consacré au Karaté.

Il y a quelque jour j’ai reçu un mail de quelqu’un qui souhaite débuter en Karaté avec un objectif très ambitieux : obtenir un jour une ceinture noire de Karaté.
Je dis très ambitieux car pour lui elle représentait : « la connaissance totale du Karaté« 

Or il n’en est rien.  Car si cette connaissance totale existe, elle est bien au-delà du 1er dan.

En effet, on obtient une ceinture noire en 4 à 5 ans en général. Mais après, 10, 15, 30 années de pratique vous ne pensez pas que le niveau est nettement supérieur? Bien sur que si.

Ce mail, et la réponse que j’en ai fait,  m’ont donner envie d’écrire cet article dans lequel je voudrais démystifier la sacro-sainte ceinture noire de Karaté ou black belt (pour les bilingues).

Et je vais vous apporter la preuve que chacun d’entre vous est tout à fait capable par un travail régulier de l’obtenir. Elle n’est pas inaccessible.

La ceinture noire n’est qu’un début !

Je ne cherche pas à minimiser les qualités techniques des Karatéka ceintures noires, ni le travail nécessaire pour obtenir la ceinture noire, mais juste à démystifier l’image qu’on en donne parfois.

La ceinture noire, beaucoup en rêve et c’est vrai, qu’il faut beaucoup de travail pour l’obtenir, mais il ne faut surtout pas la voir comme une consécration ou une fin. C’est tout le contraire.

En fait être ceinture noire signifie que l’on connait à peu près toutes les techniques de bases qui vont nous permettre ensuite d’évoluer et de progresser.

L’enfant et l’écriture

A notre ami qui m’avait écrit,  je lui ai donné, dans ma réponse, l’exemple d’un enfant à l’école qui commence l’apprentissage de l’écriture :

L'enfant et l'écritureAu début il doit apprendre à dessiner chaque lettre, une par une, en faisant des lignes de A, puis de B, puis de C,…  Ses lettres sont un peu bancales mais au fur et à mesure qu’il s’entraine, il s’améliore, il est devient plus précis…

Puis en regroupant les lettres, son Maître (d’école) lui apprend à former des syllabes, puis ses premiers mots….

Au bout de quelques temps, il va pouvoir écrire ses premières petites phrases, et ainsi de suite. Il va apprendre les subtilités de l’orthographe, la conjugaison…

Arrivé à la fin du cours moyen (avant le collège), l’élève connait tous les mots courants et est capable de lire et écrire correctement.

Son Maître pourrait le nommer… ceinture noire d’écriture 🙂

En effet, il connait toutes les bases de l’écriture et il a mis environ 5 ans pour y arriver (ça ne vous rappelle rien ? ;-))

Ces bases vont lui permettre maintenant d’évoluer toute sa vie en lisant, écrivant, évoluant, critiquant…

Bref ces bases sont les outils indispensables pour gravir les marches de la connaissance.

Au karaté, c’est pareil. Avec la ceinture noire, on a forgé son corps et acquis le bagage technique pour pouvoir « commencer » l’apprentissage du Karaté, pour gravir une à une les marches vers … »la connaissance totale » (si elle existe…)

Conclusion :
Si vous avez été capable d’apprendre à écrire,
vous êtes capable d’obtenir une ceinture noire (C.Q.F.D.)

La ceinture noire, n’est pas le sommet du Karaté, elle en est les fondations ; Le socle sur lequel le Karatéka va pouvoir continuer sa progression toute sa vie.

Mais attention, notre ami n’avait pas complètement tord en mettant la ceinture noire sur un piédestal car si je dis que la ceinture noire n’est qu’un début, je dis aussi qu’elle est les fondations du Karaté. Et sans fondation, il n’y a pas de progression possible. Il ne faut donc pas négliger la ceinture noire.

Vous êtes tous capables de l’obtenir, mais comme on dit :

no pain, no gain (toujours pour les bilingue ;-))

Voilà je terminerai cette petite réflexion sur la démystification de la ceinture noire de Karaté, par cette petite maxime :

La ceinture noire est à prendre très au sérieux car vous construisez les fondations de votre art, mais sans se prendre trop au sérieux car pour construire une fondation, il faut garder les pieds sur terre.

ou comme dirait notre ami Ali dans son dernier commentaire :

c’est bien de regarder le ciel mais en se concentrant sur les pieds qui ne doivent pas quitter la terre, sans oublier que la modestie est la clé de la réussite

Et vous qu’en pensez vous ?

Vous sentez vous capable d’obtenir la ceinture noire?
Si vous l’avez déjà, pensez vous être arrivé au sommet?

J’attend vos commentaires avec impatience.

A bientôt,
Bruno

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"
 


101 commentaires

  1. Bonjour
    Je pratique le Karate depuis 10 ans maintenant je suis donc ceinture noire îl est vrai que c est que le début d un long apprentissage mais sans persévérance sans donner sur le plan physique et mental pas de ceinture et îl faut plus 8 années que 5 pour obtenir la ceinture la route est longue mais il est vrai aussi que l expérience en Karate ne peut s acquérir en 5 ans travaille sans relâche osu

  2. Bonjour Bruno
    Moi je ne suis qu’un débutant cherchant la ceinture jaune. Donc j’y met du sérieux. Votre intervention me va droit au coeur car elle lève toutes les mystères autour du karaté surtout s’agissant de la ceinture noire. Cette intervention m’encourage et me dit que je peux y arriver

  3. Bonjour Bruno,

    Ça fait 4 ans que je pratique et cette fin de saison m’as appris que rien est acquis d’avance car je devais passer ceinture marron mais je n’ai pas suffisamment évoluer et que pourtant je m’y suis préparé alors mon professeur m’as dit que ce serait pour décembre peut être enfin tout dire j’en suis encore très loin

    • Bruno-Bandelier sur

      Bonjour Tony,

      Le Karate c’est comme gravir une montagne, plus on avance et plus la pente est raide et moins on a d’oxygène. La progression est plus lente mais il faut s’accrocher et persévérer. Parfois on trébuche mais il faut se relever et poursuivre.
      Apparemment tu as bien compris tout ça. Tu vas y arriver.

      Amicalement,
      Bruno

    • Bruno-Bandelier sur

      Bonjour Nathalie,

      Je te remercie pour cette définition qui est vraiment très bien trouvée.
      Je pense que je m’en resservirai. Merci.

      Amicalement,
      Bruno

  4. Bonjour monsieur Bruno votre article ma beaucoup encourager pour la ceinture noire que je le passerai dans quelque mois.Je me mets au travail plus detetminer que jamais.MERCI BEAUCOUP

Laisser un commentaire

38f6c15b161c0d476967266ac1fdf3dbnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
229 Partages
Partagez183
Tweetez
+14
Partagez42