Levée du genou dans les coups de pieds

26

Levée du genou dans les coups de piedsCoups de pieds, comment lever le genou :

Je voulais écrire cet article et faire une petite vidéo pour apporter quelques précisions concernant la levée du genou dans les coups de pieds de face et de côté.

En effet lorsque nous avons étudié les deux coups de piedsMae Geri et ensuite Yoko Geri, j’ai insisté sur le fait que la première chose à faire n’était pas de lever le genou et, pour Yoko Geri, qu’il ne fallait pas lever la jambe devant soi.

J’ai eu beaucoup de réactions à ce sujet et c’est pour cette raison que j’ai tenu à m’expliquer.

Tout d’abords, si j’ai insisté à ce sujet, c’était pour que vous preniez bien conscience de la bascule de la hanche.

En fait dans l’un ou l’autre de ces coups de pieds, sans bascule de hanche, vous ne pouvez pas transmettre l’énergie du corps vers le pieds et en plus vous êtes bloqué mécaniquement.

Or très souvent on enseigne Mae Geri et Yoko Geri, comme suit : lever le genou, tendre la jambe, ramener  et poser, et on oublie de parler du travail du bassin qui pourtant est essentiel dans les coups de pieds.

Que ce soit pour Mae Geri, le coup de pied de face ou Yoko Geri, le coup de pied de côté, j’insiste donc sur le fait que la première chose à faire n’est pas nécessairement de lever le genou, mais de basculer le bassin.

La levée du genou se fait quasiment simultanément, avec effectivement un léger temps d’avance. En effet, votre pied ne doit plus être en contact avec le sol au moment où vous « lacher » votre hanche.

Cependant, je met un petit bémol car effectivement vous pouvez lever le genou avant la bascule de la hanche, mais pas de n’importe quelle façon.

Pour Mae Geri, vous pouvez lever le genou avant la bascule de la hanche, mais pas trop haut.

En effet si vous cherchez à lever le genou très haut, vous allez nécessairement devoir basculer votre hanche (rétroversion du bassin), et si votre bassin est déjà en rétroversion au moment où vous « lâchez l’énergie » pour le Mae Geri, vous ne pourrez plus utiliser cette bascule et vous ne ferez au plus qu’un mouvement de pompage avec votre cuisse.

Toute l’énergie du corps sera perdue.

Pour Yoko Geri, je persiste sur le fait qu’il ne faut pas lever le genou devant, ou plutôt qu’il ne faut pas lever le pied devant. Le genou peut certes monter devant vous mais en gardant le pied dessous, contre l’autre jambe. Le pied ne va pas vers l’avant, il doit impérativement rester dans le plan latéral.

Pour résumer, dans chacun de ces coups de pieds, vous avez un léger temps de préparation où votre poids de corps passe entièrement sur la jambe d’appuis, et où vous commencez donc à lever le genou, mais ce mouvement est quasiment immédiatement suivi de la bascule de la hanche qui est transmis par la cuisse au genou et qui induit un mouvement de balancier de la jambe autour du genou.

Je pense que je ne m’exprime pas très bien. Désolé. J’espère que vous comprendrez mieux en image 🙂

Pour cela, je vous retrouve tout de suite sur la vidéo !!!

>>> Télécharger la vidéo

Voilà j’espère ne pas vous avoir trop embrouillé l’esprit.

Laissez moi un commentaire pour me donnez vos impressions.

Et…n’oubliez pas vos étirements 🙂

A bientôt,
Bruno

Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"
 


26 commentaires

  1. Bonjour Bruno,

    Je ne suis pas entièrement d’accord avec toi.
    Mais comme tu le dis à plusieurs reprises, tu as du mal à t’exprimer sur cette idée là ! 😉 et je pense que les nombreux désaccords en sont le fruit. Je ne garantis nullement faire mieux, mais je vais tenter d’apporter un peu d’eau au moulin.

    Comme beaucoup, j’ai appris et je continue à enseigner le coup de pied Mae Geri en 4 temps. Ceci uniquement au début de l’apprentissage. Pour eviter l’effet shoot dans le ballon et la jambe qui retombe devant sans aucun contrôle. Au ceinture avancée, je commence à parler de l’engagement des hanches, mais surtout je parle de ce qui suis.
    De plus, il ne faut pas oublier qu’il existe 2 mae geri: keage et kekomi.
    Dans le Keage, le travail de la hanche va être plus faible car le but n’est pas forcément de travailler fort, mais surtout rapidement un peu comme on joue à « chat » dans les cours de récrée 🙂
    Dans kekomi, l’importance de la hanche prend beaucoup plus de sens car on cherche vraiment à déployer tout son corps et son énergie pour traverser l’adversaire. Je ne parle même pas de Yoko ou la différence d’engagement est encore plus « frappante » (moi aussi je peux faire des jeux de mot sans le vouloir).

    Maintenant l’oeuf ou la poule ? Le genou ou les hanches ?
    Dans le Yoseikan Budo, art martial de Maitre Mochizuki, on aborde rapidement la notion de « vague », de « vibration », « d’onde ».
    Comme tu l’as expliqué dans une autre de tes videos, l’énergie ne vient pas des hanches. C’est un tout du corps. Comme un coup de fusil propulse le fusil en arrière et la balle devant, dans un coup de pied, si de l’énergie part devant, de l’énergie part derrière. Et ce qui permet de stabiliser, est donc notre appui au sol : le pied.
    Le coup de pied ne doit donc pas partir ni du genou ni de la hanche..;Mais du pied, de l’appui au sol qui va envoyer l’énergie telle une vague vers l’avant. Faite le test suivant : ramassez un caillou et jetez le, le plus loin possible. Vous verrez que tout votre corps travaille en partant de la pointe de vos orteils pour remonter par chacune de vos articulations jusqu’à la main et enfin le caillou. Si vous n’avez pas de caillou ou êtes à l’intérieur, faite « comme si », ça marche très bien aussi 😉
    Le fait de monter le genou PUIS les hanches, ou de pivoter les hanches PUIS le genou, implique un arrêt dans le mouvement, une coupure, un blocage qui altère la fluidité du geste et donc son efficacité.
    En partant du pied, on verra donc le genou commencer à monter en premier mais la bascule de la hanche s’engage alors que le genou n’a pas fini de monter (ce que tu dis avec le genou ne doit pas monter trop haut). Cependant, le genou continuera de monter en même temps que la hanche bascule, pour finir par tendre la jambe sans jamais couper la forme de « vague » qui va parcourir le corps.

    Pour Yoko, monter le genou devant est pour moi aussi inutile. D’ailleurs dans les katas, ce n’est pas pour rien, que tous les Yokos sont armés dans le creux du genou. Et cela correspond à ce que tu montres.
    Et une fois de plus, ce n’est ni le genou qui montera ensuite en premier, ni même la hanche, Mais ce sera bien une impulsion depuis le pied d’appui qui enverra la vague d’énergie parcourir le corps et emporter avec elle chaque segment du corps jusqu’à percussion.

    D’ailleurs, cette segmentisation, ce découpage des gestes est souvent un reproche que l’on fait au karate Shotokan, et j’en parle en connaissance de cause.
    Pour avoir fait de nombreux stages avec Bernard Bilicki, plus de souplesse et de rondeur dans ce monde apporte énormément à la pratique et permettra aussi surement de pratiquer encore plus longtemps sans douleur.

  2. Bonjour Bruno et Merci pour les mises au points. L’essentiel : levez d’abord le genou et pour fouetter on fait basculer la hanche . Voilà. Hajimé !

  3. Merci Bruno
    J aime la video + parlant
    Ressentir les deuce mvts peut etre après les avoir pratiques 5000 *
    Les choses viennent avec la pratique et la pratique
    On se Corrige progressivemment
    Hara est essence
    Merci bruno

  4. Bonsoir Bruno,

    Cette vidéo ainsi que les précisions associées sont vraiment intéressantes. Je suis débutant, et je n’avais pas réalisé l’importance du mouvement de hanche lors des coup de pieds.
    Merci !

  5. Benoit Gauvreau sur

    Salut Bruno!

    J’aime bien tes explications et je comprend très bien ce que tu veux dire par le mouvement de la hanche. La seule petite chose que je trouve dans le mae geri que tu explique c’est que oui tes hanche se déploit vers l’avant mes en revenge ton énergie du haut du corps (tête-épaule-tronc) part par derrière même en déséquilibre. Quand je regarde les explication exemple de Kagawa sur youtube son mae gerie ma l’aire vraiment pénétrant. Ses hanche, sa tête, ses épaules, ses bras transmettent l’énergie vers le point d’impact.

  6. Salut ami sportif,
    merci pour cette video.
    J’ai envie de refaire du karaté, je suis éducateur sportif en musculation, et je construit ma séance pour mon examen.
    Super !!
    alexis

  7. Bonjour, Bruno. En ce qui concerne le Mae geri, ou Yoko geri, ce qui compte dans tout cela c’est transmettre l’énergie qui remonte du sol à travers le talon de la jambe d’appui, passant par le genou puis par la hanche qui l’envoie vers la cible visée, tu as été bien claire dans ton exposé, parce que tous les mouvements partent des hanches et moi, en ce qui me concerne, je suis tout à fait d’accord avec toi car sans bascule de cette dernière en même temps que le levé de la jambe, il n’y aura aucun impact sur la cible, car il y a un manque de kimé dans l’action. Et chacun a son point de vue là dessus. A toi

  8. bonjour bruno
    je comprends bien ce que veut dire heavenk , il ne veux pas dire qu’il ne faut pas engager la hanche mais trouve dommage que l’on attache pas plus d’importance au muscle qui permet de lever cette jambe et bien entendu après moults mae-geri, la poussée de la hanche se fera tout seul par une prise de conscience . C’est pour celà qu’il est bon de rappeler que certains de tes conseils sont pour les débutants ,car je ne pense pas qu’un pratiquant avancer omettrait d’engager sa hanche .

  9. Bonjour heavenk
    La FFST est une fédé multidisciple mais n’a rien avoir avec le courant que je travail qui lui est le courant de Feu Shihan Nishiyama fondateur de l’ITKF.

    Par contre je n’ai pas compris ton post, est ce que tu es d’accord avec l’article ou pas ?

    Moi je dis toujours le levé de genoux est le planté de baton du ski lol

    a+

  10. Bonjour, Bruno
    Désoler pour mon commentaire de la dernière fois mais j’étais un peux remonter, car pour fois qu’il y a un forum ou l’on peut discuter de karaté je trouve cela sympa.
    Donc pour ma part je suis 4em dan JKA idem pour la ffkama,
    quoique que je suis 10 fois plus fier de mes grade obtenu a la JKA.
    J ai pu grâce a mon travail rester au Japon pendant 6 ans le rêve.
    J’ai 38 ans et j’ai commencer le karaté a l’age de 14 ans dans un club de karaté a Metz, j’ai passer mon 1er dan a l’age de 18 ans ffkama mon 2em a l’age de 22 ans et mon 3 em a l’age 28 ans.
    ayant rencontré sensei Lautier de la jka France, j’ai pu passer mon 1er dan JKA a l’age de 29 ans, par la suite grâce a mon travail je pris une mission au japon, de la j’ai découvert la JKA, je peux vous dire une chose tout ce que vous avez appris du karaté a ce moment la en France c’est qu’il y a une différence énorme de niveau. J’ai donc recommencer au début ceinture blanche. Bref j’ai passer mes grade JKA du 1er au 4em dan dans une période de 6 ans, j’ai même tester les championnats de la JkA.
    De retour en France j’ai repasser donc mon 4em dan puisque les grade de la Jka ne sont pas reconnue en France.
    Voila pour le Karaté encore désoler pour la critique mais comme dit je suis étonner des pratiquants qui se prenne pour des experts moi ayant vu de véritable expert je connais bien la différence cette critique en faite n’était pas destiner contre toi.

    PS j’aime bien les articles avec Johnny quoique je ne connaisse pas la fédération ffst.

  11. Bonjour,
    Je me permet d’intervenir sur ce que j’ai vu et surtout lu, pour faire un bon mae geri, le tout c’est la base la première des choses est déjà de lever le genoux !
    Pour ma part ayant eu le privilège de pourvoir m’entrainer a la JKA pendant plus de 6ans grâce a mon travail. Je peux vous dire qu’a aucun moment on ne peut passer le bassin avant la technique.
    Il faudrait comme disent les instructeur de la JKA Sensei Tanaka Sensei Kawawa faire du travail de base je suis sidérer, de voire des pratiquant qui ne s’entraine que 3 fois par semaine au voir 4 fois 1h30 par semaine depuis 3 ou 5 ans ce prendre pour des expert. La base pour les japonais est d’abord lever le genoux qu’elle que soit la hauteur du coup de pied. Pour effectuer un mae geri vous devez être de fasse le passage du bassin ne s’effectuant qu’une fois la technique lancer bref.chacun a son idée mais bon faite des series d’une centaine de mae geri ensuite vous verrez qu’il est préférable que votre genoux se levé de suite et non pas le bassin car bonjour l’appel fait a votre adversaire.
    enfin chaque personne s’entraine comme il le peut .

    • Bonjour HEAVENK,
      je tiens à préciser que je ne me suis jamais prétendu expert. Je ne suis qu’un humble professeur qui partage ses recherches.
      Concernant les coups de pied, je pense que je m’explique mal. En fait ce qui me gène c’est que souvent la bascule de la hanche est oubliée dans l’enseignement des coups de pied alors qu’elle est primordiale.
      Si tu veux bien, ce serait sympa d’aller te présenter. Merci.
      A+

  12. Salut
    Non pas vraiment, la poussée de la jambe arriere est pour te faire avancer, si tu veux , alors que la pression au sol « la frappe au sol » est pour créer le choc (action/réaction).
    Dans le stuki elle se fait sur la jambe avant lors de la pose du pied.

    a+

    • Johnny,
      cette frappe au sol, on la retrouve également dans les tsuki, non?
      Ex dans Oi Zuki, lorsque je parle de la deuxième poussée (jambe arrière) simultanément à l’action du bras, il y a également « frappe » au sol.
      Qu’en penses tu?
      Bruno

  13. Coucou Bruno
    En fait c’est simple, dans mae géri, il ne faut pas que la hanche dans la phase d’armement soit deja dans la position de la phase finale, du coup on laisse le pied finir le mouvement tout seul et il n’aura pas profiter du mouvement en lui même et notament de ce fameux basculement de la hanche.

    Tu oubli la pression au sol du pied d’appui pour créer le choc, c’est tres important, si je peux me permettre je te mets un lien d’une de mes vidéos.

    ainsi que celle de youtube d’ailleurs :
    http://www.youtube.com/watch?v=tE_-jSowa6Y

    Pour le yoko, je comprends mieux ce que tu veux dire, j’avais mal compris dans la permière et n’étais d’ailleurs pas d’accord, je le suis plus maintenant, même si l’on peu lever le genou haut sans bascule de la hanche.
    a+ et bonne continuation

    • Salut Johnny,

      Merci pour tes vidéos et pour tes précisions.
      Concernant le choc, je n’en parle pas ici car ce n’était pas l’objet de cette vidéo, mais dans l’article sur Mae Geri, j’avais écris :

      « Ensuite toujours avec la force du ventre, on avancera fortement la hanche par une rotation vive du bassin, transmettant l’énergie à la cuisse puis à la jambe qu’il suffira de tendre jusqu’à l’impact ou l’on contractera toutes les chaines musculaires entre le pied d’appuis et le pied qui frappe. »

      Je pense que c’est de ça que tu veux parler. Peux tu me confirmer?
      A+
      Bruno

  14. Bonjour,

    je pense qu’il est bon de nuancer le basculement de la hanche. C’est quelque chose de très important à faire pour avoir simplement un semblant d’impact.
    Cependant, faisant partie de la sans doute grande majorité des gens qui ont appris en décomposant les coups de pied en quatre séquences, j’ai remarqué au bout de trois ans de pratique, l’effet du karaté le plus visible pour moi, sur mon corps.

    Le muscle qui permet de lever le genou (en haut de la cuisse) est devenu visible. Ça paraît anodin, mais je pense que l’exercice de ce muscle est à privilégier dans un premier temps.

    Actuellement j’ai repris pendant trois mois après une période de cinq ans sans pratique, et les exercices de combat souple ainsi que de frappe dans des boucliers sont un calvaire. Simplement parce qu’être rapide est dur musculairement, et taper dans un truc mou qui ne cassera pas comme un os le ferait est aussi épuisant. L’énergie des coups est gaspillée, en quelque sorte.
    Pouvoir lever la jambe à répétition et/ou pendant longtemps est je pense très très important si on veut ensuite mettre de la puissance dans les coups de pied. Pour un coup, non, mais pour une éventuelle répétition, oui.

    Si le basculement des hanche est très important, il me semble que c’est quelque chose qui vient naturellement par la suite, lorsqu’on se rend compte que la décomposition du coup ne suffit pas. Il faut ajouter quelque chose au coup pour qu’il ait de l’impact, et ce quelque chose, c’est le travail de la hanche.

    Aussi, je pense qu’il est bon d’avoir une position de hanche un peu plus « neutre », que l’on puisse par la suite envoyer un peu où l’on veut.

    Dans le font, je suis d’accord avec vous, Bruno, mais je pense qu’il faut vraiment nuancer cela selon les cas, ainsi que le niveau des praticants.

    Merci pour ce blog en tout cas.

    • Bonjour,

      Je ne suis pas d’accord avec toi car justement, je pense qu’au contraire, il faut apprendre dès le début à utiliser sa hanche dans les coups de pieds.
      Le fait de tendre la jambe dans Mae Geri sans basculer la hanche te met le bassin en porte à faux, qui va avoir tendance à basculer vers l’avant. Tu utilises beaucoup trop le Psoas Illiaque (Muscle interne permettant de lever la cuisse) et par le fait, tu tires sur tes vertèbres lombaires (cambrure) car le Psoas Illiaque est également accroché sur la face antérieur des lombaires..
      Donc non seulement c’est inefficace techniquement, mais c’est très mauvais physiologiquement.
      Tant que tu es jeune, tu ne vois que les bons côtés (musculation de la cuisse) mais plus tard tu vas te retrouver avec des douleurs au dos du type sciatique, etc.
      Si tu veux plus de précision, tu n’hésites pas.
      A+
      Bruno

Laisser un commentaire

cc6dbaec229cb4ba26081c24eeee7fb6VVVVVVVVVVVV
151 Partages
Partagez129
Tweetez
+12
Partagez20