Karateka : Ne laissez pas fuir votre énergie (Nigé)

10

Karatéka, ne laissez pas fuir votre énergie (Nigé)Karatéka, ne laissez pas fuir votre énergie (Nigé)

Aujourd’hui, je voudrais évoquer une notion que j’avais déjà abordé dans un ancien article.

La notion de “Nigé” correspond, en fait, à une fuite d’une partie du corps par rapport à la technique.

Je voudrais qu’on en reparle plus en détail car un débat est lancé sur internet sur ce sujet. J’aimerais vous donner quelques précisions.

Je vous donne des exemples pour mieux comprendre en utilisant Gedan Barai, Oï Zuki et Mae Geri dans la vidéo à la fin de cet article.

Si vous n’avez pas lu mon précédent article, il est ici : « Rotation sur les talons, pour éviter “Nigé”.
« Nigé » ne veut pas dire : rotation sur les talons mais : fuite en arrière. A partir du moment où vous avez une partie du corps qui va à l’inverse de la technique, on a c’est ce qu’on appelle : « Nigé ». Ce qui fait que, dans votre technique, vous avez moins de force car vous n’avez que celle de la rotation de vos hanches.

Nigé dans les Kata

Dans les Kata, si vous tournez sur les talons comme le préconisent les anciens, votre poids du corps avance. Toutes les parties de votre corps vont dans le sens de la technique. Vous n’avez pas de parties qui reculent. C’est intéressant car vous ajoutez la translation de votre centre de gravité à votre rotation et vous avez ainsi plus de puissance.
Je vous rappelle que les Katas sont des formes d’apprentissage, qui servent à apprendre et à ressentir l’énergie .

Ne mettez pas de côté cette manière de faire sous prétexte qu’elle ne serait jamais utilisé en combat.
Certains Karatéka me disent que lors des combats, on ne tourne jamais sur les talons. C’est à vérifier, parce que ce n’est pas évident de voir.

On peut aussi expliquer le fait que certains tournent soit sur les pointes soit sur les talons, en fonction de leur Bunkai. Mais, il n’empêche qu’à l’origine, dans les Kata, vous deviez tourner sur les talons et non sur la pointe. Sinon, il y a le « Nigé ». Après, chacun fait comme il veut. Je ne vous cache pas que, moi, il y a trois ou quatre ans, je tournais sur les pointes, parce que je faisais comme la plupart des gens. C’est en rencontrant Sensei Jhonny Gence, qui m’a expliqué cette notion de « Nigé ». Depuis, je me suis habitué à tourner sur les talons dans mes Katas. Et du coup, je trouve que j’ai beaucoup plus de puissance et d’efficacité dans mes techniques.

Faites le test

Voilà mon avis sur la question et, évidemment, c’est à vous de choisir mais faites le après avoir testé cette façon de faire. Essayez, faîtes l’expérience, entraînez-vous et après, vous choisirez ce que vous voulez, mais faites-le pour ressentir ce mouvement là. Vous verrez qu’après, même dans les techniques classiques, vous aurez beaucoup plus tendance à venir écraser et frapper dans le sol avec votre talon. Et c’est ce qu’il faut faire car c’est très important en Karaté.

Regardez la vidéo ci-dessous, avec quelques exemples utilisant Gedan Barai et Mae Geri, vous comprendrez encore mieux.

J’espère que cet article vous a plu et que la notion de « Nigé » est plus claire pour vous .

Dites moi ce que vous en pensez dans les commentaires.

A bientôt
Bruno

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"
 


10 commentaires

  1. bonjour Bruno,
    C’est un vidéo très intéressante, c’est en fait une manière de travailler que l’on retrouve dans le taichichuan.
    Le travail se fait plus interne ( à l’intérieur du bassin, via les kuas, psoas mais pas seulement, avec une sensation aussi des muscles à l’intérieur des jambes et ceux de la colonne vertébrale) que de façon externe ou ce seront les muscles périphériques qui travailleront.
    vous devez sentir également que la connexion du dos et des membres n’est pas la même.
    De même, cela permet plus d’engagement et de gagner un léger temps pour rentrer dans l’attaque de uke.

  2. Nige : Faut que je le rajoute a mon lexique et dans mon bouquin.
    http://karate.philau.fr/lexique/

    Ceci dit Me Funakoshi utilise un lexique peut courant pour des karatekas français shinite….
    Le plus curieux dans les livres de ce dernier c’est ce que l’on appelé le « coup de poing funakoshi »… la saisie de l’index etendu rend le poing et le poignet plus solidaire.

  3. pas d’accord. En effet la rotation sur les talons va créer une tension musculaire préjudiciable à la fluidité du mouvement. D’ailleurs on ne tourne pas sur le pied, on travaille avec les hanches et le pied suit, s’adapte. Par ailleurs, c’est oublier la puissance élastique de l’ensemble pied mollet.

  4. Salut Bruno,
    je t’ai laissé un commentaire dans « Présentez-vous » signé CHRIS
    vers le 15ème à partir du dernier internaute,
    si tu veux aller jeter un œil
    Osu
    Chris

  5. C’est bien  »nigé » (comme dans guerrier par ex) et comme tu le prononces Bruno la plupart du temps dans cet article très intéressant du verbe  »nigeru » (fuir) !

  6. Bonjour Bruno,

    Un gros merci pour ta présentation de «Nigé». C’était la première fois que
    j’en entendais parler. J’apprécie beaucoup parce que ça m’apparaît comme
    une notion fondamentale en Karaté où la puissance par un bon ancrage au
    sol est de base.

    Réal

Laisser un commentaire

7ae1bc6a5e5854c9e7ca1886790666b8\\\
10 Partages
Partagez10
Tweetez
+1
Partagez