Karaté 1er Kata : Taïkyoku Shodan ou la cause première

40

Kata :  Taïkyoku Shodan

Voici notre première approche des Kata. Nous allons aborder dans cet article ce qu’est un Kata et ensuite nous verrons le premier kata de la série Taïkyoku.

Mais, avant de parler du Kata Taïkyoku, je vais essayer de donner une définition simple des Kata :

Voici ce que nous dit Wikipédia :

Le mot kata a trois sens principaux en japonais. À chaque sens correspond un kanji pouvant être employé pour écrire ce mot :

Façon : . Ce caractère a les sens de « manière », « orientation », « direction ». Il peut aussi signifier « personne » en style soutenu (kata est plus poli que hito)
Forme : étymologiquement « tracer avec le pinceau une ressemblance exacte »
Moule : étymologiquement « forme originale faite en terre ». Cet idéogramme a également le sens de trace laissée, forme idéale, loi, habitude.

Dans ses deux dernières graphies, le mot kata évoque donc à la fois l’image d’une forme idéale à reproduire ainsi que la fixation et la transmission de connaissances ayant pour base une gestuelle codifiée.


Nous pouvons donc traduire le kata par « la forme modèle ». Les kata servent donc à apprendre les techniques de Karaté, mais également à les transmettre de génération en génération.

Le karaté n’existerait sans doute pas de nos jours sans les Kata. En effet, les katas sont les archives du karaté. Ils ont permis de transmettre, sans écrit, le savoir de maître à élèves depuis des siècles. Ils sont pour la plupart d’origine chinoise et ont été repris par les styles de Karaté d’Okinawa.

Extérieurement, on pourrait croire que les Kata sont des combats imaginaires et c’est très souvent comme cela qu’ils sont perçus par les personnes qui ne pratique pas le karaté. En réalité Le Kata est un combat réel contre des adversaires imaginaires. Et c’est ainsi que vous devrez les pratiquer. Votre cœur et votre esprit doivent être mobilisés de la même manière que pour un combat avec des adversaires réels. Vous devez vraiment sentir cet aspect « combat » dans les kata.

Chaque kata est différent et apporte un enseignement nouveau pour le pratiquant. Les Kata permettent de former l’âme et le cœur du karatéka au fil des années de pratique. Chaque kata permet de gravir progressivement les marches de la connaissance.

Nous allons, pour ce premier article sur les kata, étudier le kata Taïkyoku Shodan.

Il existe 6 Kata Taïkyokus.

Les trois premiers Taïkyokus sont les plus connus, ils ont été créés par Maitre Funakoshi, à première vue dans un but pédagogique. Cependant la marque de son fils Yoshitaka Funakoshi est tellement présente que ces kata pourraient bien être son œuvre. En effet celui-ci cherchait à réduire le karaté physique à sa plus simple expression, ne retenant que le principal, la force, la vitesse, la précision, et l’unité d’action du corps et de l’esprit.

Les 3 derniers Taïkyokus ont été créés par Henry Plée

Kata Taïkyoku ou La cause première :

On pourrait donc traduire Taïkyoku par « le grand tout« . Certains diront également « La cause première« 

Pour les débutants les Taïkyokus sont des kata de formation dont les objectifs principaux sont l’attitude du corps et l’apprentissage des déplacements. Ces kata sont les plus simples à apprendre et sont constitués de combinaisons de blocage et d’attaque simples.

Pour les experts, les Taïkyokus sont un  rappel de la simplicité et un retour aux sources. Il sera très utile d’y revenir régulièrement afin de remettre en question sa pratique du Karaté.

Dans ce premier volet, nous allons détaillé le tout premier Taïkyoku,

Taïkyoku Shodan :

Taïkyoku Shodan est très simple car il n’est composé que de 2 techniques : Gedan Baraï et Oizuki Chudan, le tout en position Zenkutsu-Dashi

Ces techniques vont être répétées dans plusieurs directions décrivant un grand I, c’est l’embusen du Kata :

Kata Taikyoku Embusen

Ce diagramme ou embusen, sera le même pour tous les Taïkyoku.

Quelles sont les difficultés des Katas Taïkyoku ?

En général, les débutant, n’ont pas de mal à réaliser les techniques Gedan Baraï et Oizuki Chudan. Où ils ont des difficultés c’est dans les changements de directions. Je vais vous donner des moyens mnémotechniques de ne plus vous tromper dans ces rotations.

Avant de tourner (Juste après Oizuki), il faut vous poser une question :

Suis-je au bout d’un petit côté (petite barre inférieure ou supérieure du I) ou suis-je au bout d’une grande ligne droite ?

Et suivant la réponse nous allons détailler comme faire :

1 – Je suis au bout d’un petit côté :

Je regarde par dessus l’épaule de mon bras tendu, et j’emmène mon bras et ma jambe avant dans la nouvelle direction en pivotant sur le talon de la jambe arrière (Ushiro Mawari Ashi)

2 – Je suis au bout d’une grande ligne droite :

Je dois aller vers la droite, mais en tournant par la gauche ;-). Je vais cette fois emmener ma jambe et mon bras arrière (le gauche) vers le côté droit, mais en tournant sur mon talon avant (Mawari Ashi) vers la gauche en regardant toute la salle derrière moi. Je fais donc 3/4 d’un tour complet.

Une fois que vous aurez compris ces deux principes, le reste coulera tout seul et il sera facile pour vous d’apprendre Taïkyoku Shodan et les Taïkyoku suivants.

Bon comme il est plus facile de montrer que d’expliquer, je vous propose de me rejoindre sur la vidéo du Kata Taïkyoku Shodan.

Je vous montre le kata de face, puis de dos. Ensuite nous rentrerons un peu plus dans le détail et nous ferons des exercices pour travailler les rotations afin que vous ne vous trompiez plus. 😉

(N’oubliez pas de vous échauffez avant grâce aux conseils que je vous donne dans l’ABC des échauffement , mon livre à télécharger gratuitement ;-))

A tout de suite !!!

>>> Télécharger la vidéo

Voilà j’espère que l’entrainement sur le Kata Taïkyoku Shodan vous a plu 🙂

Je vous invite maintenant avant de passer à la douche 😉 à laisser un commentaire ci-dessous. Merci !

A bientôt,
Bruno

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"
 


40 commentaires

  1. Bonsoir Bruno,

    Et bien j’ai révisé ce Kata de base, je ne connaissais pas les origines de tous les « Taïkyoku ».
    A propos du tempo des trois « Oi Zuki » précédant les « Ki-Aï » est il le même que dans les « Heian « , c’est à dire 1….23.

    Bonne continuation, à bientôt.

    Marc

  2. C’est très bien expliqué, mais il faudrait des séquences un peu au ralenti pour bien assimiler les mouvements. Mais la vidéo m’a beaucoup plu. Merci !

    • Bonjour Zahya,
      Merci pour tes compliments. Concernant le ralenti, tu dois pouvoir télécharger mes vidéos sur Youtube ou Daylimotion pour ensuite les visionner à la vitesse que tu veux sur ton ordinateur.
      Amicalement,
      Bruno

  3. Bonjour Bruno, je suis débutante et vos cours me sont d’une grande aide. C’est grâce à vos vidéos que j’ai pu bien progresser. Les explications sont bien claires. Merci !Et à bientôt

  4. Bonjour Bruno,
    Je me présente rapidement : je suis super super débutant (un seul entrainement à mon actif, le second la semaine prochaine !). Mais avant de participer à cet entraînement, je me suis intéressé depuis longtemps au karaté, sans oser franchir le pas (j’ai 42 ans). Et je suis tombé sur ton site, très très bien fait.
    Une chose toutefois, j’ai assisté au premier cours au club (la séance s’articulait autour du kata Heian Shodan), et là le prof a bien insisté sur le regard dans ce vrai combat contre des adversaires imaginaires. Quand je dis « regard », je veux dire ce petit mouvement de tête durant le combat qui permet à l’assistance (au jury par exemple) de comprendre que le karateka voit (avec les yeux donc !) d’où vient l’adversaire. Et en revisionnant ta vidéo après ces conseils du prof, je ne retrouve pas ces mouvements de tête. Peux-tu en dire plus ?
    Merci pour ton super site, et tes conseils.
    Eric

    • Bonjour Eric,
      Tout d’abord, je te souhaite la bienvenu sur ce Blog.
      En fait, je ne suis pas d’accord avec le fait de tourner la tête en premier, même si certains font comme ça.
      Pour moi la première chose que l’on mobilise dans tout technique, c’est le ventre. La tête ne tourne pas tout de suite. Par contre le regard change de direction, notre attention change également de direction. Tu visualises ton adversaire sur le côté même s’il est flou car nos yeux sont capables de voir sur les côté (dans un premier temps, on a pas besoin que la vision soit net pour comprendre les intention de l’adversaire).
      Le fait de tourner la tête en premier est mauvais pour plusieurs raison :
      1 – Les cervicales ne vont pas aimer du tout cette rotation brusque.
      2 – Si tu ne bouges pas pendant tout ce temps, tu perds 1/2 secondes, ce qui me semble suicidaire dans un combat réel.

      Bon je ne me suis sans doute pas fait que des copains, mais pour moi pas de rotation de tête avant la technique.

      Bonne continuation sur la voie du Karaté 🙂
      Amicalement,
      Bruno

  5. Bonjour Bruno.

    On parle aussi de Taïkyoku Yodan, Taïkyoku Godan et Taïkyoku Rokudan. Mais il me semble que ces katas de base soient très peu enseignés dans les clubs. Pourrais-je avoir votre avis? Merci. Willy.

    • Bonjour Willy,
      Oui il existe bien 3 autres Taikyoku qui ont été créés par Henry Plée.
      Je ne les ai pas encore mis ici, mais en attendant tu peux les trouver sur le site de mon club :

      Ce que j’en pense? Les taikyokus sont de très bon kata d’apprentissage et de formation du corps.
      Ils devraient tous être enseignés dans les clubs car étant très faciles à retenir, il permette très tôt un travail personnel à la maison et ainsi une progression plus rapide.
      A+
      Bruno

  6. Bonjour Bruno,
    Je viens de m inscrire avec mon fils de 12 ans a un cours de karaté ici a Montreal au Canada… Nous sommes des grands débutants… Nous apprécions énormément ton blog pour son cote pédagogique et progressif dans les apprentissages… Ma question est la suivante: le cours de karaté que nous suivons est rattache a Kyokushin… Est ce bien différent de ce qui est montre sur ton blog? Je pense aux Katas notamment?
    Merci de ta réponse.
    David & Robin

    • Bonjour David,
      J’espérais qu’un Karatéka Kyokushin te répondrait…
      Je ne connais pas bien le Kyokushin, mais d’après ce que je sais, les katas sont issues du Shotokan, donc assez proches mais quelque fois un peu modifiés.
      Je pense que le mieux est que tu poses la question directement à ton prof. Mais peut-être que quelqu’un va te répondre ici.
      A+
      Bruno

  7. En fait c’est ce qu’on fait comme exercice de base quand on apprend Heian Shodan…. Mais c’est comme Mr jourdain qui parle en prose sans savoir que cela s’appelle ainsi… Il ya vraiment plein de découvertes sur ce blog!

  8. Bonjour,

    très bonne vidéo (pédagogie exemplaire)!

    J’ai juste une petite question au sujet des temps.
    Comme expliqué plus haut il y a un tempo dans le kata.( 1..23) a respecter. Mais l’unité du tempo est-elle fixe? En gros, est-il possible d’effectuer le kata plus rapidement/plus lentement (en respectant le bon tempo) ou faut-il respecter les même durées entre deux actions que dans vidéo?

  9. Posté par Bruno BandelierBonjour Yann,
    Dans l’exécution « officiel » du kata, il se fait à la vitesse que j’ai montré, mais après à l’entrainement tu peux varier la vitesse d’exécution.
    A+
    Bruno

    merci ^^ (d’ailleurs, tu le dis dans une autre vidéo que l’on vois plus-tard. Preuve que je dégaine trop vite mon clavier)

    Bonne continuation et a+

  10. Bonjour, Bruno! Mon Comentar Mali: la pratique kata est le fondement. C’est un combat avec un adversaire imaginaire. Pré-connus lignes d’activité, plans séquences, des blocs et de la situation. Liés à l’ensemble de meilleurs résultats.

  11. Bonjour, tous d’abord votre site super respect, mais j’ai un blem au niveau du kata , j’ai commencé a apprendre avec mon club de karaté mon premier kaata heian shodan et ses le premier et vous , vous dite dans votre video que taykutu shodan et le premier , je suis pas tous lol , surtout que les enchaînements ne sont pas les mêmes
    merci

    • Bonjour Karene,
      Les Taïkyoku sont les premiers Kata Shotokan mais comme ils ne sont pas demandés au passage de la ceinture noire beaucoup de clubs ne les enseignent pas ce qui, à mon avis, est bien dommage.
      Donc voilà, pour certains (beaucoup de) clubs le premier Kata sera Heian Shodan

  12. Bonsoir Bruno,

    Des explications clairs et concises que demander de plus :).
    Venant tous juste de débuter dans le style Shotokan, cette vidéo me donnera plus d’assurant pour l’apprentissage de ce kata surtout au niveau du déplacement.
    Encore merci, pour le travail de qualité que vous faites.

    Bonne continuation.

    Quentin

  13. Bonjour,
    Je suis débutante au karaté shotokan et en visionnant votre vidéo j’ai remarqué que lors des gedan barai effectués (surtout lors des rotations) votre jambe se posait avant la fin du balayage sur le sol or, dans mon école, nous avons apprit a poser les deux en même temps.

    Pourrais-je avoir une explication car je suis perdue. ?
    Oss

  14. salla sallla sur

    bsr. je vous remercie pour ce site.tres impressionant.je viens de commencer le karate,et en cherchant sur le web j’ai tombe sur votre blog.et je viens de voir la video de kata taikyoku shodan et c’edt tres explicable.je m excuse pour mon francais.merci encore

  15. ceinture blanche sur

    Merci maître Bruno, debutant le karaté il y a une semaine .
    je connais aussi Hyan shodan grace en parti a vous ^_0 et à mes maitres biensur . Taikiku je connaissais pas du tout pourtant j avais fais un peu de karaté avec une amie qui ne me l a jamais enseigner .
    Heuresement qu il a été inventer car il vient parfaitement ce coller a l avant kata .
    Une ceinture blanche 4 cours a son actif .

  16. Rétrolien : Taïkyoku Nidan : La cause première contre-attaque - Cours de Karaté !

  17. Rétrolien : Taikyoku Sandan : le retour du Sempaï

  18. Rétrolien : Heian Shodan : Le premier pour la ceinture noire - Cours de Karaté

Laisser un commentaire

b09f3a3cf396261c17478af15ddd97f5PPPPPPP
214 Partages
Partagez208
Tweetez
+13
Partagez3