Kata Bunkai avec Johnny Gence Sensei

65

Johnny Gence Sensei en méditation - Mokuso

(Vidéo à la fin de l’article !)

07/04/2013 : Pour la deuxième fois, Johnny Gence Sensei  est venu faire un stage dans mon club à Langres.

Ce fut une réelle réussite, non seulement grâce la prestation de Johnny, mais également grâces aux participants venus parfois de très loin et très motivés.

Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises de Sensei Johnny Gence, notamment lors du stage en 2011, où il nous avait parlé des bases de la dynamique corporelle et ses applications en karaté et notamment des 3 C et de la pression interne. Si vous ne connaissez pas encore Maître Gence, je vous invite à lire ou à visionner son interview où il nous raconte très humblement son parcours depuis son enfance et sa vision du karaté traditionnel et en compétition.

Pour cette deuxième rencontre au Karaté Club de Langres, je lui avais demandé d’axer son stage sur le combat, car j’avais déjà vu des vidéos de Johnny en pleine action et j’avais été impressionné. En outre, le combat n’étant pas ma spécialité, je pensai que ça ne pourrais être que bénéfique à mes élèves. Franchement je ne suis pas déçu. J’ai appris tellement de choses en une journée que je ne suis pas sur d’arriver à tout remettre par écrit.

Je vais faire de mon mieux, mais d’abord je vais reprendre au tout début, c’est à dire la veille :

Comme Johnny avait quand même 3 heures de route pour venir, il a préféré arriver samedi soir pour être en forme pour le stage. Avec ma femme, nous l’avons donc accueilli à la maison la veille du stage pour un petit repas très convivial. Il était accompagné de son épouse et nous avons passé une soirée très sympathique à échanger de choses et d’autres, mais surtout de Karaté. Je pense que Johnny pourrais parler pendant des heures de Karaté tant ses connaissances sont grandes. Pour une fois, je n’ai pas parlé beaucoup ;-). Johnny est intarissable, il suffit de lui poser une question pour qu’il s’engage dans un discours toujours passionnant. On apprenait, même en mangeant, c’était magique.

Le lendemain matin, je suis parti assez tôt, pour m’assurer que tout était prêt et pour accueillir les premiers arrivants.

Stage de Johnny Gence Sensei à Langres

Ils furent nombreux, très motivés, heureux d’être là et venant souvent de loin : Certains de Dijon, de Mulhouse, d’autres de Paris, d’Orléans, des Vosges…et même de Zurich…Ouah ! Le stage à Langres est international !!!

Autant vous dire que j’étais ravi, et je remercie d’ailleurs tous ces participants (et participantes) d’avoir fait le chemin pour nous rendre visite dans notre petite citée fortifiée. Merci, Merci, Merci.

Tous les niveaux étaient représentés de la ceinture blanche à la noire et nous nous sommes donc retrouvés à environ 25 sur le tatamis (pour Langres, c’est ENORME !)

Kata – Bunkai :

Comme il y avait des débutants, Johnny décida de rester sur les Heian, mais à sa façon. Il nous réexpliqua les principes de base qu’il tire de l’enseignement de Maître Nishiyama, à savoir les 3 connexions (mental, corporelle et avec le sol) et la pression interne.

Puis nous entrâmes dans le vif du sujet avec des bunkai sur Heian Shodan, puis Nidan. Je vais tenté de vous les décrire :

Bunkai 1 : Tout début d’Heian Shodan

1- Tori attaque Oizuki Chudan droit. Vous bloquez Gedan Barai Gauche (Johnny incite bien sur ce Gedan Barai et la rotation. Il doit y avoir une pression au sol et une pression interne. Le bras ne vient pas armer à l’oreille, c’est trop « volatile », mais vient se plaquer contre le corps pour garder une bonne connexion corporelle).

Johnny Gence Sensei et Bruno Bandelier en Bunkai sur Heian Shodan

2- Puis levez le bras gauche et laissez tendu au niveau chudan (1er « choc » avec poing gauche) pour avancer sur Oizuki droit (2 ième « choc »). Tori recule d’un pas (Iki Ashi)

3- Encerclez le cou de Tori avec le bras droit -au passage frappe avec l’avant bras dans la carotide (3 ème choc).

4- Une fois son cou encerclé, pressez Tori contre vous fortement en ramenant le coude vers soi comme dans l’armé de Gedan Barai (avec le principe de la connexion corporelle, vu plus haut…) (C’est ce que Johnny me fait sur la photo (non, non, ce n’était pas un calin :-)).

5- Attrapez le menton de Tori puis tournez vers la droite comme dans le kata en reculant la jambe avant et en pivotant sur la jambe arrière et faites gedan barai -> projection de Tori

Johnny explique que ce genre d’exercice, il ne faut pas avoir dans l’idée de faire tomber l’adversaire car on risque vite de faire n’importe quoi, mais il faut rester dans l’idée du kata et du Gedan Barai, le corps bien droit, pression au sol, pression interne et la projection se fait toute seule, sans que l’on cherche nécessairement à faire tomber Tori…Si le geste est bien fait, il tombera obligatoirement.

Bunkai 2 : Fin première ligne droite puis rotation dans Heian Shodan

Johnny Gence Sensei Bunkai sur Heian Shodan1- Tori attaque à nouveau Oizuki Chudan droit. Vous bloquez Jodan Age Uke Gauche (Johnny rappel que le coude ne doit pas être sorti, et que l’épaule doit rester basse et bien connectée au corps.)

2- Tout de suite, vous enchaînez avec main gauche ouverte sur le visage de Tori -> 1er « choc »

3- Puis, tout en contrôlant le bras droit de Tori avec le bras gauche, vous avancez Ayumi Achi et Age Empi droit au menton -> 2 ième « choc »

4-  Restez très prêt de Tori. Baissez la main droite pour saisir son bras droit, attraper le au col avec la main gauche (Vous vous trouvez dans la position de l’armé du Gedan Barai juste avant la rotation…Vous pressez toujours Tori contre vous.

5- Rotation : Tournez vers la gauche pour poursuivre le Gedan Barai comme dans le Kata -> Projection de Tori

Comme pour le premier bunkai, ne cherchez pas à faire tomber Tori, mais juste à faire le geste correctement, avec les bras toujours pressés contre le corps, et Tori tombera. Si on éloigne les bras du corps, on ne contrôle plus Tori. Il faut toujours rester au plus prêt.

Bunkai 3 : Tout début d’Heian Nidan

1- Tori vous saisi au col et lance Tsuki jodan droit. Vous bloquez avec Jodan Morote Haïwan Uke. En fait vous bloquez avec le bras gauche et le bras droit sert à venir frapper Tori au visage -> 1er Choc.

Johnny Gence Sensei explique la pression interne

2- Vous bloquez le poignet gauche de Tori par pression du bras gauche contre votre corps et vous frappez sur le coude de Tori avec le bras droit -> 2 ème Choc. (Suivant comment est tourné le coude de Tori, on peut faire une clé de bras en bloquant le coude)

3- Vous terminez avec Yoko Tsuki gauche, ou Tetsui au niveau visage -> 3 ème choc

Johnny nous montre le principe de la pression interne dans ce passage du Kata. Vous devez utiliser le corps comme un ressort, entre les choc 2 et 3. Il y a vrille dans un sens, puis dans l’autre avec à chaque fois pression interne au niveau du Hara. Les genoux ne doivent pas bouger.

Bunkai 4 : Tout début d’Heian Nidan (Même passage que le Bunkai 3)

Johnny Gence Sensei et Bruno Bandelier Bunkai Heian Nidan

Ici il n’y a plus de clé de bras ou de projection, c’est tout simple, des blocages et un atémi. Mais par contre, chaque technique prépare la suivante, un bras bloque pendant que l’autre se prépare à intervenir  pour la technique suivante.

1- Tori attaque OiZuki Jodan droit. Vous faites Jodan Morote Haïwan Uke : blocage toujours avec le bras gauche, mais cette fois ci le bras droit ne vient pas frapper Tori, il reste levé en position Kamae pour préparer la technique suivante.

2- Tori enchaine Gyaku Tsuki Chudan Gauche, vous continuez le mouvement du kata : Soto Uke droit (ou Osae Uke) et dans le même temps le bras gauche vient contre le corps en préparation de la technique suivante.

3- Vous terminez par Tetsui Uchi Jodan gauche, (ou Uraken, ou Yoko Tsuki) -> Choc final.

Et c’est tout ! Eh oui, en 1h30, nous n’avons vu que ça, mais Johnny rentre tellement dans le détail en nous expliquant pour chaque technique l’application de la pression internet et des connexions qu’on ne voit pas le temps passer. On a travaillé des kata, mais vraiment en application par deux, c’était un avant goût pour les kumité de l’après-midi.

Voici un petit montage vidéo de cette première partie avec tous les Bunkai et en première partie l’explication par Johnny Gence Sensei des connexions mentales, corporelles et au sol. Il vous expliquera également ce qu’est la pression interne. Vous allez apprendre beaucoup de choses, profitez en !
(La musique m’a été offerte par David Stekelorom, musicien et Karatéka. Merci David !)

>>> Télécharger la vidéo

Voilà, j’espère que cette petite vidéo vous a plus et qu’elle vous donnera envie de connaitre un peu mieux Johnny Gence et sa pédagogie lors de ces prochains stages.

Ensuite, dans une ambiance très sympathique, nous sommes tous parti manger au restaurant, enchantés de cette première partie de stage.

Repas Stage de Johnny Gence Sensei à Langres

Je vous ferai un compte rendu pour le stage de l’après midi dans un prochain article.Bon, je vais arrêter là, mon clavier à besoin de repos, et moi aussi.

Vous allez adorer ! Sensei Johnny Gence nous a fait travailler sur du Kumité conventionnel (mais à sa façon !) pour tout doucement nous emmener vers le combat libre.

On s’est bien éclaté 🙂 mais je en reparle dans un prochaine article.

En attendant, laissez moi un commentaire !

A bientôt,
Bruno

Facebook Comments
Guide offert !
"Comment réussir vos passages de grade"
 


65 commentaires

  1. Rétrolien : Johnny Gence, les 3C et la pression interne

  2. je suis karatéka CN 3ème Dan Shotokan, mais je m’intéresse à tout ce qui peut me faire évoluer sur les méthodes d’échauffement diversifiées, les méthodes d’entrainement qui peuvent variées d’un éducateur à un autre, en un mot tout peut être utile. Merci de m’aider

      • Bonjr Me Sensei Bruno, je sui tres ravis de te lire sur le Bunkai katas et je suis tres prets a avoir les donnees mais ce qui me complique quand je trouve que tout est payable

Laisser un commentaire

1f2449098fb1888b6a5d0e48fcb2d94aKKKKKK
320 Partages
Partagez319
Tweetez
+1
Partagez1