Taïkyoku Nidan : La cause première contre-attaque

17

Maître Yoda de Star War

Taïkyoku Nidan : La cause première contre-attaque

Le titre de l’article vous évoque sans doute le deuxième volet de la Trilogie Star Wars.

N’y voyez surtout pas de lien de cause à effet, c’est juste un peu d’humour de ma part 😉 mais…

On pourrait cependant y faire quelques rapprochements car même si l’on considère souvent le Karaté do comme la voie de la main vide au sens de « vide de toutes mauvaises intentions », et même si Maître Funakoshi enseignait qu’il n’y a pas d’action offensive en karaté do (« Karaté-do ni sente nashi » ), il ne faut pas oublier que le Karaté est originellement un art de guerre.

En effet, même si un art martial est souvent perçu comme un art de vivre et une méthode de défense parmi d’autres, n’oublions pas que le terme « martial » est dérivé du nom latin « Mars » qui veut dire « le brave » et qui désigne le dieu de la guerre de la mythologie romaine.

« Star Wars« , signifiant la guerre des étoiles (ou plutôt « les guerres de l’étoile », pour les puristes!), il ne faut pas longtemps à mon esprit quelque fois tortueux (si, si :D!!!) pour  faire le lien entre le Karaté do et les combats (souvent magnifique d’ailleurs!) de nos Jedi favoris.

Si l’on fouille un peu Wikipédia, on apprend également que le mot « Jedi » viendrait du japonais « jidaigeki » qui désigne un film dont l’action se passe à l’époque médiévale japonaise, ce qui ferait un nouveau point commun avec notre art martial.

Et quand je regarde la photo de Maître Yoda ci-dessus, je ne peux m’empêcher de penser à la connexion mentale que nous a enseigné Senseï Gence 😉

Bon d’accord, je m’enflamme, mais quand même…

Allez promis j’arrête et je vous parle de Taïkyoku Nidan :

Nous avons vu précédemment le premier de la série, Taïkyoku Shodan.
Nous allons maintenant étudier Taïkyoku Nidan, qui fut également créé par Maître Funakoshi (père ou fils, on ne sait pas trop!) dans un but sans doute pédagogique.

Taïkyoku Nidan ressemble beaucoup à Taïkyoku Shodan car l’embusen et les techniques sont identiques.
Seule la hauteur des Oi-zuki est différentes et se fait au niveau Jodan (haut), sinon le kata est identique.

Les Tsuki étant au niveau Jodan, le placement de l’épaule est beaucoup plus délicat que pour des  Tsuki Chudan. Donc, même si votre poing ce dirige vers le haut, vous veillerez à conserver une épaule bien verrouillée vers le bas lors de vos Tsuki par une contraction des muscles sous les aisselles.

C’est très important, car si votre épaule se soulève, l’énergie de retour de l’impact ne pourra pas circuler correctement entre le poing et le sol et sera éparpillée au niveau de l’épaule, rendant beaucoup moins efficace votre technique et risquant d’engendrer des blessures plus ou moins importantes dans l’articulation de l’épaule. Il s’agit de conserver une bonne connexion corporelle ou physique.

Voilà, je vous laisse maintenant découvrir la vidéo que je vous ai préparé de Taïkyoku Nidan. Nous y reverrons la connexion de l’épaule pendant les Tsuki Jodan.

Bien entendu, je vous conseille de vous échauffer grâce aux conseils que je vous donne dans mon livre, l’ABC des échauffements, que vous pouvez télécharger gratuitement.

>>> Télécharger la vidéo

Laissez moi un commentaire si dessous et donnez moi votre avis sur ce deuxième volet de la saga Taïkyoku, ça m’intéresse !!!

à Bientôt (…pour le retour du Jedi ;-))

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"
 


17 commentaires

  1. Bonjour Bruno,

    Sympa cette introduction, l’humour peut être un support didactique, « Sensei Yoda » t’as inspiré à ce que je lis:-) .

    A propos du second Taïkyoku:
    Le « Tsuki Jodan », est efféctivement plus traumatisant pour la ceinture scapulaire, pour ma part dans la majotité des « Tsuki » j’ éssaye aussi de ne pas laisser l’avant bras aller en butée avec l’articulation du coude, car gare à l’inflammation de l’ épicondyle.

    Bonne continuation, amitiés @+.

    Marc

  2. « une pointe d’humour ne fait jamais de mal. »
    Tu as raison concernant le coude.
    En kihon, c’est le biceps qui doit arrêter l’avant bras et non le coude. Le bras doit terminer tendu mais sans exagération pour protéger l’articulation du coude.
    A+
    Bruno

  3. Bonjour Bruno,
    Bonne question,je laisse la place pour commencer aux autres menbres de ton blog,que je souhaiterais connaître.
    Amitiés à tous.
    @+ Marc

  4. @yoann,
    En Shotokan, oui, la puissance est nécessaire. Elle surpasse d’ailleurs trop souvent le relâchement, mais que veux tu, nous sommes des tigres, on a besoin de griffer un peu 😉
    Merci pour les compliments. Je ne sais pas si je suis un bon professeur, mais je fais de mon mieux.
    A+
    Bruno

  5. Bonjour.
    Merci bien pour les explications.
    Pour le kata Taikyoku Nidan notre maitre nous dit que les zuki sur les cotés se font au niveau shodan, alors que vous j’ai vu votre video et tous les zuki sont au niveau jodan.
    Qu’est ce qui explique ça?
    Cordialement.

  6. Posté par Bruno BandelierQuestion qui concerne la première partie de l’article :

    Le karaté est -il un art de guerre ???

    A mon avis , le karaté est un art issue d’un art de guerre.
    Le karaté ancestrale était réellement une arme (d’où son interdiction passée) mais actuellement la tendance est plus portée sur l’aspect ludique et certains doutent même de « l’efficacité » de cette discipline face a un agresseur.

    Mais la encore,tout dépends du pratiquant. Quelqu’un qui va a son cour de karaté avec la même approche que celle qu’il a pour le yoga ne sera sans doute pas un grand combattant. Inversement, les militaires qui apprennent des techniques de karaté pour le combat au corps a corps seront moins « potentiellement emmerdable ».

    Ce n’est pas l’art qui fait de nous des armes mais ce que nous faisons de cet art qui fait de nous des armes. (c’est digne d’un sensei ça lol )

  7. Bonjour Bruno,

    Je suis moi aussi enseignant, 3ième Dan et 20 ans de karaté derrière moi.
    Tout au long de mon parcours, je me rends compte que beaucoup de profs enseigne seulement les trois 1ér taikyoku. je suis Président d’un département et membre du comité directeur de la plus grosse ligue de France, ligue Rhône/Alpes avec 22000 licenciés. Tout ça pour te dire que je me bats pour conserver les valeurs du karaté traditionnel. Sensei Gichin Funakoshi a crée 6 taikyokus. Il est dommage de ne pas faire connaître le 1er kata crée juste avant taikyoku shodan ainsi que taikyoku yodan, godan et rokudan. il serai bien que tu les mettent sur ton site

  8. Bonjour Bruno, tu n’as pas donné suite de mon commentaire. je te l’adresse une nouvelle fois ci dessous, dis moi ton avis.

    Je suis moi aussi enseignant, 3ième Dan et 20 ans de karaté derrière moi.
    Tout au long de mon parcours, je me rends compte que beaucoup de profs enseigne seulement les trois 1ér taikyoku. je suis Président d’un département et membre du comité directeur de la plus grosse ligue de France, ligue Rhône/Alpes avec 22000 licenciés. Tout ça pour te dire que je me bats pour conserver les valeurs du karaté traditionnel. Sensei Gichin Funakoshi a crée 6 taikyokus. Il est dommage de ne pas faire connaître le 1er kata crée juste avant taikyoku shodan ainsi que taikyoku yodan, godan et rokudan. il serai bien que tu les mettent sur ton site

    • Bonsoir Alain,

      Oui effectivement ta question est très intéressante et je comptais bien y répondre. En fait à ma connaissance, Gichin Funakoshi Sensei n’a créé que 3 Taikyoku (mais peut-être que je me trompe) et c’est Henry Plée Sensei qui en a créé 3 autres (Yodan, Godan et Rokudan)
      Je ne les ai jamais mis car ce que j’ai appris ne correspond pas à ce que je vois sur internet. Comme tu dis, on ne les trouve que très peu, mais en plus ce n’est jamais la même chose en fonction du site. Du coup j’ai toujours eu peur de mettre des erreurs.

      Si tu as une version officielle de ces 3 katas, je veux bien que tu nous en parles ici et je ferai des vidéos par la suite. (Ou si tu veux nous faire des vidéos et même un article, ce serait encore mieux.)

      Amicalement,
      Bruno

Laisser un commentaire

21 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez21